le meilleur du tennis
dans ta boite mail

Des milliers de fans sont déjà abonnés

y

Croqué par Paul, Alcaraz tombe d’entrée à Montréal !

Carlos Alcaraz s’est incliné dès son entrée en lice à Montréal. Défaite 6-7⁽⁴⁾, 7-6⁽⁷⁾, 6-3 malgré une balle de match face à Tommy Paul.

Carlos Alcaraz, Hambourg 2022 Carlos Alcaraz, pendant sa défaite face à Lorenzo Musetti en finale de l’ATP 500 de Hambourg 2022 (Imago / Panoramic)

Paul avait du pain sur la planche, mais il a réussi à mettre les bouchées doubles pour croquer Alcaraz, qui faisait son entrée en lice car exempté de premier tour en qualité de tête de série numéro 2. Mené 7-6, 4-1 par l’Espagnol, l’Américain a fini par s’imposer 6-7⁽⁴⁾, 7-6⁽⁷⁾, 6-3 en 3h20 au deuxième tour du Masters 1000 de Montréal.

“Je suis heureux de m’en être sorti”, a déclaré le 34e mondial une fois la victoire en poche. “Dans le deuxième set, j’ai senti que je pourrais débreaker. Je me suis senti à l’aise avec mon tennis, et mon plan de jeu.”

Alcaraz a eu une balle de match

Sauvant une balle de match dans le tie-break de la deuxième manche, Tommy Paul a signé la troisième victoire de sa carrière face à un Top 5 après celles contre Andrey Rublev (5e) à Indian Wells l’an passé et face à Alexander Zverev (3e), toujours en Californie mais en 2022.

Carlos Alcaraz, quant à lui, n’avait plus été éliminé dès son entrée en lice dans un tournoi depuis Monte-Carlo en avril, alors qu’il venait de remporter son premier Masters 1000, à Miami. Avant de débarquer au Canada, le prodige de 19 ans restait sur deux finales perdues à Hambourg et Umag, respectivement contre les Italiens Lorenzo Musetti et Jannik Sinner.

Alors qu’il menait 7-6⁽⁴⁾, 4-1, Alcaraz a perdu quatre jeux de suite

Pourtant, le natif d’El Palmar a eu la rencontre en main ce mercredi. Après le gain de l’acte initial au tie-break, il a pris l’ascendant psychologique, tout en imposant imposé sa puissance et son jeu offensif pour mener 7-6, 4-1, un seul break d’avance. Puis commettant plus de fautes, il a perdu quatre jeux consécutifs.

A 6-7⁽⁴⁾, 5-4, alors que Paul servait pour le gain de la manche, il est parvenu a débreaker pour stopper l’hémorragie. Écartant une balle de set à 6-5 dans le jeu décisif, il s’est ensuite procuré sa balle de match à 7-6, mais son retour de revers est restée dans le filet. S’inclinant 9-7, il a vu la victoire commencer à lui filer entre les doigts.

Alcaraz a résisté en enchaînant les coups gagnants pour sauver des balles de match

Manquant deux balles de break d’entrée de troisième round, Alcaraz a cédé son engagement à 2-1. Un retard qu’il n’est jamais parvenu à combler. Sauvant quatre balles de match sur son service – à 6-7⁽⁴⁾, 7-6⁽⁷⁾, 5-3 – grâce à quatre coups gagnants, il a finalement cédé lors du jeu suivant. Non sans s’être procuré une occasion de débreak effacée d’un service gagnant par son bourreau, qui a conclu sur une belle couverture au filet après une ultime tentative de passing incroyable d’Alcaraz.

“C’était une belle balle de match”, a commenté le vainqueur. “J’ai bien couvert, il avait encore tiré un super passing.” En huitièmes de finale, Tommy Paul, tombeur de Vasek Pospisil (6-4, 6-4) au premier tour, affrontera le vainqueur du duel opposant Marin Čilić, tête de série n°13, à Karen Khachanov.

Les autres rencontres du deuxième tour à Montréal (Masters 1000, Stade IGA, dur, 6.573.785 USD, les résultats s’affichent du plus récent au plus ancien) :

  • Jack Draper – Stefanos Tsitsipas : à jouer
  • Andrey Rublev – Daniel Evans : programmé mercredi
  • Yoshihito Nishioka – Felix Auger-Aliassime : programmé mercredi
  • Diego Schwartzman – Albert Ramos-Vinolas : programmé mercredi
  • Frances Tiafoe – Taylor Fritz : programmé mercredi
  • Cameron Norrie – Botic van de Zandschulp : programmé mercredi
  • Marin Čilić – Karen Khachanov : programmé mercredi
  • Gael Monfils – Maxime Cressy : programmé mercredi
  • Alex De Minaur – Grigor Dimitrov : programmé mercredi
  • Daniil Medvedev – Nick Kyrgios : programmé mercredi
  • Jannik Sinner – Adrian Mannarino : programmé mercredi
  • Pablo Carreno Busta – Holger Rune : 6-0, 6-3
  • Roberto Bautista Agut (N.14) – Jenson Brooksby : 7-5, 6-1
  • Casper Ruud (N.4) – Alex Molcan : 7-6 [3], 6-3
  • Hubert Hurkacz (N.8) – Emil Ruusuvuori : 6-3, 6-7 [4], 6-2
Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *