le meilleur du tennis
dans ta boite mail

Des milliers de fans sont déjà abonnés

y

Ruud à propos de Nadal et Djokovic : “Ils ont cette capacité à bien jouer dans les moments-clés que je n’ai pas encore” 

Casper Ruud a admis en conférence de presse qu’il n’était pas encore au niveau de Rafael Nadal et Novak Djokovic.

Casper Ruud et Novak Djokovic, ATP Finals 2022 Casper Ruud et Novak Djokovic, ATP Finals 2022 – © AI / Reuters / Panoramic

Casper Ruud a été l’une des belles surprises de cette saison 2022. Le Norvégien a atteint ses deux premières finales en Grand Chelem, à Roland-Garros et l’US Open, lui permettant de décrocher son meilleur classement, deuxième mondial. Il a ensuite poursuivi sa belle année en se hissant en finale des ATP Finals de Turin, une première pour lui en indoor. 

Mais il a coincé à chaque fois lors de la dernière marche, face à Rafael Nadal à Paris, Carlos Alcaraz à New York et Novak Djokovic à Turin. Contre ces trois joueurs, Casper Ruud n’a jamais gagné un seul match sur le circuit ATP. Pire, face au Majorquin et au Serbe, le Norvégien n’a pas réussi à remporter un seul set en six rencontres. 

“Je pense que ces deux joueurs, Novak et Rafa, sont exceptionnels, bien sûr”, a-t-il admis en conférence de presse après la finale de dimanche à Turin. “Ils ont cette capacité à bien jouer quand il le faut vraiment, ce qui n’est pas mon cas. C’est quelque chose que je peux essayer d’améliorer, c’est sûr.”

“Ils semblent toujours gagner les points importants. Je me suis retrouvé du côté des perdants lorsque j’ai joué contre des joueurs comme eux. J’ai joué contre Novak plusieurs fois, et certains sets étaient serrés, 7-6, 7-5, etc. Je n’arrive pas à mettre en avant mes atouts quand j’en ai besoin face à eux.”

Casper Ruud et Rafael Nadal, Roland-Garros 2022
Casper Ruud et Rafael Nadal, Roland-Garros 2022 – © MAO / Panoramic

Ruud bien décidé à apprendre de ses défaites

Ruud peut s’estimer un peu malchanceux d’affronter de telles stars du jeu lors de ses premières finales majeures. Après tout, Rafael Nadal a joué contre Mariano Puerta lors de sa première finale de Grand Chelem à Roland-Garros en 2005 et Djokovic a rencontré Jo-Wilfried Tsonga lors de sa victoire à l’Open d’Australie en 2008.

“Si vous regardez les adversaires que j’ai joués, ça a été difficile. Il faut dire que Rafa à Roland Garros et Novak ici, ce sont probablement les défis les plus difficiles à relever. Je ne me sens pas vraiment mal de ne pas avoir été capable de les battre. J’ai eu beaucoup d’expériences cette année en perdant ces finales. Cela va juste essayer de me motiver pour les battre si jamais je les retrouve.”

“Cela me donne de la motivation et une faim de peut-être gagner la prochaine fois, comme je l’ai dit, si jamais j’arrive à une autre finale comme celle-ci, j’espère que je peux apprendre de ce que j’ai fait cette année et de ce que je n’ai pas été capable de faire et voir comment cela se passe.”

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *