Rublev tombe (encore) dans le piège tendu par Isner

Andrey Rublev a subi la foudre de John Isner et ne verra pas les quarts de finale du Masters 1000 de Toronto. L’Américain n’a pas concédé une seule fois son engagement et a fait craquer Rublev à chaque fois en fin de set pour s’imposer 7-5, 7-6(5).

Andrey Rublev à Toronto en 2021

John Isner continue de donner des maux de têtes à Andrey Rublev. Le géant américain de 2m08 l’a emporté au terme d’un match très accroché (7-5, 7-6(5)) face au Russe, tête de série numéro 4 à Toronto. Pour la troisième fois en autant de confrontations avec “Big John” et pour la deuxième fois de l’année après Madrid en mai, le 7e mondial sort perdant.

C’est une scène que l’on a vu des centaines de fois. Andrey Rublev la connaît aussi très bien, mais il n’a pas pu l’éviter. John Isner poussant son adversaire jusqu’à la fin d’un set, dans le fameux “money time”, avant de prendre l’ascendant. Le Russe a bien évidemment essayé d’échapper à un tie-break, mais n’a pas réussi à se procurer la moindre balle de break dans le premier acte.

Rublev a offert la première manche sur une double faute

L’Américain, actuellement classé au 30e rang mondial, a imposé sa filière en agressant Andrey Rublev au service (203 km/h de moyenne sur première balle, 20 aces). Très près de sa ligne, Isner s’est montré très adroit au retour et a exercé une pression constante sur le Russe. Rublev a manqué de temps pour s’organiser et s’est logiquement agacé. On l’a vu jeter sa raquette, parler, éructer, crier et finalement se faire prendre dans le piège tendu par Isner.

A 6-5, John Isner a mis la pression sur le service de Rublev l’obligeant à sauver une première balle de set avec un ace extérieur. La deuxième fut la bonne pour Isner. Craignant le retour de l’Américain, Rublev a forcé au service, commettant une double faute pour offrir la première manche à son adversaire. Il en a immédiatement fracassé sa raquette au sol.

Impérial au service, Isner a rendu fou Rublev

Le deuxième acte est reparti sur les mêmes bases que le précédent. A 3-3, alors que Rublev a enfin cru pouvoir saisir sa chance. “Niet” ! Alors qu’il disposait de trois balles de break, Isner a répondu en enfilant les aces comme des perles. Avant d’écarter une quatrième fois le danger grâce à un service gagnant sur deuxième balle, faisant exploser de frustration Rublev.

Poussé à disputer un jeu décisif, Rublev a pris le meilleur départ en profitant d’une attaque de coup droit complètement décentrée d’Isner sur le premier point. Mais le Russe, pressé par le retour adverse et gêné par les conditions venteuses, a redonné son avantage sur une double faute à 4-2. Puis, il a sorti largement un coup droit. Isner ne s’est pas fait prier pour convertir sa première balle de match en appuyant son deuxième service.

John Isner, qui a été sacré pour la sixième fois à Atlanta au début du mois, est décidément très en forme. Le natif de Dallas enregistre son huitième succès consécutif alors qu’il affrontera Gaël Monfils, tombeur de Frances Tiafoe. A 36 ans, Isner disputera son 18ème quart de finale en Masters 1000, son troisième au Canada (2012, 2015).

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *