Herbert cale en huitième, Alcaraz s’offre un premier quart sur dur

Pierre-Hugues Herbert n’a pas réussi à rejoindre Richard Gasquet en quart de finale à Winston-Salem. Le Français s’est incliné face à Marcos Giron (4-6, 6-3, 6-3).

A la fin, il n’en restera qu’un, et c’est Richard Gasquet. Ce dernier sera le seul représentant tricolore en quarts de finale du tournoi de Winston-Salem. Après la défaite de Benoit Paire, c’est Pierre-Hugues Herbert qui a chuté en huitième de finale dans la nuit de mercredi à jeudi. Le 104ème joueur mondial, lucky loser et qui avait dominé Federico Coria au tour précédent, n’a pas tenu la distance face à Marcos Giron, 64ème au classement ATP (4-6, 6-3, 6-3).

Pourtant, c’est bien le Français qui a pris le meilleur départ. En danger sur sa mise en jeu, il a sauvé trois balles de break dans la première manche pour coiffer Marcos Giron sur le fil en basculant en tête en convertissant son unique balle de break, alors qu’il menait 5-4. Une leçon de réalisme. Mais Pierre-Hugues Herbert a craqué d’entrée de deuxième set en cédant son service dès le premier jeu. 

Avec notamment cinq doubles fautes et seulement 49% de première balle, l’Alsacien a eu du mal à conserver sa mise en jeu tout au long de la rencontre. Marcos Giron s’est même offert le luxe d’un double break pour égaliser à une manche partout. Dans l’ultime set, le suspense a duré cinq jeux avant que l’Américain ne finisse par trouver la faille sur le service de « P2H ». Il a ensuite conservé son avantage jusqu’au bout. 

Pierre Hugues Herbert (Fra) – JB Autissier / Panoramic

Alcaraz montre ses qualités sur dur

Après avoir atteint les demi-finales à Marbella, sur terre battue, en avril 2021, puis remporté le premier titre de sa carrière à Umag, toujours sur terre battue, le mois dernier, Carlos Alcaraz a prouvé qu’il pouvait également être redoutable sur dur. L’Espagnol de 18 ans s’est qualifié pour son premier quart de finale sur cette surface en dominant Marton Fucsovics (6-3, 0-6, 6-2).

Le premier set a été le plus accroché du match. Le Hongrois a poussé pour faire le break, mais l’Espagnol a écarté le danger à cinq reprises. Et alors qu’il menait 4-3, Alcaraz a trouvé l’ouverture sur le service de son adversaire et s’est détaché 5-3 puis 6-3 pour prendre les commandes du match… avant de connaître une grosse baisse de régime.

La deuxième manche a duré 30 minutes et a été à sens unique. Fucsovics a infligé une bulle à son jeune adversaire, incapable de réagir. Peu de personnes se seraient relevées d’un tel scénario, mais Alcaraz n’est pas fait du même bois que les autres et le joueur de 18 ans a débuté l’ultime manche en appuyant sur l’accélérateur pour se détacher 4-0 et mettre K.-O. son adversaire. L’Espagnol a conservé son double break jusqu’à la fin de la partie. Il défiera Giron pour une place en demi-finale. 

Tiafoe confirme, Carreño Busta déroule

Frances Tiafoe poursuit son sans faute à Winston-Salem. Après une victoire convaincante face à Andy Murray, l’Américain a confirmé son dominant Thiago Monteiro, 93ème mondial, en huitième de finale (7-5, 7-6). Tiafoe n’a toujours pas perdu un set cette semaine. Il sera opposé au Suédois Mikael Ymer en quart de finale du tournoi américain. 

Tout en haut du tableau, le favori et tête de série numéro un Pablo Carreño Busta est bien au rendez-vous des quarts de finale. Le médaillé de bronze des Jeux olympiques de Tokyo a facilement dominé Dominik Koepfer la nuit dernière (6-2, 6-3). L’Espagnol, déjà vainqueur à Winston-Salem en 2016, affrontera le Biélorusse Ilya Ivashka au prochain tour. 

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *