Monfils : « Une motivation de dingue ! »

Impatient de reprendre la compétition, Gaël Monfils a avoué lundi en conférence de presse qu’il allait retrouver les courts avec une « Une motivation de dingue ».

Si les supporters de l’équipe de France avaient un doute sur l’état d’esprit de Gaël Monfils au moment de reprendre l’occasion, cette semaine à l’occasion de l’ATP Cup, les déclarations du leader des Bleus à deux jours du jour J ont dû les rassurer. Lundi, en conférence de presse, le numéro 11 mondial a en effet affiché une rage de vaincre et une détermination de tous les instants à la veille du coup d’envoi du premier événement majeur de la saison et à deux jours pour les Français d’entrer en lice, face à l’Italie de Fabio Fognini. « J’ai envie de gagner pour l’équipe, forcément, à chaque fois, jouer pour l’équipe de France, c’est incroyable. J’ai une motivation de dingue », n’a pas caché le nouveau protégé du coach autrichien Günter Bresnik, absent en Australie et qui sera suppléé par Richard Ruckelhausen, désigné du même coup capitaine des Bleus pour l’occasion (l’année dernière, Monfils avait choisi Gilles Simon). Ultra motivé, « La Monf’ » avoue qu’il bout surtout d’impatience à l’idée de retrouver les courts, sans savoir pour autant quel sera son niveau, surtout dans ce contexte si particulier qui l’a contraint comme ses confrères et consœurs à s’isoler à son arrivée sur le sol australien.

Berrettini pour commencer

« Le seul truc qui m’a manqué pendant la quarantaine, c’est un peu plus d’heures sur le terrain. Le reste, c’était normal. J’ai eu de la chance, j’ai pu sortir quatre heures et demi de ma chambre. L’heure et demie de fitness, j’aurais préféré la passer sur le court. Le seul point truc personnel, c’est que je n’ai pas pu voir ma copine (l’Ukrainienne Elina Svitolina, 5eme mondiale). J’ai pris un peu de retard sur ma préparation, j’estime être à 70%. J’essaie de rattraper mes heures d’entraînement ces jours-ci. Mais ça ne va pas être facile car Ben sera prioritaire. » Sortie dès le premier tour de l’épreuve la saison dernière pour la toute première édition, l’équipe de France entamera les hostilités mercredi contre l’Italie. Monfils, de son côté, débutera contre Matteo Berrettini. Jeudi, les Bleus enchaîneront en défiant l’Autriche et le numéro 3 mondial Dominic Thiem. De quoi mettre la bave aux lèvres à Gaël Monfils.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *