De retour aux affaires, Nadal n’était pas là pour rire

Absent du circuit depuis l’Open d’Australie, Rafael Nadal a réussi son retour à la compétition en s’imposant 6-1, 6-2 face à Federico Delbonis pour son entrée en lice à Monte-Carlo.

rafael_nadal_monte-carlo_2017

Dans la foulée du retour réussi de Novak Djokovic, Rafael Nadal n’a pas manqué le sien. A l’instar du Serbe, l’Espagnol n’avait plus mis un pied sur le court en compétition depuis l’Open d’Australie en raison de soucis physiques. Si Djokovic récupérait d’une déchirure abdominale, Nadal a lui pris le temps de dissiper ses douleurs au dos.

Après avoir décliné l’invitation pour l’ATP 500 de Dubaï en mars, le numéro 3 mondial, classé derrière un Daniil Medvedev forcé de renoncer à Monte-Carlo en raison d’un test positif à la COVID-19, avait ensuite renoncé au voyage à Miami. Préférant attendre d’être prêt à 100 %, il a alors débuté sa préparation sur terre battue. Celle-ci a porté ses fruits. Pour son entrée en lice à de Monte-Carlo, le Majorquin a écrabouillé Federico Delbonis. 6-1, 6-2 en 1h20.

« J’ai réussi un match solide »

Dès les premiers instants de la corrida, le « taureau de Manacor » a éteint les velléités de torero de son adversaire. Menant jusqu’à 5-0, le surnommé « Rafa » a finalement laissé échapper un jeu avant d’empocher la première manche. Ne montrant aucun signe de difficulté physique, glissant à merveille pour soulever l’ocre et faire rougir ses chaussettes, il a poursuivi son emprise de démolition d’entrée de second round. 3-0, double break. Là, il a connu son unique fausse note. Un jeu de service perdu, avant de reprendre sa marche en avant pour sortir de l’arène en vainqueur.

« C’est toujours bon de revenir à la compétition avec une victoire », a déclaré le Majorquin après son succès. « J’ai réussi un match solide, même s’il reste des petites choses à améliorer évidemment. C’est positif. »

Le « tough opponent » Dimitrov en huitièmes de finale

En huitièmes de finale, Rafael Nadal, 11 fois titré sur le Rocher, sera opposé à Grigor Dimitrov. Le bulgare s’est défait de Jérémy Chardy – 7-6, 6-4 – un peu plus tôt dans la journée.

« (Même si j’ai un face-à-face nettement positif, 13-1) face à Grigor, c’est toujours tris difficile de l’affronter », a poursuivi l’Espagnol. « C’est un grand joueur et un bon ami. Ce sera sans doute une nouvelle belle bataille. Je vais devoir être à mon meilleur niveau pour gagner. »

Après une victoire sur un score classique pour lui dans un premier tour sur terre battue, Rafael Nadal, toujours respectueux, n’a pas non plus oublié son discours habituel au moment d’évoquer un futur adversaire. « Tough opponent.« 

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *