Hurkacz et Karatsev out, Tsitsipas – Humbert à l’affiche : voici les 8es de finale olympiques chez les hommes

Le tableau des J.O. de Tokyo mélange stars attendues à ce niveau (Djokovic, Medvedev, Tsitsipas) et joueurs moins habitués à ces hauteurs (Broady, Ivashka…).

Novak Djokovic of Serbia in action during the Olympics, Tokyo

En ayant perdu Hubert Hurkacz (N.7) et Aslan Karatsev (N.11) ce mardi au deuxième tour, le tableau masculin du simple aux Jeux Olympiques offre des huitièmes de finale ouverts mais sans véritable choc.

  • Djokovic (1) – Davidovich Fokina (16)
  • Ivashka – Nishikori
  • Zverev (4) – Basilashvili
  • Chardy – Broady
  • Schwartzman (8) – Khachanov (12)
  • Tsitsipas (3) – Humbert (14)
  • Carreño Busta (6) – Koepfer
  • Medvedev (2) – Fognini (14)
  • Tableau complet sur le site officiel

Ouvert notamment par les éliminations préalables d’Andrey Rublev (N.5), Félix Auger-Aliassime (N.9) et Gaël Monfils (N.10), ce tableau offre leurs chances à des joueurs rarement vus à ce niveau en Grand Chelem ou en Masters 1000.

C’est le cas notamment du Britannique Liam Broady, 27 ans et 143e mondial, qui a dégoûté à la surprise générale Hurkacz, récent demi-finaliste à Wimbledon et excellent joueur de dur comme l’atteste sa victoire à Miami cette année (7-5, 3-6, 6-3).

Un quart Djokovic – Nishikori ?

Il aura sur sa route un Jérémy Chardy qui réalise la meilleure saison de sa carrière sur le tour, mais très malheureux avec ses tirages en Grand Chelem (Djokovic à Melbourne, Tsitsipas à Roland-Garros).

Chardy a dominé Karatsev pour la deuxième fois en un mois après Wimbledon et peut rêver d’un quart contre Alexander Zverev, si l’Allemand bat le Géorgien Nikoloz Basilashvili.

Le Biélorusse Ilya Ivashka, 66e mondial, âgé de 27 ans, tombeur de Monfils au premier tour, fera face au chouchou du pays Kei Nishikori, qui a su confirmer ce mardi sa victoire contre Rublev au premier tour, en dominant l’Américain Marcos Giron (7-6, 3-6, 6-1). Nishikori peut avoir un œil sur un potentiel quart de finale contre Djokovic, opposé à l’Espagnol Davidovich Fokina.

Tsitsipas- – Humbert, souviens toi de Bercy

Les affiches les plus alléchantes sur le papier sont Tsitsipas – Humbert, si l’on se souvient que le Français avait remporté leur seul match au cours d’une incroyable bataille, l’automne dernier au Rolex Paris Masters, ou Medvedev – Fognini, entre deux joueurs au tempérament pas toujours prévisibles.

Quatre pays ont deux chances de médaille : Russie (Medvedev, Khachanov), Allemagne (Zverev, Koepfer), Espagne (Carreño Busta, Davidovich Fokina) et France (Humbert, Chardy).

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *