Nadal n’a pas encore décidé quant à sa participation aux JO

A la suite des récentes déclarations de Naomi Osaka et Kei Nishikori, Rafael Nadal a confié en conférence de presse être encore indécis quant à une participation aux Jeux Olympiques de Tokyo.

Rafael Nadal at the Rio Olympics in 2016

Rafael Nadal est dans l’incertitude. Alors qu’il va entamer ce mercredi son parcours dans le Masters 1000 de Rome face à Jannik Sinner, le Majorquin s’est présenté ce mardi en conférence de presse. Alors que Naomi Osaka et Kei Nishikori ont évoqué l’organisation des Jeux Olympiques dans leur pays, l’Espagnol n’a pas échappé à une question sur le sujet et la réponse du « Taureau de Manacor » est marquée du sceau de l’hésitation. « Je ne sais pas encore si je participerai aux Jeux Olympiques de Tokyo, je ne peux pas donner de réponse claire, car je ne sais pas », a ainsi déclaré Nadal. Assurant que « dans un monde normal », il lui serait impossible de manquer un événement comme les Jeux Olympiques, le contexte sanitaire actuel pousse le Majorquin à un maximum de prudence. « Dans la situation actuelle, je ne sais pas et nous verrons dans quelques mois. Je dois organiser mon calendrier pour les mois à venir. Dans une saison normale, mon calendrier est bouclé dès le 1er janvier. Mais c’est différent cette année, il faut avoir un maximum de flexibilité. »

Rien n’est éternel

Plus largement, Nadal a profité de l’occasion pour revenir sur les conséquences que la situation sanitaire peut avoir sur le tennis. Assurant que cette pandémie « nous fait vivre des choses auxquelles nous ne sommes pas habitués », l’Espagnol assure que les jeunes joueurs « ont l’énergie pour mieux s’adapter » aux changements que ceux qui ont plus d’expérience. le numéro 3 mondial avance que des joueurs comme Novak Djokovic, Roger Federer ou lui ont « toujours joué devant du public », avançant l’idée d’une forme de besoin de cette chaleur venant des tribunes. Mais au-delà de ça, le Majorquin concède qu’« il y a une jeune génération qui monte et qui joue bien », une génération potentiellement à même de prendre la suite car, comme le dit Nadal lui-même, « rien n’est éternel ». Avant tout cela, le « Taureau de Manacor » se prépare à « un match parmi les plus difficiles possibles » pour son entrée en lice face à Sinner.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *