Monfils éliminé par Ivashka après un combat de 3h01 à Tokyo, 50% de qualifiés français

Dernier joueur français à entrer en lice en simple à Tokyo, Gaël Monfils a chuté contre le Biélorusse Ilya Ivashka (6-4, 4-6, 7-5). Humbert et Chardy sont qualifiés, Monfils et Simon éliminés.

Gael Monfils of France at Tokyo Olympics)

Gaël Monfils n’est toujours pas redevenu un joueur confiant en son jeu, capable de passer les tours contre des joueurs moins bien classés que lui. Le numéro un français, tête de série n°7 des Jeux Olympiques de Tokyo, a quitté le tournoi dès le premier tour ce dimanche, après un rude combat de 3 heures et 1 minute contre le Biélorusse Ilya Ivashka, 66e joueur mondial, dont la meilleure performance cette saison sur le circuit a été une demi-finale à l’ATP 250 de Munich sur terre battue.

Monfils a bien sauvé quatre balles de match dans le dernier jeu de la rencontre, sur le service d’Ivashka. Il s’est lui-même procuré trois balles de debreak pour revenir à 6-6. Mais le Français se bagarre toujours avec sa confiance depuis le début de la crise pandémique en mars 2020 et concède sa sixième défaite d’entrée en neuf compétitions disputées en 2021.

Monfils a accordé quelques mots à L’Equipe à la sortie de son match, même s’il a l’impression de se répéter défaite après défaite. “Je l’ai dit à Wimbledon, le tournoi d’avant, le tournoi d’avant, je dis tout le temps la même chose. Je n’ai plus rien à dire. Je perds des matches en cinq sets, 7-6 ou 7-5 au troisième set… Je ne perds que des matches comme ça.”

Monfils en lice en double avec Chardy

Après sa défaite, le bilan français au premier tour à Tokyo est de 50% de qualifiés et d’éliminés. Ugo Humbert et Jérémy Chardy, vainqueurs de leur premier tour samedi, sont toujours en lice. Gilles Simon, de son côté, été éliminé. Humbert, tête de série n°14, sera opposé au Serbe Kecmanovic. Chardy sera opposé à la tête de série n°11 Aslan Karastev.

Monfils reste en lice en double aux côtés de Jérémy Chardy. Contraints à un rude combat samedi contre la paire Bublik / Golubev (10-8 dans le super tie-break qui faisait office de troisième set), ils seront opposés lundi à la paire allemande Struff/Zverev. Et si l’amour donne des ailes, Monfils se consolera avec la qualification difficile de son épouse Elina Svitolina-Monfils, tête de série n°4 et longtemps challengée par l’Allemande Laura Siegemund (6-3, 5-7, 6-4).

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *