Federer, curieux de découvrir l’ambiance en période de Covid, connait son tirage à Doha

Roger Federer sera opposé à Dan Evans ou Jérémy Chardy pour son entrée en lice au tournoi de Doha la semaine prochaine, son retour à la compétition après plus d’un an d’absence. Le Suisse va ainsi découvrir l’ambiance nouvelle dans les stades en raison des restrictions liées à la pandémie de coronavirus, ce à quoi il ne sait pas comment il réagira.

Roger Federer Cape Town 2020

Roger Federer s’apprête à découvrir une nouvelle vie sur le circuit. Invité pour une session de questions-réponses avec des enfants sur Instagram ce samedi, le Suisse a avoué être curieux de savoir ce que procure la sensation d’évoluer devant un nombre limité de spectateurs.

Absent depuis l’Open d’Australie 2020, Federer (39 ans) n’a encore jamais joué depuis le début de la pandémie. Deux opérations successives au genou ont retardé son retour à la compétition, qu’il effectuera la semaine prochaine au Qatar Exxon Mobile Open à Doha.

Federer est habitué à attirer les foules dans des stades pleins à craquer pour avoir la chance de l’observer de près. Mais seulement 20% de la capacité habituelle seront ouverts au public à Doha. Le Suisse ne sait pas encore comment il réagira à cette situation nouvelle pour son premier match depuis plus d’un an. Ce sera face à Dan Evans ou Jérémy Chardy, deux hommes en forme de ce début de saison. Tête de série N.2, Federer se retrouve dans le quart de tableau de Borna Coric, alors que David Goffin et Denis Shapovalov sont les deux têtes de série qu’il pourrait croiser en demi-finales.

« Je suis curieux de savoir comment ce sera, a avoué Federer samedi. C’est mon premier tournoi, je n’ai pas joué depuis l’apparition du Covid, donc j’espère qu’il y aura quand même de l’ambiance. J’ai regardé des highlights du tournoi féminin et ça m’a semblé pas si mal. Mais je suis très heureux d’être de retour ici. C’est excitant de revenir au Qatar. »

La capacité d’adaptation, un atout primordial

Quand les circuits avaient connu une pause de cinq mois en 2020, le co-recordman de titres en Grand Chelem avec Rafael Nadal avait indiqué qu’il n’imaginait pas jouer devant des stades vides.

Interrogé samedi sur l’aspect mental, Federer a soufflé qu’il était important pour les joueurs de s’adapter, surtout dans cette période difficile, où les règles peuvent évoluer d’une minute à l’autre.

« Pour moi, il faut se préparer mentalement à ce qui arrive. Se préparer à être dans une bulle pour la première fois, loin de ma famille. Disons qu’on nous apprend qu’il ne pourra pas y a voir de public, vous devez être prêt à ça. S’y préparer, et s’adapter. »

Federer abordera le tournoi de Doha en tant que numéro 6 mondial, puisque Stefanos Tsitsipas le dépassera lundi avec sa demi-finale à Rotterdam. Le système de classement adopté par l’ATP suite à la pandémie de coronavirus a toutefois permis au Suisse de ne pas dégringoler au classement.

Le principal intéressé a expliqué qu’il s’entrainer deux à trois heures par jour en moyenne depuis trois semaines et il est impatient d’en découdre.

« Je suis très heureux d’être de retour. J’ai joué ici pour la première fois en 2003, c’était déjà un super tournoi pour moi, pour m’instruire à propos de la région. J’ai vu la ville grandir de manière incroyable depuis cette époque. »

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Qatar Tennis (@qatartennis)

Federer : « Djokovic fait partie de ceux qui m’ont rendu meilleur »

Federer a aussi été questionné sur le numéro 1 mondial, Novak Djokovic, celui qui l’a battu 27 fois en 50 confrontations. Notamment lors de la dernière apparition du Suisse en tournoi, en demi-finale de l’Open d’Australie 2020.

« J’ai toujours pris du plaisir à l’affronter, je pense que nous avons des styles différentes et nous faisons ressortir le meilleur l’un de l’autre. Novak peut activer un mode où il ne rate rien. Il défend très bien et ensuite il peut être agressif quand il en a besoin. Son jeu est très équilibré, c’est ce qui en fait l’un des meilleurs joueurs de l’histoire. Il fait partie de ceux qui m’ont rendu meilleur. »

Roger Federer and Novak Djokovic

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *