Programmation, froid : Nadal dézingue le tournoi

Qualifié au bout de la nuit pour le dernier carré aux dépens de Jannik Sinner, Rafael Nadal n’a pas hésité à critiquer les organisateurs de Roland-Garros pour la programmation des matchs et n’a pas apprécié les conditions de jeu, notamment la température.

Nadal roland garros 2020

Rafael Nadal va prendre part au dernier carré de Roland-Garros pour la treizième fois de sa carrière. Mais, pour cela, le Majorquin a dû prendre le meilleur sur Jannik Sinner lors d’un quart de finale qui est devenu le match se terminant à l’heure la plus tardive de l’histoire du tournoi, peu avant 1h30 du matin. Présent en conférence de presse peu après la conclusion du match, le numéro 2 mondial ne s’est pas montré tendre avec les conditions de jeu.

« Le problème, c’est la météo. Bien entendu, ce n’est pas idéal de terminer un match à une heure et demie du matin, mais le problème est la météo. C’est le vrai problème. Il fait trop froid pour jouer, pour être honnête. Je sais que les joueurs de foot jouent dans de telles conditions, mais ce n’est pas pareil, ils courent en permanence. Nous, nous courons, nous nous arrêtons, on fait une pause entre chaque point : c’est un sport où il y a de nombreuses interruptions. »

Finalement, le Majorquin s’est montré philosophe face à ces conditions. « Voilà pourquoi je pense que c’est un peu dangereux pour le corps que de jouer dans de telles conditions. Mais bon c’est la vie ! » a ajouté Rafael Nadal.

Pour Nadal, les organisateurs ont pris des risques

Avec la pluie qui a perturbé la fin de journée ce lundi, la direction du tournoi avait décidé de reporter d’une journée le huitième de finale du tableau féminin entre Ons Jabeur et Danielle Collins. Joué sur le Court Philippe-Chatrier, cette rencontre supplémentaire a étendu le programme à cinq rencontres. Une décision qui n’a pas recueilli l’assentiment de Rafael Nadal.

« Je ne sais pas pourquoi ils ont décidé de mettre cinq matchs sur le Court Philippe-Chatrier dans la même journée. Je pense que c’est un risque qu’ils ont pris. Lorsque j’ai reçu le calendrier hier (lundi), je me suis dit qu’il était probable que nous ayons des matchs extrêmement longs, c’est ce qui s’est passé. Bon, j’ai tâché d’être patient, d’accepter ce qui nous était imposé. J’ai essayé d’être positif et j’ai gagné le match. »

Pour une place en finale, Rafael Nadal va retrouver ce vendredi Diego Schwartzman, tombeur de Dominic Thiem.

« Ce match ne sera pas facile. Lorsque vous avez perdu face à un adversaire, c’est parce qu’il joue bien. Et aujourd’hui (mardi), il a extrêmement bien joué contre l’un des meilleurs sur la planète, surtout sur terre battue, assure le Majorquin. Je pense donc qu’il sera extrêmement confiant. Il y a deux semaines, il m’a battu à Rome, ce qui va lui donner encore plus d’aplomb. J’en suis conscient. Je ferai de mon mieux pour bien jouer sur le court. »

Une 101eme rencontre à Roland-Garros qui pourrait être une des plus indécises de la quinzaine.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *