Qualifications : Après des tests positifs au coronavirus, cinq joueurs écartés par les organisateurs

Alors que les qualifications de Roland-Garros démarrent ce lundi, les organisateurs du tournoi ont confirmé que cinq joueurs ont été écartés du tableau après plusieurs tests positifs au coronavirus. Une décision qui concerne Damir Dzumhur et que son entraîneur critique véhément.

Non, Roland-Garros ne sera pas épargné par le coronavirus. Alors qu’il sera organisé dans des conditions particulières, avec un huis clos quasiment intégral, le tournoi du Grand Chelem sur terre battue doit faire face à la pandémie de Covid-19 avant même le début des qualifications, prévu ce lundi. En effet, les organisateurs ont confirmé ce dimanche que cinq joueurs ont dû être écartés du tableau à la veille des premiers matchs en raison de deux tests positifs au coronavirus, trois autres joueurs étant visés comme «cas contacts».

«La direction du tournoi de Roland-Garros confirme que deux joueurs des qualifications ont été testés positifs au Covid-19 et trois autres joueurs sont déclarés ‘cas contacts’ de leur entraîneur testé positif au Covid-19, annonce un communiqué. Conforme au protocole sanitaire du tournoi, ces cinq joueurs ont été écartés du tableau des qualifications qui débutent demain et restent isolés pendant sept jours.» Autrement dit, leur Roland-Garros 2020 a pris fin avant même d’avoir commencé. Pour remplir à nouveau ce tableau, la direction du tournoi a rapidement pris contact avec des joueurs, notamment français, pour y prendre place, selon une information de RMC Sport .

«Un énorme scandale» pour l’entraîneur de Damir Dzumhur

Plus tôt ce dimanche, le quotidien espagnol Marca n’a pas hésité à annoncer quatre noms de joueurs susceptibles d’être concernés par ces tests ou «cas contacts»: Denis Istomin, Ernesto Escobedo, Pedja Kristin et Bernabé Zapata. Le cinquième joueur concerné a vu son nom être confirmé par son entraîneur Petar Popovic, il s’agir de Damir Dzumhur. L’actuel 114ème mondial ne pourra pas défendre ses chances sur la terre battue parisienne et la manière de faire des organisateurs du tournoi ne passe visiblement pas auprès de son entraîneur.

«C’est mon test qui était à la limite entre positif et négatif. Comme j’ai eu le coronavirus il y a deux mois et demi, il y a des anticorps qui peuvent parfois donner des résultats fautifs. Ils ont pris leur décision après quelques heures, mais sans moi laisser passer un autre test. Je trouve ça très grave parce que l’erreur humaine peut arriver, a déclaré Petar Popovic dans un entretien accordé au quotidien L’Equipe. Ils ne nous ont pas laissé une chance d’être testés une seconde fois pour voir si c’était négatif. Je suis persuadé à 99,9% que ce positif est faux et, surtout, je suis très triste pour Damir, qui était bien prêt. Il n’a pas le droit de défendre ses chances. Ils l’ont disqualifié comme ça. C’est un énorme scandale.» Après la gestion des «cas contacts» de Benoît Paire à l’US Open, Roland-Garros est déjà la cible d’une polémique liée au coronavirus.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *