18 septembre 1926 : Le jour où René Lacoste a glané son premier titre aux US Nationals et mis fin au règne de Bill Tilden

Chaque jour, Tennis Majors remonte le temps pour revenir sur un événement marquant pour la planète tennis. Le 18 septembre 1926, René Lacoste s’est imposé pour la première fois de sa carrière aux US Nationals, en profitant de l’élimination du sextuple tenant du titre, Bill Tilden.

Ce qui s’est passé ce jour-là et pourquoi cela a marqué l’histoire du tennis

Ce jour-là, le 18 septembre 1926, René Lacoste remporte pour la première fois l’US Nationals (qui deviendra plus tard l’US Open), en battant Jean Borotra lors d’une finale 100 % française (6-4, 6-0, 6-4). C’est la cinquième fois que les deux joueurs, qui font partie de l’équipe française de Coupe Davis plus tard connue sous le nom des « Quatre Mousquetaires » (avec Henri Cochet et Jacques Brugnon), s’affrontent en finale de Grand Chelem, et Lacoste a désormais gagné à trois reprises. L’édition 1926 du tournoi de Forest Hills marque la fin du règne du grand Bill Tilden, qui y avait triomphé six fois d’affilée (1920-1925).

Les personnages : René Lacoste “le Croocodile” et Jean Borotra “le Basque bondissant”

René Lacoste, surnommé « le Crocodile », est né en 1904, tandis que Jean Borotra, « le Basque bondissant », est né en 1898. Depuis 1923, ils font partie de l’équipe française de Coupe Davis dont on se souviendra comme « les Quatre Mousquetaires ». Le surnom de Lacoste s’explique par sa ténacité, celui de Borotra par son style de jeu aérien. En 1924, Lacoste atteint ses premières finales de Grand Chelem, battu par Borotra aux Internationaux de France puis à Wimbledon. L’année suivante, il prend sa revanche, battant son coéquipier en finale de ces deux mêmes tournois, remportant ainsi ses deux premiers titres majeurs. Les deux hommes, malgré leurs féroces affrontements en simple, s’associent régulièrement en double, et ensemble, ils ont déjà gagné trois tournois du Grand Chelem : les Internationaux de France en 1924 et 1926, et Wimbledon en 1924.

Le lieu : Forest Hills

L’US Open (appelé US Nationals avant 1968 et le début de l’Ère Open) a été créé en 1881. Bien qu’il soit le seul Grand Chelem à avoir été disputé sans la moindre interruption depuis ses débuts, le tournoi a changé de site à plusieurs reprises au fil des ans. Les premières éditions se déroulent sur les courts en herbe du Casino de Newport, à Rhode Island, puis, en 1915, l’épreuve s’installe à New York, au West Side Tennis Club, dans le quartier de Forest Hills.

L’histoire : Cochet met fin au règne de Tilden, et Lacoste s’empare de la couronne

En 1926, René Lacoste et son partenaire de Coupe Davis Jean Borotra se sont déjà rencontrés à quatre reprises en finale de Grand Chelem. Bien que le Basque bondissant ait battu le Crocodile deux fois en 1924, aux Internationaux de France (qui ne se disputent pas encore à Roland-Garros, 7-5, 6-4, 0-6, 5-7, 6-2) et à Wimbledon (6-1, 3-6, 6-1, 3-6, 6-4), Lacoste est sorti vainqueur de leurs deux derniers duels, en 1925, à Paris (7-5, 6-1, 6-4) et à Londres (6-3, 6-3, 4-6, 6-8, 8-6). Aucun d’entre eux n’a jamais triomphé ou atteint la finale à Forest Hills.

Lors de l’US Nationals 1926, le grand choc du tournoi n’est provoqué par aucun de ces deux grands joueurs, mais par leur partenaire de Coupe Davis, le troisième Mousquetaire, Henri Cochet, qui élimine le sextuple tenant du titre, Bill Tilden, considéré alors comme le meilleur joueur de tennis de tous les temps. Malheureusement pour lui, Cochet, certainement fatigué après sa victoire en cinq sets contre « Big Bill » (6-8, 6-1, 6-3, 1-6, 8-6), s’incline en demi-finale contre son ami Lacoste, qui justifie son surnom en remontant un handicap de deux manches à rien (2-6, 4-6, 6-4, 6-4, 6-3).

En finale, le Crocodile fait face à son partenaire de double, Borotra. La plupart de leurs précédentes rencontres s’étaient terminées en cinq manches, mais cette fois, Lacoste surclasse le Basque bondissant, 6-4, 6-0, 6-4, pour remporter le troisième de ses sept titres du Grand Chelem.

La postérité du moment : l’épopée en Coupe Davis

Ensemble, aidés par Henri Cochet et Jacques Brugnon, René Lacoste et Jean Borotra mèneront la France à cinq victoires consécutives en Coupe Davis, écrivant ainsi le plus grand chapitre de l’histoire du tennis français. Au total, les Quatre Mousquetaires remporteront six titres d’affilée en Coupe Davis, mais aussi dix-huit titres du Grand Chelem en simple et vingt-trois en double. René Lacoste, qui arrêtera de jouer en 1929 pour des raisons de santé, mettra ensuite au point le fameux polo au crocodile, qui deviendra au moins aussi célèbre que les exploits tennistiques de son inventeur.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *