20 juin 1963 : Le jour où les Etats-Unis ont remporté la première Fed Cup

Chaque jour, Tennis Majors remonte le temps pour revenir sur un événement marquant pour la planète tennis. Le 20 juin 1963, les Etats-Unis de Billie Jean Moffitt remportaient la toute première édition de la Fed Cup aux dépens de l’Australie de Margaret Smith.

20 juin 2021
Fed Cup - On this day 20/06

Ce qu’il s’est passé ce jour-là et pourquoi c’est historique : La naissance de la future Fed Cup

Le 20 juin 1963, l’équipe des Etats-Unis domine l’Australie en finale de la première édition de la Coupe de la Fédération, qui deviendra la Fed Cup en 1995. Avec la présence de grandes joueuses comme Billie Jean King ou Margaret Court, malgré l’absence de prize-money, cette nouvelle compétition démarre idéalement à l’occasion des 50 ans de la Fédération Internationale de Tennis.

Les personnages : Margaret Court et Billie Jean King

  • L’équipe d’Australie : Margaret Court et Lesley Turner

Margaret Smith, plus tard connue sous le nom de Margaret Court, est née en 1942. En juin 1963, l’Australienne a déjà gagné six titres du Grand Chelem. Elle a triomphé quatre fois d’affilée à l’Open d’Australie (1960-1963). Elle a ajouté Roland-Garros et l’US Open à son palmarès en 1962, devenant ainsi la meilleure joueuse du monde. Son envergure et la qualité de ses déplacements contribuent à faire de son jeu de service-volée une arme fatale. Elle s’appuie également sur une force extraordinaire qui lui permet une grande efficacité au smash.

Margaret Court, Wimbledon

Sa coéquipière, Lesley Turner, est aussi née en 1942. Elle vient d’accomplir son plus grand exploit en remportant l’édition 1963 de Roland-Garros à la fois en simple et en double.

  • L’équipe américaine : Billie Jean King et Darlene Hard

En 1963, Billie Jean « King » joue encore sous son nom de jeune fille, Moffitt, puisqu’elle n’a pas encore épousé Larry King. Née en 1943 à Long Beach, en Californie, elle a fait ses débuts en Grand Chelem en 1959. Vite repérée par les experts comme l’une des joueuses les plus prometteuses au monde, elle remporte son premier tournoi tournoi à Philadelphie, en 1960. En simple, son meilleur résultat à ce jour est un quart de finale à Wimbledon en 1962, après avoir battu la numéro 1 mondiale Margaret Smith au deuxième tour. En double, Billie Jean Moffitt détient déjà deux titres du Grand Chelem, glanés à Wimbledon en 1961 et 1962.

Billie Jean King, 1975 Wimbledon

Sa coéquipière est Darlene Hard, née en 1936. C’est une grande joueuse en simple, où elle a gagné trois tournois du Grand Chelem (Roland-Garros en 1960, l’US Open en 1960 et 1961). Mais elle est encore plus forte en double, où elle a remporté le nombre impressionnant de 13 titres majeurs.

Le lieu : Queen’s Club

La première Coupe de la Fédération est organisée à Londres, au Queen’s Club. Fondé en 1886, c’est le premier complexe multisport à avoir jamais été construit. Son activité principale est le tennis, et il appartient à la Fédération Britannique de Tennis, qui y a installé ses bureaux en 1953. Chaque année depuis 1890, au début du mois de juin, s’y tient le tournoi du Queen’s (Queen’s Club Championships). A cette époque, il comprend une épreuve de simple dames que Margaret Smith a d’ailleurs remporté en 1961.

L’histoire : Les Etats-Unis, à jamais les premiers

En 1963, pour son 50e anniversaire, la Fédération Internationale de Lawn Tennis a décidé de lancer une nouvelle compétition pour promouvoir le tennis féminin. L’idée d’un équivalent féminin de la Coupe Davis a été évoquée depuis les années 1920. Mais en 1962, Neil Hopman, la femme du célèbre joueur et entraîneur Harry Hopman, lui a donné un nouveau souffle. Un dossier, monté par Mary Hardwick Hare, a persuadé l’ILTF de créer dès 1963 un championnat par équipes, ouvert à toutes les nations, qui doit être disputé sur une semaine en changeant de lieu chaque année.

La première édition se déroule donc au Queen’s Club, juste après le tournoi annuel du Queen’s. Accueillant 16 nations, l’épreuve est un succès, grâce notamment à la participation de presque toutes les meilleures joueuses de chaque pays. La finale, qui oppose les Etats-Unis à l’Australie, voit ainsi s’affronter quatre joueuses qui ont toutes remporté de nombreux titres du Grand Chelem en simple ou en double.

Lors du premier match, Margaret Smith écrase Darlene Hard, 6-3 6-0. En raison d’un temps pluvieux, le match est joué en salle, sur bois, où le service-volée en puissance de Margaret Smith est encore plus impressionnant. Le deuxième match est une belle opposition de styles, avec Billie Jean Moffitt qui prend le filet en permanence tandis que Lesley Turner joue plutôt du fond de court. Au premier set, Moffitt est trahie par ses nerfs et perd 7-5 après avoir mené 5-4. Elle serre le jeu au deuxième set et surclasse ensuite l’Australienne, 6-0 6-3.

Pour le double décisif, les quatre mêmes joueuses sont de retour sur le court pour se départager. Au premier set, Billie Jean Moffitt, qui n’est pas aussi à l’aise au filet que pendant son simple, perd son service à deux reprises, et l’équipe australienne empoche la manche, 6-3. Au deuxième set, les Américaines se battent avec la force du désespoir, se retrouvant à plusieurs reprises au bord du gouffre, mais finissent par breaker Lesley Turner pour boucler la manche 13-11 (il n’y avait alors pas de tie-break). Sur leur lancée, Billie Jean Moffitt et Darlene Hard enchaînent au troisième set qu’elles gagnent 6-3. Les Etats-Unis sont les premiers champions de l’histoire de la Coupe de la Fédération.

La postérité du moment : 17 titres pour les USA

L’équipe américaine a réussi à remporter la première Coupe de la Fédération de l’histoire. Les Etats-Unis deviendront la nation la plus titrée en Fed Cup, avec pas moins de 17 succès, le dernier en 2017. L’Australie, battue en finale en 1963, dominera la première décennie de la Coupe de la Fédération, s’imposant à sept reprises entre 1964 et 1974. Sans jamais gagner le tournoi à nouveau et défaite en finale contre la France en 2019, l’Australie est toujours à ce jour la troisième nation la plus titrée en Fed Cup.

La Coupe de la Fédération deviendra un événement de beaucoup plus grande envergure avec l’arrivée de gros sponsors. Plus de 70 équipes, répartie en plusieurs divisions, y participent en 1994. L’année suivante, le tournoi prendra le nom de Fed Cup et un nouveau format, avec des rencontres à domicile sur le modèle de la Coupe Davis, sera adopté. Il survivra jusqu’en 2020, lorsqu’il sera décidé de revenir à un format plus proche du format initial.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *