24 septembre 1938 : Le jour où Don Budge a réalisé le premier Grand Chelem de l’histoire

Chaque jour, Tennis Majors remonte le temps pour revenir sur un événement marquant pour la planète tennis. Le 24 septembre 1938, le joueur amateur Don Budge devient le premier tennisman de l’histoire à remporter les quatre tournois du Grand Chelem consécutivement, après sa victoire en finale à l’US Nationals contre Gene Mako.

Don Budge OTD

Ce qu’il s’est passé ce jour-là : Don Budge boucle le premier Grand Chelem de l’histoire

Ce jour-là, le 24 septembre 1938, Don Budge réalise le premier Grand Chelem de l’histoire du tennis. Pour parvenir à cet exploit, l’Américain domine en finale de l’US Nationals (ancêtre de l’US Open) son partenaire de double, Gene Mako, 6-3, 6-8, 6-2, 6-1. Le numéro 1 mondial s’impose également en double (associé à Mako) et en double mixte (avec Alice Marble). C’est le dernier titre majeur remporté chez les amateurs par Budge, qui passe professionnel à la fin de l’année et ne peut donc plus participer aux épreuves du Grand Chelem.

Les acteurs

Don Budge, numéro 1 amateur incontesté

Don Budge est né en Californie en 1915. Après avoir pratiqué différents sports au cours de son enfance, il se tourne vers le tennis, un sport où, bien aidé par sa taille (il mesure 1m85), il développe un service très puissant qui le mènera jusqu’au sommet. En 1933, Budge arrête ses études à Berkeley pour jouer dans l’équipe de Coupe Davis américaine. Ayant été élevé sur les courts en dur de la Californie, il lui faut un certain temps pour s’adapter au gazon de la côte Est, mais il finit par maîtriser cette surface assez bien pour remporter Wimbledon en 1937, aux dépens de Gottfried von Cramm (6-3, 6-4, 6-2). Quelques semaines plus tard, les deux hommes s’affrontent à nouveau lors d’une rencontre de Coupe Davis restée célèbre, au cours de laquelle Hitler en personne téléphone à von Cramm pour lui donner l’ordre de gagner.

Don Budge (en blanc au milieu de la photo) et ses amis au centre de tennis de Falalop (ouest des îles Caroline), le 24 juillet 1945.

A l’issue de l’un des plus beaux matches de l’histoire du tennis, Budge finit par prendre le dessus, 6-8, 5-7, 6-4, 6-2, 8-6. Il rencontre von Cramm une fois encore en 1937, en finale de l’US Nationals (et s’impose 6-1, 7-9, 6-1, 3-6, 6-1). En 1938, Budge continue sa série victorieuse, triomphant aux Championnats d’Australie (aux dépens de John Bromwich, 6-4, 6-2, 6-1), à Roland-Garros (battant en finale Roderich Menzel, 6-3, 6-2, 6-4) et à Wimbledon (surclassant Henry Austin, 6-1, 6-0, 6-3). Il est à présent le numéro 1 mondial incontesté du tennis amateur.

Gene Mako, spécialiste du double

Gene Mako est né en 1916. Bon joueur de simple, il connaît surtout le succès en double, où il a remporté trois titres du Grand Chelem (l’US Nationals en 1936, Wimbledon en 1937 et 1938).

Le lieu : West Side Tennis Club de Forest Hills

L’US Nationals a été créé en 1881, et le tournoi a changé de site à plusieurs reprises au fil des ans. Les premières éditions se déroulent sur les courts en herbe du Casino de Newport, à Rhode Island, puis, en 1915, l’épreuve s’installe à New York, au West Side Tennis Club, dans le quartier de Forest Hills, à l’exception des années 1921-1923, où les joueurs s’affrontent à Philadelphie.

L’histoire : Le principal rival de Budge arrêté par Hitler

Lorsque commence l’US Nationals 1938, Don Budge est le deuxième joueur de l’histoire du tennis à se trouver à un titre de réaliser le Grand Chelem. D’ailleurs, l’expression elle-même a été appliquée au tennis pour la première fois par un journaliste américain en 1933, lorsque l’Australien Jack Crawford avait gagné les trois premiers tournois majeurs de l’année et était passé à un set seulement de remporter le quatrième. Crawford avait réussi à mener deux sets à un en finale de l’US Nationals, mais il avait été finalement battu par Fred Perry (6-3, 11-13, 4-6, 6-0, 6-1).

Budge a largement dominé les trois premières levées du Grand Chelem, remportant à chaque fois la finale sans perdre un set. « C’est ironiquement son destin de jouer si bien qu’il rend inintéressants les tournois auxquels il participe. », écrit un journaliste du New York Times cette année-là. Son principal rival, l’Allemand Gottfried von Cramm, a été arrêté par les nazis en raison de son homosexualité (Budge a tenté de lui venir en aide en écrivant à Hitler pour demander qu’il soit libéré), et aucun autre amateur ne semble être en mesure de lui tenir tête.

La domination de Budge sur le monde amateur se confirme lors de cette finale contre son partenaire de double, Gene Mako. Malgré une perte de concentration, qui, alors qu’il mène 6-3, 5-2, lui fait perdre le deuxième set 8-6, il se reprend ensuite et finit en trombe, 6-2, 6-1.

Budge est le premier joueur à avoir réussi le Grand Chelem. A présent, son défi est de montrer sa valeur contre des joueurs professionnels.

La postérité du moment : Le passage en professionnel

Budge passera pro à la fin de la saison, et pour son premier match, en janvier 1939, il dominera Ellsworth Vines au Madison Square Garden (6-3, 6-4, 6-2) devant 16 000 spectateurs. Lors d’une série de matches contre Fred Perry, Budge prendra aussi le dessus, 28-8.

« J’étais le champion amateur pendant deux ans, et ensuite le champion chez les pros pendant de nombreuses années », dira un jour Budge, selon le Washington Post. « Il n’y avait personne qui pouvait me battre. Imaginez seulement combien de fois j’aurais pu gagner Wimbledon. »

Un seul autre joueur accomplira le Grand Chelem dans l’histoire du tennis masculin. Cet homme, l’Australien Rod Laver, y parviendra même à deux reprises, la première fois en tant qu’amateur, en 1962, et la deuxième fois en tant que professionnel, en 1969, après l’avènement de l’Ère Open.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *