27 juin 2006 : le jour où Roger Federer a battu le record de victoires consécutives sur gazon de Björn Borg

Chaque jour, Tennis Majors remonte le temps pour revenir sur un événement marquant pour la planète tennis. Le 27 juin 2006, Roger Federer bat le record de 41 victoires consécutives sur gazon, détenu par Bjorn Borg depuis 1981

Federer - On this day

Ce qui s’est passé ce jour-là et pourquoi cela a marqué l’histoire du tennis

Ce jour-là, le 27 juin 2006, Roger Federer bat le record de 41 victoires consécutives sur gazon, détenu par Björn Borg depuis 1981. Pour poursuivre sa propre série, le Suisse domine facilement Richard Gasquet au premier tour de Wimbledon (6-3 6-2 6-2), un tournoi qu’il a déjà remporté à trois reprises depuis 2003.

Les personnages : Roger Federer et Richard Gasquet

  • Roger Federer, le maître des lieux

Roger Federer, le génie suisse, âgé de 24 ans, est numéro 1 mondial sans interruption depuis le 2 février 2004. Depuis 2003, il a gagné sept tournois du Grand Chelem : l’Open d’Australie (2004, 2006), Wimbledon (2003, 2004, 2005) et l’US Open (2004, 2005). En 2006, qui s’avérera plus tard être sa meilleure saison, il a déjà remporté sept tournois avant Wimbledon, dont l’Open d’Australie et trois Masters 1000. Il a de plus atteint la finale contre Rafael Nadal à Roland-Garros – l’Espagnol est la principale raison pour laquelle Federer n’a pas encore triomphé Porte d’Auteuil : il s’est incliné contre lui en demi-finale en 2005 (6-3 4-6 6-4 6-3) et en finale en 2006 (1-6 6-1 6-4 7-6). Depuis le début de la saison, il a gagné 39 matches pour seulement 4 défaites, toutes subies face à Rafael Nadal, le seul joueur à s’être pour l’instant montré capable de la battre.

Richard Gasquet, le prodige

Le Français Richard Gasquet, né en 1986, était dans sa jeunesse surnommé « le petit Mozart du tennis », en raison de sa précocité. En 2002, il devient à quelques semaines de son seizième anniversaire le plus jeune joueur à avoir jamais gagné un match en Masters 1000, en battant Franco Squillari au premier tour de Monte-Carlo (7-6 3-6 7-5). En 2005, il fait partie des quatre joueurs qui parviennent à battre Roger Federer (6-7 6-2 7-6). Cet exploit le propulse en demi-finales de Monte-Carlo, son meilleur résultat à l’époque, avant qu’il ne remporte son premier titre à Nottingham, sur gazon (aux dépens de Max Mirnyi, 6-2 6-3). Il atteint les huitièmes de finales de Wimbledon et de l’US Open, ce qui demeure jusqu’à présent sa meilleure performance en Grand Chelem.En 2006, il conserve son titre à Nottingham en dominant Jonas Bjorkman en finale (6-4 6-3) et se positionne ainsi comme un joueur à éviter sur gazon.

Le lieu : Wimbledon

Wimbledon est le tournoi de tennis le plus ancien et le plus prestigieux au monde. Organisé par le All England Lawn Tennis and Cricket Club depuis 1877, il s’est installé sur son site actuel en 1922, année de la construction du célèbre Centre Court. Considéré par beaucoup comme le court le plus impressionnant au monde, avec sa célèbre citation de Rudyard Kipling gravée au-dessus de l’entrée (« Si tu peux rencontrer Triomphe après Défaite Et recevoir ces deux menteurs d’un même front »), le Centre Court a vu s’affronter tous les plus grands joueurs de l’histoire. Après que la conversation, dans les années 1970, de l’US Open à la terre battue puis au ciment, et après l’abandon du gazon au profit du dur par l’Open d’Australie en 1988, Wimbledon demeure le dernier tournoi du Grand Chelem sur herbe, une surface qui convient généralement mieux aux serveurs-volleyeurs. Non seulement Wimbledon conserve sa surface historique, mais le tournoi maintient également certaines traditions comme l’obligation pour les joueurs de s’habiller en blanc. 

L’histoire : invaincu sur gazon depuis 2002, Federer ne fait qu’une bouchée de Gasquet

En 2006, lorsque commence Wimbledon, Roger Federer n’a plus perdu sur gazon depuis 2002, et une défaite d’entrée au All England Club face au Croate Mario Ancic (6-3 7-6 6-3). Sa série victorieuse avait commencé dès l’année suivante, au premier tour de Halle, contre Sargis Sargsian (7-5 6-1). Après avoir gagné le tournoi en Allemagne, Roger Federer remportait dans la foulée son premier titre du Grand Chelem à Wimbledon, venant à bout de Mark Philippoussis en finale (7-6 6-2 7-5).

Roger Federer - Wimbledon

Depuis, il a réitéré cet exploit en 2004 et 2005, s’imposant à Halle avant de triompher dans le temple du tennis. En 2006, en battant Tomas Berdych en finale de Halle (6-0 6-7 6-2), il vient d’égaler le record, détenu par Björn Borg, de 41 victoires consécutives sur gazon. Au cours de ces 41 matches, le Suisse n’a perdu que 12 sets !

Federer est assez en confiance pour rester serein, même si Richard Gasquet, pour un premier tour de Wimbledon, n’est pas un tirage idéal. En 2005, le Français a été l’un des rares à le battre, et même s’il a pu prendre sa revanche à plusieurs reprises, Gasquet est un bon joueur de gazon. Les deux hommes viennent d’ailleurs de s’affronter en huitièmes de finale à Halle, et Federer s’en était sorti de justesse (7-6 6-7 6-4). Pour le jeune Français, en revanche, qui pouvait nourrir de légitimes ambitions sur une surface qui lui convenait si bien, affronter Federer dès le premier tour est un vrai coup du sort.

Cette fois-ci, peut-être écrasé par la pression de jouer le match d’ouverture du tournoi sur le Centre Court face au tenant du titre, Richard Gasquet n’est pas de taille à inquiéter un Federer très déterminé.Très agressif, remportant 21 points au filet en 25 montées, le Suisse domine Gasquet 6-3 6-2 6-2 en une heure et douze minutes.

Richard Gasquet - Wimbledon

Roger Federer bat ainsi, avec cette 42e victoire consécutive sur gazon, le record de Björn Borg. Probablement concentré sur sa quête d’un quatrième titre à Wimbledon, Federer accorde toutefois plus de crédit à la série de son prédécesseur, qui avait gagné l’ensemble de ses matches à Wimbledon. Le Suisse met aussi en avant les cinq Wimbledon remportés à la suite par Borg, un exploit selon lui bien plus marquant.

La postérité du moment : Federer poussera sa série sur gazon jusqu’à 65 victoires consécutives

Roger Federer ira jusqu’au bout du tournoi, remportant un quatrième titre d’affilée à Wimbledon, dominant Rafael Nadal en finale (6-0 7-6 6-7 6-3). Plus tard en 2006, il remportera pour la troisième fois l’US Open, faisant ainsi de 2006 sa plus grande saison avec 12 titres, dont trois Grands Chelems, et un ratio de 92 victoires pour seulement 5 défaites.

Le Suisse, qui respectait tant les performances passées de Borg, égalera le record de cinq titres consécutifs à Wimbledon – et sa série de victoires sur gazon s’étendra jusqu’à 65 matches, dont 41 au All England, soit autant que Borg. Elle sera stoppée par Rafael Nadal, qui le vaincra à l’issue d’une finale de légende en 2008 (6-4 6-4 6-7 6-7 9-7).

Néanmoins, Roger Federer ajoutera trois autres trophées de Wimbledon à son palmarès (2009, 2012, 2017), battant ainsi le record de sept titres détenus par Pete Sampras. Le Suisse établira également un nouveau record absolu en accumulant un incroyable total de 20 titres du Grand Chelem.

Richard Gasquet atteindra son meilleur classement, 7e mondial, en 2007. Il parviendra à trois reprises en demi-finales d’un tournoi du Grand Chelem (Wimbledon 2007 et 2015, US Open 2013), et il remportera quinze titres sur le circuit, le plus important d’entre eux à Doha en 2012.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *