20 mai 1928 : Le jour où les Internationaux de France ont été joués à Roland-Garros pour la première fois

Chaque jour, Tennis Majors remonte le temps pour revenir sur un événement marquant pour la planète tennis. Le 20 mai 1928, les Internationaux de France été joués pour la première fois à Roland-Garros.

Roland_Garros_OTD_05_20jpg

Ce qui s’est passé ce jour-là et pourquoi cela a marqué l’histoire du tennis

Ce jour-là, le 20 mai 1928, à Paris, débute la première édition des Internationaux de France jamais organisée à Roland-Garros, le stade flambant neuf construit pour accueillir le Challenge Round de la Coupe Davis deux mois plus tard. Bien que l’épreuve elle-même, connue d’abord sous le nom de Championnat de France, ait été organisée pour la première fois en 1891, elle n’est ouverte aux étrangers que depuis 1925, et ce n’est qu’à partir de 1928 qu’elle sera connue sous le nom de Roland-Garros.

L’histoire : Roland-Garros, un stade construit pour la Coupe Davis

À la fin des années 1920, le tennis français vit une période faste, porté par quatre joueurs extraordinaires. Henri Cochet (« le Magicien »), René Lacoste (« le Crocodile »), Jean Borotra (« le Basque bondissant ») et Jacques Brugnon : ensemble, ces quatre joueurs forment les « Quatre Mousquetaires ». Leur plus grand exploit à ce jour fut de remporter la Coupe Davis, en 1927, après avoir perdu en finale quatre années de suite, deux fois contre l’Australie (1923, 1924) et deux fois contre les États-Unis (1925, 1926). En septembre 1927, grâce notamment à la victoire de Lacoste sur Bill Tilden, l’équipe de France soulève enfin le trophée. A l’époque, la règle du Challenge Round s’applique, ce qui signifie que chaque année, le champion en titre est automatiquement qualifié pour la finale (le Challenge Round) et l’accueille. 

Pour l’équipe française, ce succès pose néanmoins problème : il n’y a pas de stade en France qui puisse accueillir un événement de cette importance. Le Championnat de France, créé en 1891 et organisé au Racing Club de France, est devenu un événement international en 1925, disputé alternativement au Racing Club et au Stade Français. C’est là, à La Faisanderie, que, lors de la finale de 1927, Lacoste avait remporté une victoire mémorable contre Tilden (6-4, 4-6, 5-7, 6-3, 11-9), mais les 5 000 places disponibles sont insuffisantes pour la finale de la Coupe Davis.

A la fin de l’année 1927, les présidents du Racing Club et du Stade Français se positionnent pour acheter un terrain près de la porte d’Auteuil, dans l’ouest de Paris, où ils pensent pouvoir construire le court de 10 000 places nécessaire à l’organisation du Challenge Round, et qui pourrait également recevoir les Internationaux de France. Ils vont jusqu’à garantir leur prêt sur leurs biens personnels, ce qu’Emile Lesieur, du Stade Français, n’accepte qu’à une condition : que le nouveau stade porte le nom d’un autre stadiste, le premier aviateur à avoir traversé la Méditerranée, en 1913, et tué au combat en 1918, pendant la Première Guerre mondiale. Son nom ? Roland Garros. 

Sous la direction de Louis Faure-Dujarric, le complexe de cinq courts est terminé à temps pour les Internationaux de France. Le court central est inauguré le 18 mai 1928, avec une rencontre amicale féminine entre la France et l’Angleterre, et le 20 mai, pour la première fois, les Internationaux de France commencent à Roland-Garros, selon le système des Championnats américains, la première semaine étant consacrée au double, et la deuxième semaine au simple.

Bien qu’elle voit s’imposer des joueurs de premier plan (Helen Wills et Henri Cochet), cette première édition de “Roland-Garros” n’attire pas les mêmes foules que la Coupe Davis, deux mois plus tard. L’absence de Suzanne Lenglen et de Bill Tilden, ainsi qu’une météo particulièrement défavorable à cette époque de l’année, sont tenues pour responsables du manque d’enthousiasme du public. Néanmoins, la France est prête à accueillir le Challenge Round de 1928, et la grande histoire de Roland-Garros vient de commencer.

La postérité du moment : Roland-Garros deviendra emblématique

Non seulement les Mousquetaires remporteront le Challenge Round à Roland-Garros en 1928, mais ils resteront invaincus jusqu’à leur défaite contre la Grande-Bretagne en 1933, non sans avoir remporté cinq Challenge Rounds consécutifs. 

Le nouveau stade deviendra si emblématique des Internationaux de France qu’aux yeux du grand public, le tournoi lui-même sera plus tard connu sous le nom de Roland-Garros, et les cinq premières éditions disputées porte d’Auteuil seront remportées par les Mousquetaires. Accueillant les locaux  de la Fédération française de tennis, il s’agrandira au fil des ans, avec, à l’aube de l’édition 2021, 18 courts dont un central de 15 000 places équipé d’un toit rétractable.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *