9 octobre 2019 : le jour où s’est éteint Andres Gimeno, légende du tennis espagnol

Chaque jour, Tennis Majors remonte le temps pour revenir sur un événement marquant pour la planète tennis. Le 9 octobre 2019, Andres Gimeno, joueur le plus pagé à avoir remporté Roland-Garros, s’éteignait.

Andres Gimeno en 1973

Ce qui s’est passé ce jour-là, et pourquoi cela a marqué l’histoire du tennis

Ce jour-là, le 9 octobre 2019, André Gimeno, qui était le joueur le plus âgé à avoir triomphé à Roland-Garros – en 1972, à l’âge de 34 ans et dix mois – décède des suites d’une longue maladie, à l’âge de 82 ans.

L’histoire : Andres Gimeno, le plus vieux vainqueur de Roland-Garros

Andres Gimeno, né en 1937, est l’un des premiers joueurs espagnols à concourir au niveau international, avec Manolo Santana. Après avoir remporté l’épreuve junior à Roland-Garros en 1955, il atteint les quarts de finale de l’épreuve masculine en 1960 (défaite contre Nicola Pietrangeli, 6-3, 6-1, 3-6, 6-2). La même année, il signe un contrat avec Jack Kramer pour devenir professionnel, ce qui l’empêche de participer aux tournois du Grand Chelem pendant les huit années suivantes.

Selon l’historien du tennis Bud Collins, Gimeno est « un joueur de fond de court fluide, un excellent serveur et un homme qui résiste bien à la pression ». Il est également apprécié par ses pairs et par le public pour son sens de l’humour. Robert Lipsyte, du New York Times, le décrit alors comme « un défenseur à la technique classique, le mur ultime qui renvoie tout ».

Il passe les années soixante à voyager au gré des différents circuits pros, affrontant les meilleurs joueurs de son temps. À son meilleur, il est considéré comme le troisième joueur mondial, derrière les légendes australiennes Rod Laver et Ken Rosewall, qu’il bat à de nombreuses reprises. Il atteint la finale de trois tournois professionnels majeurs : le French Pro en 1962 (battu par Rosewall, 3-6, 6-2, 7-5, 6-2), le London Pro en 1965 (dominé par Laver, 6-2, 6-3, 6-4), et enfin l’US Pro en 1967 (battu à nouveau par Laver, 4-6, 6-4, 6-3, 7-5).

Le mur ultime qui renvoie tout.

Lorsque l’ère de l’Open commence, en 1968, Gimeno, qui a déjà 30 ans, atteint les demi-finales à Roland-Garros (battu par Ken Rosewall, 3-6, 6-3, 7-5, 3-6, 6-3). Bien qu’il participe encore à la National Tennis League de Lamar Hunt, il termine finaliste à l’Open d’Australie en 1969 (défaite contre Rod Laver, 6-3, 6-4, 7-5) et en demi-finale à Wimbledon en 1970 (défaite contre John Newcombe, 6-3, 8-6, 6-0). Il réalise des performances très moyennes dans les tournois majeurs en 1971, mais bien que certains commencent à penser qu’à 33 ans, il est sur le déclin, il est encore considéré par beaucoup comme l’un des meilleurs joueurs du monde, en particulier sur terre battue.

Cependant, c’est bien en 1972, à l’âge de 34 ans, qu’il réalise le plus grand exploit de sa carrière, en devenant le joueur le plus âgé à remporter Roland-Garros. Après avoir éliminé Stan Smith, considéré comme le numéro un mondial à l’époque, en quart de finale (6-1, 7-9, 6-0, 7-5), il domine le Français Patrick Proisy en finale (4-6, 6-3, 6-1, 6-1). 

Son triomphe à Roland-Garros en 1972 reste le dernier grand exploit de Gimeno en tant que joueur de tennis. Il prend sa retraite en 1973, avant d’ouvrir un club de tennis en Espagne, et d’élever ainsi une nouvelle génération d’ogres de la terre battue – Alex Corretja, deux fois finaliste à Roland-Garros,  y réalise notamment des stages lors de ses jeunes années.

Intronisé au Tennis Hall of Fame en 2009, Andres Gimeno annonce deux ans plus tard qu’il a perdu presque tout son argent dans la crise économique espagnole. Un groupe de joueurs espagnols, dont Rafael Nadal et David Ferrer, participent alors à une exhibition afin de récolter des fonds pour lui venir en aide.

Le 9 octobre 2019, Andres Gimeno succombe à un cancer, à l’âge de 82 ans. À ce jour, il reste le vainqueur le plus âgé du tournoi de Roland-Garros.

Les plus vieux vainqueurs en Grand Chelem (ère Open)

  • Open d’Australie : Ken Rosewall (37 ans, 2 mois) en 1972
  • Roland-Garros : Andres Gimeno (34 ans, 10 mois) en 1972
  • Wimbledon : Roger Federer (35 ans, 11 mois) en 2017
  • US Open : Ken Rosewall (35 ans, 10 mois) en 1970)
Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *