le meilleur du tennis
dans ta boite mail

Des milliers de fans sont déjà abonnés

y

La santé avant tout, Nadal préfèrerait “perdre la finale” et avoir un nouveau pied

Interrogé en conférence de presse sur le fait de remporter un 14e Roland-Garros ou « avoir un nouveau pied », Rafael Nadal a choisi la deuxième option.

Rafael Nadal, Roland-Garros 2022 Rafael Nadal, Roland-Garros 2022 – © Aurelien Morissard / Panoramic

Rafael Nadal jouera dimanche, contre Casper Ruud, sa 14e finale à Roland-Garros. L’Espagnol n’a encore jamais perdu à ce stade de la compétition porte d’Auteuil. Un nouveau sacre à Paris le ferait un peu plus rentrer dans l’histoire puisqu’il prendrait deux longueurs d’avance sur Novak Djokovic (22 contre 20) au nombre de titres en Grand Chelem. 

Être titré dimanche « représenterait beaucoup » pour le Majorquin, mais sa priorité reste d’être en bonne santé et d’avoir moins de douleur à son pied gauche. C’est ce qu’il a indiqué en conférence de presse après sa victoire en demi-finale sur abandon d’Alexander Zverev, lorsqu’un journaliste lui a demandé s’il préférait perdre la finale et avoir un nouveau pied en échange. 

« Je préfère perdre la finale. » a répondu Rafael Nadal sans réfléchir. « Un nouveau pied me permettrait d’être plus heureux dans ma vie quotidienne. La vie continue et elle est bien plus importante que n’importe quel titre. Et dans ce sens, pour moi, après la carrière que j’ai eue, j’ai évidemment toujours fait de mon mieux pour générer le plus d’options possibles, quelle que soit ma condition physique. »

« Mais j’ai toute la vie devant moi et, à l’avenir, j’aimerais pouvoir aller jouer avec mes amis. Le sport amateur, et bien, à ce jour, c’est un peu l’inconnu. Avec un nouveau pied, sans la douleur que j’ai presque tous les jours, cela changerait ma vie. »

Rafael Nadal, à Roland-Garros 2022 (MAO / Panoramic)

Nadal a fait des sacrifices pour pouvoir jouer Roland-Garros

Rafael Nadal avait quitté le tournoi de Rome en boitant et en révélant souffrir énormément de son pied gauche. L’Espagnol ne savait alors pas du tout s’il pourrait jouer à Roland-Garros, le tournoi le plus important de sa carrière. Mais le numéro cinq mondial a finalement décidé de venir à Paris, avec son docteur, pour se donner une chance. Le voilà désormais en finale pour la 14e fois.

En conférence de presse, l’homme aux 21 titres du Grand Chelem a tenu à rappeler qu’il s’était toujours montré positif quant à ses chances d’être présent à Roland-Garros. Et être en finale est une merveille sensation, encore plus avec tous les sacrifices qu’il a consenti pour être compétitif.

« Comme je l’ai dit, j’ai expliqué tout ce qui me passait par la tête après Rome, et rien n’a changé. En même temps, je n’étais pas très positif après cela au sujet de mon pied, mais j’étais sûr que je pourrais jouer ici. Et je suis là. J’ai joué, je me suis battu, j’ai fait tout ce qui était possible pour me donner au moins une chance d’être là où je suis et je suis heureux, bien sûr, de pouvoir me donner une autre chance de jouer un deuxième dimanche ici, en finale de Roland Garros. »

« Donc cela signifie beaucoup pour moi. Et même avec tous les sacrifices et toutes les choses que je dois faire pour essayer de continuer à jouer, ça a vraiment du sens quand on profite de moments comme ceux que je vis dans ce tournoi. »

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.