le meilleur du tennis
dans ta boite mail

Des milliers de fans sont déjà abonnés

y

Nadal rétro-pédale sur sa comm’ : aucun adieu n’est prévu, l’idée est continuer malgré la blessure au pied

Rafael Nadal et Marc Lopez, l’un de ses coachs et amis, ont été catégoriques : malgré sa blessure au pied, le Majorquin ne compte pas arrêter sa carrière prochainement.

Rafael Nadal, Roland-Garros 2022 Rafael Nadal, à Roland-Garros 2022 (MAO / Panoramic)

En panique. C’est dans cet état que Rafael Nadal a plongé ses millions de fans dimanche dernier. En conférence de presse après sa victoire épique face à Félix Auger-Aliassime en huitième de finale de Roland-Garros, il avait déclaré que le choc des titans face à Novak Djokovic au tour suivant pourrait être le dernier de sa carrière dans ce tournoi. Mardi après le match, il a insisté : le pied devrait tenir jusqu’à dimanche. “Mais je ne sais pas ce qui va se passer après…”

“Rafans”, vous pouvez désormais respirer.

Malgré sa blessure chronique au pied gauche – le syndrome de Muller-Weiss -, dont il souffre depuis 2005 et qui s’est réveillé de façon prononcée à Rome contre Denis Shapovalov, il a réaffirmé son envie de continuer à jouer.

Nadal : “Pas l’intention de faire passer ça pour des adieux”

“Je n’avais aucune intention de faire passer ça pour des possibles adieux”, a déclaré Nadal à RTVE, média de son pays, après le succès face à Djokovic. “C’est juste la réalité de ce qui pourrait arriver. On continue à travailler afin de trouver des solutions pour mon pied.”

“Je suis confiant”, a-t-il ajouté. “Mais si vous regardez un an en arrière, les choses étaient différentes. J’ai eu trois bons mois début 2022, mais en 2021 les choses avaient été bien plus compliquées (il avait dû faire une croix sur la fin de saison après Roland-Garros, à cause de son pied).”

L’homme aux 21 titres du Grand Chelem parlerait plus en détails de son pied après la fin du tournoi. Une information confirmée par Tennis Majors.

Vous voulez encore du positif ? Pour Marc Lopez, l’un de ses coachs et amis proches, le pied de Nadal sera en état de marche jusqu’au à la fin de la grand-messe parisienne de la terre battue. “J’ai confiance, le pied tiendra jusqu’à dimanche”, a-t-il déclaré pour COPE..

L’an passé, le trédécuple vainqueur de Roland-Garros était tombé face à Djokovic en demi-finale, après une empoignade brutale.

Une année 2021 ruinée par son pied

Lors de ce duel, perdu 3-6, 6-3, 7-6, 6-2, il avait semblé souffrir du pied dans la quatrième manche, puis avait dû renoncer à Wimbledon dans la foulée.

Nadal – qui fête ses 36 ans ce vendredi face à Alexander Zverev, tête de série numéro 3 – avait ensuite tenté un retour sur dur à Washington. Mais, après une victoire compliquée face à Jack Sock, il s’était incliné contre Lloyd Harris et avait mis un terme à sa saison.

Puis, début 2022, il a réussi un retour miraculeux. Vainqueur de l’ATP 250 de Melbourne, il a enchaîné en remportant l’Open d’Australie après avoir été mené deux sets à zéro par Daniil Medvedev, puis a soulevé le trophée à Acapulco – ATP 500 -, avant de voir sa série d’invincibilité prendre fin en finale d’Indian Wells avec une côte fissurée.

“C’est un processus qui se fait au quotidien, et ça devient de plus en plus difficile d’être compétitif”, a expliqué Nadal, qui est épaulé par son docteur, Angel Ruiz Cotorro, à Paris.

“Être compétitif, c’est ce qui me rend heureux. Tout est de plus en plus compliqué. Pourtant, je profite encore du moment. Ensuite, nous continuerons à chercher ce que nous pouvons faire pour résoudre le problème, avec l’espoir de poursuivre.”

Des sensations différentes en fin de première semaine

Dimanche, il semblait pourtant d’humeur différente après avoir été poussé au cinquième set à Roland-Garros pour la troisième fois – seulement – de sa carrière. “Deux semaines et demi en amont, à Rome, même si j’étais positif en gardant espoir, je ne savais même pas si je serai capable d’être ici (à Paris).

“Donc, je profite juste du fait d’être là une année de plus. En étant honnête, chaque match que je joue ici, je ne sais pas si ce sera mon dernier ou non à Roland-Garros.”

Et le combat face à Djokovic n’a été son ultime sur l’ocre de la porte d’Auteuil. S’il est apparu en difficulté quand Djokovic a remporté la deuxième manche malgré un double break de retard, le Baléare a finalement gagné les deux sets suivants. Non sans avoir été mené 5-2 dans le quatrième et dernier.

Statistique inquiétante pour la concurrence : chacune des neuf fois où Rafael Nadal a battu un numéro 1 mondiale en Grand Chelem, il a remporté le tournoi.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *