Abonnez-vous à la newsletter

Sifflée par le public après son abandon, Cornet a retenu ses larmes en conférence de presse : “Quand on sait ce que je donne, c’est injuste”

Qinwen Zheng a bénéficié de l’abandon d’Alize Cornet (6-0, 3-0 ab.) samedi, à Roland-Garros. Il n’y a plus de Française dans le tableau.

Alizé Cornet, Roland-Garros 2022 Alizé Cornet, Roland-Garros 2022 – © AI / Reuters / Panoramic

Le public du court Philippe-Chatrier était prêt à donner de la voix pour soutenir Alizé Cornet, dernière française encore en lice dans le tournoi après la défaite de Léolia Jeanjean. Mais certains spectateurs, déçus par l’abandon de la Tricolore à 6-0, 3-0 en raison d’une blessure aux adducteurs, ont finalement choisi de faire part de leur frustration en la sifflant à sa sortie du court…

Une attitude surprenante qui n’a pas fait plaisir du tout à Alizé Cornet. En conférence de presse, après avoir expliqué la nature de sa blessure, la Niçoise a retenu ses larmes devant les journalistes en admettant son incompréhension devant l’attitude du public du jour sur le court Philippe-Chatrier.

“J’ai une déchirure importante à l’adducteur. Je savais que je ne pouvais pas bouger mais j’ai choisi d’essayer, c’est ma nature. Cela dit si je suis menée 6-0, 3-0, c’est à cause d’elle, qui a très bien joué. Qu’il y ait des gens qui me sifflent quand j’abandonne, alors qu’on sait que je suis résistante à la douleur… Le public français, parfois m’étonne. Franchement, c’est abusé, quand on sait ce que je donne. C’est injuste. Je sais qu’il ne faut pas généraliser, que c’est probablement une minorité, mais cette poignée de crétins, cela fait mal au cœur. C’était plus facile pour moi de ne pas jouer aujourd’hui.”

“Il y a toujours une poignée de gens malveillants qui attend de nous mettre plus bas que terre. C’est gonflé. Personne n’aurait eu envie de voir une joueuse se faire mal trois jeux de plus. J’ai juste abrégé les souffrances de tout le monde. Depuis deux jours, je peux à peine marcher. Si j’ai abandonné aujourd’hui, c’est que je n’avais pas d’autre choix. On passe par toutes les émotions en moins de 48 heures dans le sport, car c’était incroyable il y a deux jours.”

Avec des bandages aux deux cuisses, Cornet ne pouvait pas bouger

Le suspense n’a pas duré très longtemps dans ce duel du troisième tour entre Qinwen Zheng et Alizé Cornet… Arrivée sur le central avec deux gros bandages sur les deux cuisses, la joueuse de 32 ans a tout de suite montré des signes de souffrance dans ses déplacements.

La tête basse, Alizé Cornet a vu les jeux défiler sans pouvoir réagir face à une a Qinwen Zheng très percutante qui a parfaitement exploité les failles de son adversaire du jour. La Chinoise n’a pas eu à forcer son talent mais a eu le mérite de ne pas déjouer. Avec 16 coups gagnants, quatre fautes directes et 1000% de points remportés derrière sa première balle, Zheng a joué un tennis de grande qualité.

Menée 6-0, 3-0, Alizé Cornet a décidé d’arrêter les frais et de ne pas se faire éliminer sur une double bulle. Il n’y a désormais plus de joueuse française dans le tableau féminin de Roland-Garros… La tête et l’envie étaient là pour la Niçoise, mais le corps a dit stop…

Qinwen Zheng, 74e joueuse mondiale à la WTA, est donc qualifiée pour les huitièmes de finale de Roland-Garros. Impressionnante ce samedi, sans grande adversité il faut le reconnaitre, la Chinoise poursuit son beau parcours après avoir battu Simona Halep au tour précédent. Elle se mesurera à la Polonaise Iga Swiatek, numéro un mondiale, lundi pour tenter de rallier les quarts de finale.

Les autres affiches du troisième tour à Roland-Garros (Grand Chelem, Stade Roland-Garros, terre battue, 43.600.000 EUR, les résultats s’affichent du plus récent au plus ancien) :

  • Madison Keys – Elena Rybakina : programmé samedi
  • Paula Badosa – Veronika Kudermetova : programmé samedi
  • Jessica Pegula – Tamara Zidansek : programmé samedi
  • Camila Giorgi – Aryna Sabalenka : programmé samedi
  • Shelby Rogers – Daria Kasatkina : programmé samedi
  • Iga Swiatek – Danka Kovinic : 6-3, 7-5
  • Irina-Camelia Begu – Leolia Jeanjean (WC) : 6-1, 6-4
  • Sloane Stephens – Diane Parry : 6-2, 6-3
  • Jil Teichmann (N.23) – Victoria Azarenka (N.15) : 4-6, 7-5, 7-6 [5]
  • Cori Coco Gauff (N.18) – Kaia Kanepi : 6-3, 6-4
  • Elise Mertens (N.31) – Varvara Gracheva : 6-2, 6-3
  • Aliaksandra Sasnovich – Angelique Kerber (N.21) : 6-4, 7-6 [5]
  • Martina Trevisan – Daria Saville (WC) : 6-3, 6-4
  • Leylah Fernandez (N.17) – Belinda Bencic (N.14) : 7-5, 3-6, 7-5
  • Amanda Anisimova (N.27) – Karolina Muchova : Anisimova qualifiée (6-7 [7], 6-2, 3-0 ab.)
Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.