Abonnez-vous à la newsletter

Ruud, heureux dans la défaite : “J’espère pouvoir dire un jour à mes petits-enfants que j’ai joué contre Rafa en finale sur le Chatrier”

Battu en finale de Roland-Garros par son idole Rafael Nadal, Casper Ruud préfère ne retirer que le positif de cette formidable expérience.

Casper Ruud et Rafael Nadal, Roland-Garros 2022 Casper Ruud et Rafael Nadal, Roland-Garros 2022 – © MAO / Panoramic

Du rêve à la réalité ! Présent dans les tribunes de Roland-Garros en 2013, lorsqu’il avait 14 ans, pour encourager Rafael Nadal en finale contre David Ferrer, Casper Ruud était cette fois-ci sur le court Philippe-Chatrier, 9 ans plus tard, face à son idole pour disputer sa première finale en Grand Chelem. 

Et malgré un cauchemar de 2h18 où il n’a remporté que six jeux en encaissant un 6-0 dans le troisième set, Casper Ruud n’a préféré garder que le positif d’une journée pas comme les autres. Le Norvégien, qui a pu jouer contre son idole Rafael Nadal en finale de Roland-Garros, quitte Paris avec les étoiles dans les yeux. 

« Ce match sera probablement quelque chose dont je me souviendrai pour le reste de ma carrière. Je pense qu’il y a certains moments dans la carrière de tout le monde dont on se souvient plus que d’autres, alors celui-là sera en haut de ma liste, le plus grand match que j’ai jamais joué. Comme je l’ai déjà dit à plusieurs reprises, c’est un joueur que j’ai regardé à la télévision pendant les 16 ou 17 dernières années. »

« Être là moi-même et l’affronter, c’est un peu un défi, mais un défi très agréable. Oui, bien sûr, j’aurais aimé pouvoir rendre le match plus serré, mais au bout du compte, j’espère pouvoir dire un jour à mes petits-enfants que j’ai joué contre Rafa sur le Chatrier en finale, et ils diront probablement : “Wow, tu l’as fait ?” Je dirai oui. Je vais probablement profiter de ce moment pendant longtemps. »

Ruud a apprécié chaque moment de la finale

En finale d’un tournoi du Grand Chelem pour la première fois de sa carrière, Casper Ruud n’a pas existé face au maitre des lieux Rafael Nadal (6-3, 6-3, 6-0). Mais le Norvégien de 23 ans a gardé chaque moment de la finale dans son esprit et malgré la défaite, il n’en retiendra que le positif. Avoir pu vivre une telle expérience est un privilège. En conférence de presse, Casper Ruud a dévoilé aux journalistes ce qui l’avait le plus marqué dimanche.

“Je pense que les balles de match sont toujours les plus mémorables, et il a terminé le match en beauté avec un revers sur la ligne. Et voir la balle tomber sur la ligne, c’est ce dont je me souviens le plus maintenant. Et bien sûr, le fait d’entrer sur le terrain. Il y a quelque chose d’amusant quand il joue, quand le speakeur fait l’intro et qu’il annonce toutes les fois où il a gagné le tournoi, ça ne s’arrête jamais. Cela prend une demi-minute juste pour dire toutes les années. Je pense que c’est quelque chose dont je me souviendrai.”

“C’était aussi un moment spécial de se voir remettre le trophée par Billie Jean King, c’est une légende du sport. C’était agréable de la rencontrer. Je ne l’avais jamais rencontrée. Alors le faire là, sur le podium, ou dans les tribunes, c’était un sentiment agréable, et une bonne expérience.”

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.