17 juillet 2007 : Le jour où Rodionova a été disqualifiée à Cincinnati

Chaque jour, Tennis Majors remonte le temps pour revenir sur un événement marquant pour la planète tennis. Le 17 juillet 2019, Anastasia Rodionova devient la deuxième joueuse à se faire disqualifier d’un match WTA.

17 juillet 2021
Rodionova Kerber

Ce qui s’est passé ce jour-là et pourquoi cela a marqué l’histoire du tennis

Le 17 juillet 2007, au premier tour du tournoi de Cincinnati, Anastasia Rodionova devient la deuxième joueuse de l’histoire de la WTA à être disqualifiée. Le superviseur décide de l’exclure sans avertissement préalable. La joueuse avait frappé une balle vers des supporters bruyants. La Russe était menée 1-0 au troisième set contre Angelique Kerber, et c’est donc l’Allemande qui a remporté la partie (4-6, 6-4, 1-0).

Les actrices

  • Anastasia Rodionova, relative inconnue

La Russe Anastasia Rodionova est née en 1982. Passée pro en 1997, elle n’entre pour la première fois dans le top 100 qu’en 2006, une saison au cours de laquelle elle obtient son meilleur résultat en Grand Chelem, en atteignant le troisième tour de l’US Open. En juillet 2007, elle pointe au 78e rang mondial, proche de son meilleur classement atteint quelques mois plus tôt, 64e. En simple, elle n’a jamais disputé la moindre finale sur le circuit. Mais en double, elle a remporté deux tournois : le premier à Québec en 2005 et le second à Estoril en 2007.

Rodionova
  • Angélique Kerber, encore dans l’ombre

En juillet 2007, Angelique Kerber a 19 ans. Elle est 73e mondiale, le meilleur classement qu’elle ait alors atteint au cours de sa jeune carrière. La gauchère allemande aux origines polonaises est loin d’être la championne qu’elle deviendra par la suite : elle n’a participé qu’à deux tableaux principaux en Grand Chelem, sans y avoir encore gagné le moindre match. Son meilleur résultat en 2007 est un quart de finale à s’-Hertogenbosch, perdu face à Anna Chakvetadze (6-2, 6-2).

Le lieu : Lindner Family Tennis Center, à Cincinnati

Le Lindner Family Tennis Center, à Cincinnati, accueille un prestigieux tournoi masculin depuis 1899. L’épreuve féminine, elle, n’a été organisée que par intermittence. Jusqu’à ce qu’elle soit intégrée en 2004 au Western and Southern Open. Elle se déroule alors chaque année, comme la compétition masculine.

Cincinnati - ATP
Cincinnati – ATP

L’histoire : Rodionova – Kerber, un match sans histoire jusqu’à la bascule

Le match du premier tour entre Anastasia Rodionova, 78e mondiale, et Angelique Kerber, 73e, n’attire pas l’attention. Jusqu’à ce que les choses tournent mal au début du troisième set.

Rodionova, qui a gagné le premier set, s’est déjà plainte auprès de l’arbitre : des supporters de Kerber, assis au premier rang, encouragent leur joueuse et font du bruit pendant les points. Lorsqu’elle perd le deuxième set, elle passe un cap dans l’énervement. Après avoir perdu le premier jeu du dernier set, frustrée, elle balance une balle en la direction de ces trois spectateurs encombrants. Bien que la balle en question vienne taper le milieu de la bâche, c’est assez pour les effrayer et pour que l’arbitre considère le geste comme dangereux. Au changement de côté, l’arbitre de chaise, Yvette Kahn, appelle le superviseur, William Coffey. Celui-ci décide que Rodionova doit être disqualifiée directement. La joueuse a laissé libre cours à sa colère, de manière antisportive et dangereuse.

La Russe, qui pensait probablement écoper d’un avertissement, est abasourdie : “Je suis choquée, souffle-elle. Je ne comprends toujours pas pourquoi ils m’ont disqualifiée, et je suis vraiment déçue. A vrai dire, je n’ai jamais vu personne se faire disqualifier ainsi. Je n’ai reçu aucun avertissement, je n’ai touché personne, je n’ai insulté personne, et je n’ai pas jeté ma raquette.”

Sur le court, la joueuse a prétendu n’avoir visé personne. Mais devant les journalistes, Rodionova assume qu’elle a bien tapé dans le milieu de la bâche. “L’endroit le plus sûr”, selon elle. Elle affirme : “si vous avez peur de la balle, ne vous asseyez pas au premier rang.

Rodionova n’est que la deuxième joueuse de l’histoire de la WTA à être disqualifiée. Avant elle, en 1996, Irina Spirlea avait été disqualifiée, à Palerme, après avoir injurié les officiels.

La postérité du moment

Après cette étrange victoire, Angelique Kerber s’inclinera au tour suivant contre Akiko Morigami (6-2, 6-2). Il faudra à Kerber cinq ans pour intégrer le Top 10, en 2012. L’Allemande atteindra même la première place mondiale en septembre 2016, après avoir remporté deux tournois du Grand Chelem : l’Open d’Australie et l’US Open. Elle soulèvera par la suite un troisième trophée majeur, à Wimbledon, en 2018.

Angelique Kerber, US Open 2016
Angelique Kerber, US Open 2016 – Imago / Panoramic

Anastasia Rodionova ne disputera jamais la moindre finale en simple. Elle se hissera, au mieux, à la 62e place mondiale en 2010. En double, elle remportera en revanche onze tournois et occupera la 15e place mondiale à son meilleur niveau.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *