23 août 1977 : le jour où Björn Borg est devenu numéro un mondial

Chaque jour, Tennis Majors remonte le temps pour revenir sur un événement marquant pour la planète tennis. Le 23 août 1977, la légende suédoise Bjorn Borg devient numéro 1 mondial pour la première fois.

Bjorn Borg OTD

Ce qui s’est passé ce jour-là et pourquoi cela a marqué l’histoire du tennis

Le 23 août 1977, la légende suédoise Björn Borg devient numéro 1 mondial pour la première fois, détrônant Jimmy Connors, qui siégeait au sommet depuis 160 semaines (depuis le 29 juillet 1974, exactement). Bien qu’il ne reste N°1 qu’une petite semaine, avant que l’Américain ne recouvre son bien pour 84 semaines de plus, c’est un symbole important pour le Suédois. A 21 ans, il a déjà gagné 25 tournois, donc quatre épreuves du Grand Chelem (Roland-Garros en 1974 et 1975, Wimbledon en 1976 et 1977). 

L’acteur

  • Björn Borg, 21 ans et déjà Iceman

Björn Borg, né en 1956, est le champion qui a changé le tennis pour toujours. Sa « starisation » sans précédent et ses nombreux succès contribuent à faire du tennis un sport très populaire à la fin des années 1970. Son style de jeu, avec un usage inhabituel du lift et un revers à deux mains très curieux pour l’époque, est simplement révolutionnaire et sera copié dans le monde entier. Son surnom, « Ice Borg », reflète son attitude sur le court : il semble maîtriser ses émotions en toutes circonstances. Ayant commencé le tennis à l’âge de 9 ans, il fait déjà partie de l’équipe suédoise de Coupe Davis à l’âge de 15 ans. Pour sa première participation à cette compétition, il gagne son simple contre le Néo-Zélandais Onny Parun.

Il passe pro l’année suivante, en 1973, avant même de fêter ses 17 ans, et il atteint bientôt la finale de Monte-Carlo, où il est battu par Ilie Nastase (6-4, 6-1, 6-2). Sa domination commence en 1974, où, à l’âge de 18 ans, il remporte son premier titre du Grand Chelem à Roland-Garros, devenant le plus jeune vainqueur de l’histoire du tournoi, venant à bout de Manuel Orantes (2-6, 6-7, 6-0, 6-1, 6-1). Depuis le début de sa carrière, un seul joueur a réussi à battre Borg à Paris : l’Italien Adriano Panatta, qui le domine en 1973 et en 1976.

Bjorn Borg

Sinon, le Suédois est invaincu à Paris où il s’est imposé une deuxième fois en 1975, dominant Guillermo Vilas en finale (6-2, 6-3, 6-4). En 1977, Borg décide de s’engager dans le World Team Tennis, une compétition par équipes très rémunératrice organisée au printemps aux Etats-Unis, renonçant ainsi à Roland-Garros.

Depuis 1976, il se montre également invincible à Wimbledon, s’imposant en 1976 (aux dépens d’Ilie Nastase, 6-4, 6-2, 9-7) et en 1977 (face à Jimmy Connors, 3-6, 6-2, 6-1, 5-7, 6-4). Etant donné que Borg n’a participé qu’une seule fois à l’Open d’Australie, en 1974, on considère que le seul titre majeur après lequel il court encore est l’US Open, où il a été finaliste malheureux face à Jimmy Connors en 1976. Borg demeure par ailleurs invaincu en simple en Coupe Davis, ayant accumulé 19 victoires sous le drapeau national.

L’histoire : Le sacre à Wimbledon a bien aidé Borg

Björn Borg est numéro 2 mondial depuis mars 1976. La star suédoise talonne Jimmy Connors, qui est premier mondial depuis juillet 1974. A cette époque, Borg se montre dominateur sur terre battue, et il sait que s’il veut devenir le meilleur joueur au monde, il doit progresser sur surface rapide, plus particulièrement sur gazon. En 1976, déterminé à remporter Wimbledon, il consacre deux semaines entières au perfectionnement des enchaînements service-volée. Arrivé à Londres, il devient le plus jeune vainqueur de l’histoire du tournoi, sans perdre le moindre set, pas même en finale contre un joueur d’expérience comme Ilie Nastase (battu 6-4, 6-2, 9-7).

En 1977, « Ice Borg » rencontre bien plus de difficultés pour conserver son titre, survivant en chemin à deux matches titanesques en cinq sets. En demi-finale, il bataille pendant plus de trois heures et doit même écarter une balle de match avant de prendre le dessus sur Vitas Gerulaitis à l’issue de l’un des plus grands matches jamais disputés au All England Club (6-4, 3-6, 6-3, 3-6, 8-6). En finale, Borg doit à nouveau livrer une grande prestation pour vaincre Jimmy Connors (3-6, 6-2, 6-1, 5-7, 6-4).

Grâce à ce triomphe à Wimbledon, Borg est plus proche que jamais de la place de numéro 1 mondial, malgré sa décision, de faire l’impasse sur Roland-Garros pour représenter les Cleveland Nets au World Tennis Tour, pour des raisons financières. S’il n’est pas encore premier mondial, ce n’est plus qu’une question de temps. Quelques semaines plus tard, le 23 août 1977, Bjorn Borg accède pour la première fois au sommet, devenant ainsi le quatrième numéro 1 de l’histoire du classement ATP depuis sa création, en 1973. 

La postérité du moment : Deux ans avant de retrouver le trône

Björn Borg ne restera numéro 1 mondial que le temps d’une semaine en 1977, Jimmy Connors retrouvant sa place préférée le 30 août. Le Suédois, touché à l’épaule, abandonnera en huitièmes de finale de l’US Open alors qu’il était opposé à Dick Stockton (6-3, 4-6, 0-1), et ne sera de retour qu’en octobre, remportant à cette occasion cinq tournois d’affilée.

Voir Borg et Connors se disputer la première place mondiale au cours d’une saison dominée par Guillermo Vilas, qui s’était imposé à Roland-Garros et allait faire de même à l’US Open en prenant le dessus sur Connors, mènera un certain nombre d’observateurs à remettre en question les règles de calcul du classement ATP.

Bjorn Borg vs John McEnroe, 1980 Wimbledon final

Borg ne remontera au sommet du classement qu’en mars 1979, et s’y maintiendra 41 semaines durant, jusqu’à l’arrivée d’un nouveau rival, John McEnroe. Néanmoins, Borg restera dominateur jusqu’en 1981, occupant la première place 109 semaines durant. Victime de l’attention permanente dont il est l’objet et de la pression qui en découle, il explosera en plein vol et prendra sa retraite à l’âge de 26 ans, comptant déjà 64 tournois à son palmarès, dont 11 Grands Chelems et 2 Masters. 

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *