De retour de blessure, Andy Murray ne veut pas “regarder trop loin”

Andy Murray entame sa préparation de l’US Open cette semaine à Cincinnati. Le Britannique espère être débarrassé des blessures pour enchaîner les tournois. Sans se projeter trop loin.

Andy Murray OLYMPICS : Tokyo 2020 Olympics - Tennis Training - Ariake Tennis

Andy Murray sera bien de la partie au Western & Southern Open. Le Britannique, descendu à la 105e place mondiale, a obtenu une invitation de la part du Masters 1000 de Cincinnati, où il s’est imposé à deux reprises (2008 et 2011). Il aura droit à une entrée en matière corsée face à Richard Gasquet, sorti des qualifications. A son arrivée dans l’Ohio, Murray a expliqué qu’il avait dû renoncer à sa participation en simple aux Jeux Olympiques à Tokyo en raison d’une déchirure au quadriceps. Désormais rétabli, il se sent prêt.

“Je n’ai jamais eu de blessures musculaires dans ma carrière, donc je ne savais pas vraiment ce que c’était”, a expliqué Murray, qui n’a pas pu défendre sa double médaille d’or olympique en simple à Tokyo, après avoir été au sommet de l’Olympe à Londres en 2012 et à Rio en 2016.

“C’était encore une fois difficile et frustrant de devoir rater un autre grand événement”, a déclaré l’ancien numéro 1 mondial, engagé tout de même en double aux côtés de Joe Salisbury. La paire n’a pas pu ramener une médaille, poussée vers la sortie en quart de finale par les Croates Marin Cilic et Ivan Dodig (6-4, 6-7(2), 10-7).

Andy Murray n’a plus disputé de tournois depuis. Et sa dernière apparition en simple remonte à sa défaite au troisième tour de Wimbledon face à Denis Shapovalov. “Nous étions prêts à aller au Canada, mais nous avions besoin de quelques jours de rééducation supplémentaires pour nous assurer que le quadriceps allait vraiment bien et qu’il récupérait avant de recommencer à jouer.”

Le vainqueur de trois titres Grand Chelem, assure être maintenant rétabli, mais ne veut pas crier victoire trop vite. “Ici, je me sens à nouveau bien, mais comme je l’ai dit plus tôt dans l’année, je ne peux pas dire avec certitude que je vais me sentir bien pendant trois, quatre mois d’affilée.”

Andy Murray, Joe Salisbury, Jeux Olympiques de Tokyo 2020 – REUTERS/Piroschka Van De Wouw / Panoramic

A 34 ans, l’Ecossais qui évolue avec une hanche en métal, n’a, une fois de plus, pas été épargné par les pépins cette saison. Contrôlé positif au Covid-19 en début d’année, Murray n’avait pas pu s’aligner à l’Open d’Australie, où il disposait pourtant d’une invitation. Enquiquiné par une douleur à l’aine, il n’a pas pu enchaîner et voit désormais son avenir différemment.

“Je pense que je dois me fixer des objectifs à court terme parce que ça a été très difficile de planifier des objectifs à moyen et à long terme, à cause de divers problèmes que j’ai rencontrés cette année”, a-t-il déclaré.

“Je ne peux pas vraiment regarder trop loin en ce moment. Mon équipe planifie ma préparation physique et mon emploi du temps. Je pense que c’est leur travail de planifier ces choses, mais moi j’ai juste besoin de prendre chaque semaine l’une après l’autre en ce moment et de donner toute mon énergie à chaque match et à chaque événement que je joue, puis voir où j’en suis à la fin de l’US Open.”

Je veux être en forme et en bonne santé pendant plusieurs mois d’affilée

Andy Murray

Alors qu’il est sorti du top 100, l’Ecossais a profité d’une invitation pour s’aligner au premier tour à Cincinnati cette semaine. Et il est désormais assuré d’entrer directement dans le tableau de l’US Open, après le forfait de Stan Wawrinka, toujours en phase de récupération après sa blessure au pied.

“C’était évidemment agréable de participer directement”, a-t-il commenté, tout en rappelant évidemment son objectif : “d’essayer d’entrer directement dans tous ces tournois.”

L’ancien numéro 1 mondial a toujours la même envie d’évoluer au plus haut niveau et ne veut pas se contenter de faire de la figuration : “En fin de compte, je voudrais participer correctement à ces tournois, et c’est pourquoi je veux être en forme et en bonne santé pendant plusieurs mois d’affilée pour me donner l’opportunité de le faire.” Si son corps lui permet d’enchaîner, Andy Murray ne raccrochera pas la raquette tout de suite.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *