“Pour moi, il y a trois GOAT” : Thiem ne veut pas départager le Big 3

Dominic Thiem est revenu sur la finale de l’US Open perdue par Novak Djokovic, estimant qu’il avait été rattrapé par la pression du Grand Chelem calendaire. L’Autrichien refuse, avec cet échec, de trancher le débat du GOAT.

Novak Djokovic & Dominic Thiem, 2020 Australian Open

C’était un moment “pour l’histoire” et il a été rattrapé par cette pression. Voilà comment Dominic Thiem analyse la défaite de Novak Djokovic en finale de l’US Open contre Daniil Medvedev dimanche dernier. Le Russe a privé le Serbe d’un Grand Chelem calendaire qui aurait été inédit depuis celui réalisé par Rod Laver en 1969, en le surclassant en trois sets (6-4, 6-4, 6-4).

Djokovic est apparu en pleurs pendant le troisième set, devant l’ovation du public du court Arthur-Ashe et au moment où s’envolaient ses espoirs d’ajouter l’US Open à sa collection de titres du Grand Chelem en 2021 qui comprenait déjà l’Open d’Australie, Roland-Garros et Wimbledon.

Thiem : “Je m’attends à ce qu’il soit aussi fort que jamais en 2022″

Mais Thiem est certain que Djokovic sera capable de rebondir après cette désillusion et reviendra encore plus fort la saison prochaine.

“Un objectif incroyable lui a échappé des mains, a concédé Thiem pour Stats Perform. Je m’attends à ce qu’il soit aussi fort que jamais en 2022. Après qu’il ait remporté Roland-Garros, tout le monde ne parlait plus que du Grand Chelem doré, pus du Grand Chelem calendaire. Il était sous pression. Personne ne peut ressentir ça parce que c’est unique.”

Thiem - Nadal - Australian Open 2020

“Je peux le ressentir à mon échelle, par exemple lors de ma finale l’année dernière (gagnée contre Alexander Zverev en cinq sets après avoir été mené deux manches à zéro) ou pendant d’autres matchs. Et à certains moments, ça vous saisit. Et donc je me suis vraiment senti mal pour lui en fin de match. Mais ça peut aussi lui permettre d’être encore plus fort l’année prochaine quand tous ces débats et cette pression se seront calmés.”

Thiem : “Je suis vraiment heureux de pouvoir me confronter à eux”

Thiem, qui a manqué le tournoi en raison d’une blessure au poignet qui l’a contraint à déclarer forfait pour la fin de saison 2022, pense que les nerfs ont joué un rôle dans la défaite de Djokovic. Mais il s’accorde avec Medvedev pour considérer le Serbe pour comme le GOAT (Greatest Of All Time, plus grand de tous les temps) du tennis. Néanmoins sans pouvoir le départager de Roger Federer et de Rafael Nadal.

“Pour moi, il y a trois GOAT dans le jeu, et chacun d’eux a accompli quelque chose de réellement unique”, a lancé Thiem au sujet du trio, dont chacun des membres compte 20 titres du Grand Chelem.

“C’est la même chose qu’auparavant. Les trois sont les meilleurs de l’histoire pour moi. Et je suis vraiment heureux de pouvoir jouer dans la même ère qu’eux, de pouvoir me confronter à eux. Je l’espère encore de nombreuses fois l’année prochaine.”

Your comments

Your email address will not be published. Required fields are marked *