Deux titres Challenger d’affilée et plus de 300 places gagnées en 2021 : Holger Rune, la poussée de croissance

Holger Rune a obtenu dimanche à Vérone son deuxième titre de rang sur le circuit Challenger et poursuit sa folle ascension au classement ATP. Le Danois pourra ainsi disputer cette semaine les qualifications de l’US Open, une première pour lui en Grand Chelem.

Holger Rune at Verona in 2021

A peine sorti de l’adolescence Holger Rune grandit à vue d’oeil. Le Danois,18 ans depuis avril, a remporté dimanche le titre lors du Challenger de Vérone, sans perdre un set de tout le tournoi et en battant en finale le Croate Nino Serdarusic, 304e mondial (6-4, 6-2). C’est le deuxième titre consécutif sur le circuit secondaire pour Rune, déjà vainqueur à Saint-Marin la semaine précédente, et son troisième de la saison, en y ajoutant son sacre à Biella début juin.

473e du classement ATP en début d’année, et encore au-delà du Top 200 fin juillet, Rune pointe désormais à la 145e place mondiale. Il bénéficie ainsi d’un ticket pour les qualifications de l’US Open, ce qui sera une première pour lui en Grand Chelem. Une nouvelle étape dans la progression fulgurante de la pépite danoise.

Rune 71e à la Race… en ne jouant que sur terre battue

Après avoir remporté à Santiago son premier match sur le circuit principal, réalisant aussi sa meilleure performance de la saison au Chili (défaite en quarts de finale contre Federico Delbonis en ayant dominé au tour précédent Benoît Paire, alors 29e mondial), Rune s’est installé ces dernières semaines sur le circuit Challenger. Il y brille avec une régularité épatante. Au-delà de ses titres, il a atteint la finale à Oeiras, les demi-finales à Milan, et les quarts à Lyon et Pérouse.

Rune a aussi six victoires contre des Top 100 à son actif depuis le début de la saison, ce qui démontre bien qu’il est à sa place au classement. Le protégé de l’Academy Mouratoglou est 71e à la Race, ce qui en fait le deuxième joueur le plus jeune du Top 100 sur la saison, derrière Carlos Alcaraz pour six petits jours.

La seule limite pour Rune en l’état, c’est qu’il ne joue quasiment que sur terre battue, sa surface de prédilection. L’ancien numéro 1 mondial juniors, vainqueur de Roland-Garros dans la catégorie en 2019, n’a plus joué sur dur depuis début février. Rune pourrait ainsi manquer de repères au moment de se retrouver à Flushing Meadows. Mais l’expérience lui servira forcément pour la suite. Même si à ce rythme, les qualifications ne seront bientôt plus un passage obligé pour intégrer les tableaux principaux en Grand Chelem.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *