le meilleur du tennis
dans ta boite mail

Des milliers de fans sont déjà abonnés

y

US Open : Cornet éteint Raducanu et honore avec panache sa 63e participation à un Grand Chelem

Alize Cornet a nettement dominé Emma Raducanu (6-3, 6-3), tenante du titre, mardi à New York.

Alizé Cornet, US Open 2022 Alizé Cornet, US Open 2022 || AI / Reuters /Panoramic

Il ne fait pas bon hériter d’Alizé Cornet dans son tableau quand on a des ambitions en Grand Chelem cette saison ! Après avoir mis fin à l’invincibilité (37 matches) de la n°1 mondiale Iga Swiatek à Wimbledon, la Française a éteint tous les espoirs de défense de titre de la Britannique Emma Raducanu à l’US Open.

“Je suis ravie ! Fatiguée mais ravie !” a réagi la Niçoise après la rencontre, programmée en night session. “J’ai joué un match très solide, j’ai bien varié, je suis montée quand je pouvais et j’ai défendu quand je n’avais pas d’autre choix. De toute manière je n’avais pas d’autre choix que de réaliser ce match solide car Emma est une très bonne joueuse. Elle n’a pas gagné un titre du Grand Chelem pour rien. C’était une sacrée bataille malgré ce que dit le score.”

Raducanu va rester dans le Top 100 mais…

Battue d’entrée à New York, la tête de série n°11 ne revivra donc pas le conte de fée de l’an passé où elle avait fini avec le trophée dans les mains en partant des qualifications. Emma Raducanu devrait pour le moment garder une place dans le Top 100 (79e) mais elle pourrait perdre son statut de n°1 britannique en cas de victoire d’Harriet Dart au deuxième tour.

Emma Raducanu, US Open 2022 /© AI / Reuters / Panoramic

Alizé Cornet a encore fait la démonstration de ce qui fait sa force à ce niveau du jeu et exposé ce qui reste les faiblesses de la jeune Britannique. Intraitable en défense, Cornet a usé le système de jeu adverse (18 fautes dans le premier set) et a forcé Raducanu à jouer contre-nature.

Sans solution dans des conditions en plus délicate du fait du vent, et pas du tout dans le même état de confiance et d’insouciance que l’an passé au même endroit, ni même proche de son niveau récent de Cincinnati contre Serena Williams (6-4, 6-0), Raducanu a coulé. Elle n’a pas non plus été aidée par un service en panne et le retour de son problème d’ampoules aux mains.

Cornet, 40e mondiale et privée des points de son huitième de finale à Wimbledon, qui détient désormais un record avec ce 63e Majeur disputé de suite, était menée 3-1 dans la seconde manche avant de remporter cinq jeux de suite. Elle jouera désormais une place au troisième tour face à la Tchèque Katerina Siniakova.

“Célébrer ce record sur le Armstrong en night session en battant la tenante du titre, c’est incroyable. C’est un moment très spécial. J’ai battu une championne de Grand Chelem sur chaque Majeur cette saison, c’est fou.”

Qui sait ! Je n’ai jamais dit que j’étais certaine d’arrêter. J’ai dit que je laissais la porte ouverte.

Alizé Cornet

A force, Cornet va peut-être vraiment commencer à se demander si elle fait bien de raccrocher la raquette l’an prochain ! “Qui sait ! Je n’ai jamais dit que j’étais certaine d’arrêter. J’ai dit que je laissais la porte ouverte.

Quand j’ai été sifflée après mon abandon à Roland-Garros cette année, c’était déjà le signe que je devais revenir pour en disputer au moins un autre. Je ne pouvais pas arrêter là-dessus. Je vais donc pousser jusque-là et on verra après car beaucoup de choses peuvent arriver. Là je suis en bonne santé, la tête aussi va bien donc je veux en profiter.”

Raducanu : “Triste, c’est mon tournoi préféré”

Pour Raducanu en revanche, c’est toujours le début de sa carrière mais ça a commencé de manière si extraordinaire que l’impact en a souvent été disproportionné depuis un an : si bien qu’il est toujours bien difficile de dire si la Britannique est l’une des prochaines patronnes du circuit ou bien une étoile filante.

Forcément très déçue après cette désillusion, Raducanu essayait tout de même de voir le positif de cette situation : “Je suis très triste de devoir déjà quitter ce tournoi qui est mon préféré. Mais d’un autre côté je suis contente de pouvoir repartir à zéro, de devoir recommencer mon chemin vers les sommets du classement. La cible va partir un peu de mon dos, et puis j’ai vraiment bien bossé ces six dernières semaines donc j’ai hâte de voir ce que ça va donner si j’arrive à garder cette constance.”

Les autres affiches du premier tour à l’US Open (Grand Chelem, USTA Billie Jean King National Tennis Center, dur, 40.560.000 USD, les résultats s’affichent du plus récent au plus ancien) :

  • Naomi Osaka – Danielle Collins : programmé mercredi
  • Peyton Stearns – Ekaterina Alexandrova : programmé mercredi
  • Ashlyn Krueger – Victoria Azarenka : programmé mardi
  • Taylor Townsend – Katerina Siniakova : programmé mardi
  • Jule Niemeier – Sofia Kenin (WC) : 7-6 [3], 6-5
  • Marta Kostyuk – Mayar Sherif : 7-6 [2], 6-4
  • Cristina Bucsa (Q) – Kaja Juvan : 6-4, 6-4
  • Yulia Putintseva – Amanda Anisimova (N.24) : 6-3, 6-3
  • Irina-Camelia Begu – Elise Mertens (N.32) : 3-6, 6-2, 6-3
  • Petra Martic – Varvara Gracheva : 6-4, 7-6 [3]
  • Yue Yuan (Q) – Jaimee Fourlis (WC) : 6-3, 6-2
  • Alison Van Uytvanck – Venus Williams (WC) : 6-1, 7-6 [5]
  • Lauren Davis – Lucia Bronzetti : Davis qualifiée (4-6, 7-6 [3], 5-4 ab.)
  • Belinda Bencic (N.13) – Andrea Petkovic : 6-2, 4-6, 6-4
  • Paula Badosa (N.4) – Lesia Tsurenko : 3-6, 7-6 [4], 6-3
  • Aliaksandra Sasnovich – Elisabetta Cocciaretto (Q) : 6-2, 6-4
  • Clara Burel (Q) – Elena Rybakina (N.25) : 6-4, 6-4
  • Anastasia Potapova – Claire Liu : 6-1, 6-4
  • Anhelina Kalinina – Bernarda Pera : 6-4, 6-4
  • Petra Kvitova (N.21) – Erika Andreeva (Q) : 7-6 [3], 6-0
  • Sloane Stephens – Greet Minnen : 1-6, 6-3, 6-3
  • Jessica Pegula (N.8) – Viktorija Golubic (Q) : 6-2, 6-2
  • Iga Swiatek (N.1) – Jasmine Paolini : 6-3, 6-0
  • Aryna Sabalenka (N.6) – Catherine Harrison (Q) : 6-1, 6-3
  • Kaia Kanepi – Tereza Martincova : 7-6 [4], 6-3
  • Sorana Cirstea – Laura Siegemund : 6-4, 6-4
  • Marie Bouzkova – Linda Noskova (Q) : 6-2, 6-7 [3], 6-2
  • Karolina Pliskova (N.22) – Magda Linette : 6-2, 4-6, 7-6 [8]
  • Linda Fruhvirtova (Q) – Xinyu Wang : 6-3, 6-4
  • Garbine Muguruza (N.9) – Clara Tauson : 6-3, 7-6 [5]
  • Qinwen Zheng – Jelena Ostapenko (N.16) : 6-3, 3-6, 6-4
  • Leylah Fernandez (N.14) – Oceane Dodin : 6-3, 6-4
  • Viktoria Kuzmova (Q) – Sara Sorribes Tormo : 6-3, 6-4
  • Liudmila Samsonova – Sara Bejlek (Q) : 6-3, 6-1
  • Serena Williams – Danka Kovinic : 6-3, 6-3
  • Aleksandra Krunic – Elina Avanesyan (Q) : 6-4, 6-4
  • Anna Karolina Schmiedlova – Nadia Podoroska : 6-3, 6-2
  • Anett Kontaveit (N.2) – Jaqueline Cristian : 6-3, 6-0
  • Barbora Krejcikova (N.23) – Fernanda Contreras Gomez (Q) : 6-0, 6-4
  • Shelby Rogers (N.31) – Arantxa Rus : 3-6, 6-3, 6-4
  • Ajla Tomljanovic – Karolina Muchova : 6-3, 7-6 [5]
  • Shuai Zhang – Jil Teichmann (N.30) : 6-4, 6-2
  • Elena-Gabriela Ruse – Daria Saville : 3-6, 6-2, 6-4
  • Rebecca Marino – Magdalena Frech : 6-2, 6-3
  • Evgeniya Rodina – Martina Trevisan (N.27) : 7-5, 6-1
  • Ons Jabeur (N.5) – Madison Brengle : 7-5, 6-2
  • Xiyu Wang – Diane Parry : 5-7, 6-3, 6-3
  • Madison Keys (N.20) – Dayana Yastremska : 7-6 [3], 6-3
  • Harriet Dart – Daria Kasatkina (N.10) : 7-6 [8], 1-6, 6-3
  • Camila Giorgi – Anna Bondar : 4-6, 6-3, 6-1
  • Beatriz Haddad Maia (N.15) – Ana Konjuh : 6-0, 6-0
  • Coco Gauff (N.12) – Leolia Jeanjean (Q) : 6-2, 6-3
  • Maryna Zanevska – Coco Vandeweghe (WC) : 6-1, 7-5
  • Dalma Galfi – Nuria Parrizas Diaz : 6-4, 6-3
  • Daria Snigur (Q) – Simona Halep (N.7) : 6-2, 0-6, 6-4
  • Elizabeth Mandlik (WC) – Tamara Zidansek : 5-7, 7-6 [3], 6-4
  • Bianca Andreescu – Harmony Tan (WC) : 6-0, 3-6, 6-1
  • Maria Sakkari (N.3) – Tatjana Maria : 6-4, 3-6, 6-0
  • Veronika Kudermetova (N.18) – Donna Vekic : 7-5, 6-3
  • Camila Osorio – Ann Li : 1-6, 6-3, 6-1
  • Alison Riske-Amritraj (N.29) – Eleana Yu (WC) : 6-2, 6-4
  • Caroline Garcia (N.17) – Kamilla Rakhimova (LL) : 6-2, 6-4
  • Anna Kalinskaya – Rebecca Peterson : 6-4, 6-3
Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *