le meilleur du tennis
dans ta boite mail

Des milliers de fans sont déjà abonnés

y

US Open : Couacaud, Jeanjean et Burel qualifiés, Moutet repêché

Enzo Couacaud, Léolia Jeanjean et Clara Burel se sont extirpés des qualifications à l’US Open. Corentin Moutet, repêché, les a rejoints dans le tableau final, où tous ont globalement hérité d’un tirage difficile.

Clara Burel US Open 2022 forehand Clara Burel, 2022 | © Zuma / Panoramic

Les tableaux sont complets, l’US Open peut débuter (lundi). Les qualifications du dernier Grand Chelem de la saison se sont donc achevées cette nuit, avec globalement un résultat d’ensemble honorable pour le contingent français qui a réussi à glisser deux joueurs et deux joueuses de plus dans le bon wagon.

Avec un coup de pouce pour Corentin Moutet, certes battu au tour qualificatif par le Chinois Wu Yibing (7-6, 6-2) mais qui a obtenu un statut de lucky loser grâce au forfait forcé de Novak Djokovic. Il retrouvera Stan Wawrinka pour un duel du 1er tour que l’on veut voir.

En revanche, la qualification d’Enzo Couacaud, vainqueur d’un autre Français (Geoffrey Blancanaux, 7-5, 6-0) ne doit rien à personne. Un gros morceau attend aussi le Mauricien avec un duel d’entrée face à Borna Coric, le vainqueur de Cincinnati. Défaite en revanche pour Hugo Grenier, éliminé par le Slovaque Norbert Gombos (6-4, 3-6, 6-3).

Chez les filles, on reverra avec plaisir Léolia Jeanjean, le conte de fées du dernier Roland-Garros, toujours sur une très belle dynamique et qui a validé son ticket en surclassant l”Espagnole Georgina Garcia Perez 6-2, 6-0. Un superbe défi attend désormais la native de Montpellier, opposée à Coco Gauff au 1er tour.

Leolia Jeanjean - Roland-Garros 2022
Leolia Jeanjean © AI / Reuters / Panoramic

Clara Burel sauve cinq balles de match !

Si Chloé Paquet, de son côté, n’a pas passé le cut, sortie en trois sets par la jeune Tchèque de 17 ans Linda Fruhvirtova (6-4, 3-6, 6-3), la palme de la qualification la plus méritoire revient à Clara Burel, sortie en vie d’un duel au couteau contre la Japonaise Misaki Doi, 2-6, 6-4, 7-6, 12 points à 10 dans le super tie break.

Menée 6-2, 3-1, la Bretonne a sauvé cinq balles de match dans le 3e set, quatre à 6-5 et une dernière dans le super tie break, avant de s’imposer au bout de 2h49. Elle aussi n’a pas eu de chance au tirage, ensuite, puisqu’elle a hérité de la championne de Wimbledon Elena Rybakina.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *