le meilleur du tennis
dans ta boite mail

Des milliers de fans sont déjà abonnés

y

Moutet disjoncte et Goffin en profite pour se replacer

David Goffin a fait la bonne affaire de cette 7e journée de l’UTS, en venant à bout de Corentin Moutet. Le Belge grimpe à la 4e place du classement, profitant des défaites de Popyrin et Lopez, plus tôt. Moutet s’est lui montré très fragile.

Corentin Moutet, UTS 2020 Corentin Moutet, UTS 2020

David Goffin confirme pour de bon sa montée en puissance. Le Belge a décroché samedi sa quatrième victoire de l’Ultimate Tennis Showdown. en venant à bout du Français Corentin Moutet (3-1). The Wall grimpe ainsi à la 4e place du classement, profitant des défaites de Feliciano Lopez et Alexei Popyrin plus tôt dans la journée. Son premier week-end catastrophique dans l’UTS, il y a trois semaines, est désormais loin. The Wall intègre le Top 4, ce qui signifie qu’il est virtuellement qualifié pour le Final 4. Goffin a remporté le premier quart-temps du match ce samedi, puis les deux derniers. Il s’est montré impitoyable contre Moutet, qui s’est agacé au fur et à mesure du match. La 4e place était pourtant dans le viseur de The Tornado. Une place en demi-finale paraît désormais illusoire.

Le match a démarré sur un petit rythme et Goffin a forcé le Français a rallonger les échanges. Si The Tornado a souvent craqué en envoyant la balle en dehors des limites du terrain, il a grappillé des points lorsqu’il a réussi à raccourcir les échanges. Comme sur cette montée au filet suivie d’une amortie (10-10), où The Wall ne bougeait pas. Mais Goffin a réussi à mettre le premier quart-temps dans sa poche après avoir transformé deux cartes UTS « coup gagnant vaut trois points », les deux fois sur des aces.

La stratégie de Moutet a été claire : réduire au maximum la durée des échanges, en montant au filet. Il a empoché le deuxième quart-temps de cette manière. Ses volées-amorties cliniques ont fait des dégâts, Goffin étant toujours placé trop loin, au fond du court.

Deux amorties ratées, et les premières raquettes de l’UTS cassées

C’est ce qui a justement fait réagir l’entraîneur du Belge, Thomas Johansson. L’ancien demi-finaliste de Wimbledon 2005 intimait l’ordre à son joueur de « mettre plus de pression dans le jeu, plus d’intensité, et de ne pas jouer trop loin en fond de court ».

Des consignes appliquées à la lettre. The Wall est plusieurs fois montée au filet, et a aussi profité des défaillances mentales du Français. Moutet est peu à peu sorti de son match et laisse filer la troisième manche. Coup sur coup dans le quatrième quart-temps, The Tornado a raté deux amorties (12-10), cassant une… puis deux raquettes. « Je vais toutes les casser ! », a-t-il soufflé plus tard.

Car Moutet s’est liquéfié dans la dernière manche. Goffin a enchaîné les volées et les passings gagnants, jusqu’à cette superbe amortie au filet (13-6). « J’en ai marre ! s’est écrié Moutet. Ce jeu est une torture ! C’est une torture d’être sérieux, mais de jouer aussi mal ! »

[bloc_twitter src=”https://twitter.com/UTShowdown/status/1279496709870096384?s=20″]

Plus tôt, lors de l’interview avec les commentateurs de l’UTS, le Francilien s’était pourtant dit « détendu. » « J’essaye d’être plus calme que la dernière fois (lors de sa défaite contre Gasquet, 3-1, samedi dernier), où je n’ai pas aimé mon attitude. » Cela ne s’est pas ressenti sur le court. Goffin a facilement empoché le quart-temps et le match, grâce à un smash qui lassait Moutet sur place. « Il est injouable ! », a souri le Français, au cours d’une fin de match décousue.

Le Belge affrontera dimanche l’imprévisible Benoît Paire. Il pourra s’assurer une place dans le Final 4, en essayant de jouer « des coups puissants », comme contre Moutet.

Découvrez l’UTS, la nouvelle compétition qui révolutionne le tennis

Personnes mentionnées

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *