Mené d’un set et d’un double break, Dimitrov finit par renverser Medvedev !

Alors qu’il était mené 6-4, 4-1 (double break) par Daniil Medvedev, Grigor Dimitrov a totalement renversé le cours du match pour terrasser en trois sets la tête de série n°1 (4-6, 6-4, 6-3 en 2h14), ce mercredi. Le Bulgare rejoint ainsi Hubert Hurkacz en quarts de finale.

Grigor Dimitrov Indian Wells 2021

Et soudain, Daniil Medvedev a craqué, dans les grandes largeurs. Alors qu’il semblait en parfaite maîtrise, à défaut d’être réellement impressionnant, face à un Grigor Dimitrov pour sa part trop généreux, le vainqueur de l’US Open a totalement perdu le contrôle du match (et de ses nerfs) pour s’incliner 4-6, 6-4, 6-3 en 2h14 et se faire sortir en huitièmes de finale du Masters 1 000 d’Indian Wells, ce mercredi.

Le n°2 mondial et tête de série n°1 du tournoi était pourtant parti pour une nouvelle promenade de santé sur ce ciment nord-américain où il n’a perdu qu’un seul match depuis le début de l’été (la demi-finale de Cincinnati contre Andrey Rublev). Un break d’entrée de match puis un autre d’entrée de deuxième set, suivis d’une meilleure gestion des points-clé, lui suffisaient pour mener la danse face à un Dimitrov plein de bonnes intentions mais souvent maladroit dans la finition (15 fautes directes à 5 lors du premier set).

Mais, en tête 4-1 (double break) dans le deuxième set, Daniil a alors commencé à connaître de sérieux ratés, à l’image de ces quatre fautes consécutives en revers pour se faire rejoindre à 4-4. En face, Grigor avait lui-même stoppé la pompe à fautes directes en ajustant légèrement sa tactique, se mettant à slicer de plus en plus ses revers, et de plus en plus bas. Sur la surface ultra-lente d’Indian Wells, le géant russe (1,98 m) a commencé par s’y engluer. Puis il a fini par s’y empaler.

Le match a alors totalement tourné à l’avantage de Dimitrov qui a aligné huit jeux consécutifs pour égaliser à une manche partout puis mener 3-0 au troisième set, avant de gérer la tentative de retour de Medvedev pour s’imposer sur un jeu blanc. Ce dernier, lui, a perdu ses nerfs, se plaignant auprès de son entraîneur Gilles Cervara dans les tribunes ou fracassant sa raquette après un premier service raté à 4-1, 15-40 (avant de commettre une double faute).

Un peu comme lors de sa défaite face à Rublev à Cincinnati, il a fini par perdre le fil d’un match qu’il dominait pourtant nettement. Des sautes de concentration que Medvedev devra encore gommer pour franchir un ultime palier et décrocher cette place de n°1 mondial qu’il a perdu toute chance d’atteindre d’ici la fin de l’année.

En attendant, tout le crédit en revient à Grigor Dimitrov qui se retrouve en quart de finale d’Indian Wells pour la première fois de sa carrière en huit participations. Un stade qu’il n’avait plus atteint dans un Masters 1 000 sur dur depuis Toronto en 2018. Il y retrouvera Hubert Hurkacz, qui ne doit sans doute pas faire la fine bouche de ce résultat. Même si, lui aussi, peut s’apprêter à déguster le slice visqueux et collant du Bulgare… 

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *