ITF : Rôle, président, organigramme, tout ce qu’il faut savoir

L’ITF est la Fédération internationale de tennis. Voici tout ce qu’il faut savoir sur son organisation et son histoire pour en comprendre le fonctionnement.

David Haggerty, ITF chairman

Vous pouvez suivre l’ITF sur Twitter, Instagram et Facebook.

Que signifie ITF ?

ITF est un acronyme pour International Tennis Federation (Fédération Internationale de Tennis, en français).

Quel est le rôle de l’ITF ?

L’ITF est une organisation dont l’objectif principal est le développement du tennis dans le monde. Elle assure investir des millions de dollars pour accompagner les 87 millions de licenciés, de hausser le niveau des structures dans une optique de performance et de mieux former les entraîneurs comme les arbitres.

L’ITF organise les compétitions internationales par équipes que sont la Coupe Davis pour les hommes et la Fed Cup pour les femmes. Elle aide à organiser les différents tournois olympiques. L’ITF a enfin la responsabilité des quatre tournois du Grand Chelem, organisés par des acteurs nationaux (Tennis Australia pour l’Open d’Australie, la Fédération française pour Roland-Garros, le All England Lawn Tennis Club pour Wimbledon et la Fédération américaine pour l’US Open).

Roland-Garros

L’ITF organise six circuits par an :

  • Le Men’s World Tennis Tour, la troisième division du tennis masculin, après l’ATP Tour et le Challenger Tour. Il comprend 550 tournois dans 70 pays, avec deux niveaux différents (15 000 dollars et 25 000 dollars). Des places sont réservées à des joueurs du Top 100 juniors dans les 15 000 dollars. Des points ATP sont attribués sur ce circuit.
  • Le Women’s World Tennis Tour, la deuxième division du tennis féminin, après le WTA Tour. Il comprend 550 tournois dans 65 pays, avec cinq niveaux différents (15 000 dollars, 25 000 dollars, 60 000 dollars, 80 000 dollars et 100 000 dollars). Des places sont réservées à des joueurs du Top 100 juniors dans les 15 000 dollars. Des points WTA sont attribués sur ce circuit.
  • Le World Tennis Tour Juniors, ouvert aux joueurs âgés de 13 à 18 ans. Il comprend plus de 650 tournois dans 140 pays différents, avec six niveaux différents (de A, inclus les tournois du Grand Chelem, à 5). Les huit meilleurs joueurs de la saison s’affrontent en fin d’année lors des ITF World Tennis Tour Junior Finals. Les ITF World Tennis Tour Junior Finals se disputent aussi sous une version pour les joueurs de moins de 14 ans. La Coupe Davis et la Fed Cup Junior sont ouvertes aux moins de 16 ans.
  • Le Seniors Tour, ouvert aux joueurs de plus de 35 ans via trois catégories différentes : jeunes seniors (35 ans – +45 ans), seniors (50 ans – +60 ans) et super-seniors (65 ans – +85 ans). 26 000 joueurs étaient inscrits en 2018 sur ce circuit, qui est composé de 450 tournois à travers 70 pays. Les catégories de tournois vont de Grade A à Grade 4.
  • Le Wheelchair Tennis Tour, réservé aux joueurs en fauteuil. Le circuit est sponsorisé par Uniqlo et disputé lors de plus de 150 tournois dans 40 pays différents. Un Masters de simple et de double se tient en fin de saison. Près de 3 millions de dollars sont offerts en prize-money sur le tour.
  • Le Beach Tennis World Tour, pour le tennis de plage. Le circuit comprend 300 tournois disputés dans 37 pays différents.

L’ITF décide des règles du tennis et de ses modifications. Elle est par exemple vigilante à “l’état du jeu, s’assurant que le tennis reste fidèle à ses valeurs dans un moment en perpétuelle évolution, et préservant l’attrait du tennis pour chacun”.

L’ITF gère enfin la politique antidopage du tennis mondial, pour le compte de l’ATP, de la WTA et des tournois du Grand Chelem. “Le programme antidopage de l’ITF comporte deux objectifs principaux :

  • Maintenir l’intégrité du tennis ;
  • Protéger la santé et les droits de tous les joueurs.”

Depuis quand existe-t-elle ?

La création de l’ITF remonte au 1er mars 1913, dans les locaux de l’Union des Sociétés Françaises de Sports Athlétiques, à Paris. 15 Fédérations nationales y ont adhéré au moment de sa fondation. La Fédération s’appelait alors l’International Tennis Lawn Federation (ITLF), le gazon étant à l’époque la surface principalement utilisée pour pratiquer la discipline (le terme “Lawn” a disparu en 1977 pour donner l’ITF). A l’initiative des Fédérations français et anglaise, la création de l’ITLF avait pour objectif d’unifier les règles, jusqu’alors définies par la Lawn Tennis Association, à savoir la Fédération nationale britannique.

L’Américain Duane Williams, résidant en Suisse, est reconnu comme le père fondateur de l’ITF, en compagnie du Suisse Charles Barde et du Français Henri Wallet. Mais Williams est décédé dans le naufrage du Titanic en avril 1912, avant même la naissance officielle de l’ITLF. Le docteur allemand Hans Otto Behrens en fut le premier président, un rôle qui était tournant tous les ans jusqu’au début des années 70.

L’ITLF a été officiellement reconnue comme l’instance organisatrice des événements de tennis sur gazon dans le monde à compter de 1924, avec les ITLF Rules of Tennis. Un an plus tôt, la Fédération américaine, qui s’y refusait, avait adhéré à l’ITLF, contre deux conditions : l’abandon de l’appellation “Championnats du monde” et la garantie que l’anglais soit à jamais la langue officielle du tennis. Les bureaux de l’ITLF ont quitté Paris pour Londres au cours de la seconde Guerre Mondiale. Ils ont d’abord été installés à Wimbledon, avant de déménager près du Queen’s en 1988. L’ITF a investi ses quartiers actuels de Roehampton à compter de 1998.

Qui est le président de l’ITF ?

L’ITF est présidée par l’Américain David Haggerty depuis 2015. Il était précédemment le président de l’USTA, la Fédération américaine de tennis, et par conséquent président de l’US Open. Il a depuis intégré aussi le Comité International Olympique. Propriétaire de Prince puis président de Dunlop Maxfli Slazenger Sports, Head USA et Penn Racquet Sports, Haggerty a été réélu en septembre 2019 pour un deuxième mandat de quatre ans. Il a remporté le scrutin dès le premier tour, après avoir reçu 259 des 428 voix réparties entre les 148 Fédérations bénéficiant du droit de vote, soit 60%. Il avait été élu par un bien plus petite marge en 2015, face à l’Indien Anil Khanna (200 voix contre 192 au deuxième tour).

David Haggerty, ITF chairman

Haggerty a succédé avec son élection à l’Italien Francesco Ricci Biti, qui a passé 16 ans à la tête de l’instance. Depuis 2016, il n’est d’ailleurs plus possible de cumuler plus de trois mandats de président de l’ITF, soit 12 ans. Philippe Chatrier (de 1977 à 91) ou Jean Borotra (en 1961) ont notamment occupé la présidence de l’ITF. 

Combien de Fédérations membres l’ITF compte-t-elle ?

L’ITF dénombre 210 Fédérations nationales qui lui sont affiliées. 148 d’entre elles disposent du droit de vote pour l’élection du président et du Board of Directors. Le nombre de voix attribués à chaque Fédération dépend de différents critères, comme les résultats dans les compétitions par équipes, les classements individuels ATP/WTA, juniors et en fauteuil ou l’apport à l’ITF. Ainsi, cinq Fédérations pèsent le maximum de 12 voix, selon la liste établie en 2020 :

  • Australie
  • Grande-Bretagne
  • France
  • Etats-Unis
  • Allemagne

14 Fédérations disposent de 9 voix, 7 de 7 voix, 15 de 5 voix, 23 de 3 voix et 84 d’une seule voix. 64 Fédérations n’ont pas le droit de vote.

Les Fédérations membres de l’ITF sont réparties depuis 1975 en des sous-entités continentales. Voici la répartition actuelle :

  • Asian Tennis Federation : 44 membres
  • Central American & Caribbean Tennis Confederation : 30 membres
  • Confederation of African Tennis : 52 membres
  • Oceania Tennis Federation : 20 membres
  • South America Tennis Confederation : 10 membres
  • Tennis Europe : 50 membres

Les Etats-Unis et le Canada n’appartiennent à aucune Fédération continentale.

Quel est l’organigramme de l’ITF ?

L’ITF est constituée d’un Board of Directors. Celui-ci est formé par :

  • 1 président (David Haggerty) ;
  • 1 trésorier (Rene Stammbach) ;
  • 3 vice-présidents (Katrina Adams, Bernard Giudicelli, Bulat Utemaratov) ;
  • 10 membres du Board (Carlos Bravo, Martin Corrie, Jack Graham, Nao Kawatei, Anil Khanna, Ulrich Klaus, Salma Mouelhi Guizani, Camilo Pérez Lopez Moreira, Alexey Selivanenko, Stefan Tzvetkov).
  • 2 membres “sportifs” du Board (Mary Pierce, Mark Woodfoorde).

Mary Pierce - France

Comme le président de l’ITF, les membres du Board of Directors sont élus pour une durée de quatre ans et ne peuvent pas rester en poste plus de douze ans.

Comment agit-elle dans la crise du Covid-19 ?

L’ITF a très peu communiqué officiellement depuis que la pandémie liée au coronavirus a bouleversé le calendrier du tennis. Elle a agi rapidement pour reporter dès le 11 mars la première édition de la Fed Cup nouveau format, qui devait se tenir à Budapest à la mi-avril. L’ITF s’est ensuite alignée aux décisions de l’ATP et de la WTA pour suspendre les différents circuits dont elle a la responsabilité, dans un premier temps jusqu’au 8 juin, puis jusqu’au 13 juillet. Comme les organes directeurs des principaux tours masculin et féminin, elle a gelé ses classements. Elle a aussi accompagné le Comité International Olympique dans le report des Jeux Olympiques de Tokyo à 2021.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *