Houdet et Peifer battus en quarts du tournoi paralympique par les deux premiers mondiaux

Stéphane Houdet et Nicolas Peifer se sont inclinés en quarts de finale du tournoi paralympique de Tokyo, respectivement contre Shingo Kunieda et Alfie Hewett. Les deux Français joueront jeudi la finale du double.

Stéphane Houdet & Shingo Kunieda, Tokyo Paralympics 2021

Pas d’exploit pour les Français en tennis fauteuil mercredi aux Jeux Paralympiques de Tokyo. Stéphane Houdet et Nicolas Peifer sont tombés contre mieux classés qu’eux en quarts de finale du tournoi de simple. Ils ont été respectivement battus par le Japonais Shingo Kunieda, numéro 1 mondial (7-6, 6-3), et le Britannique Alfie Hewett, numéro 2 (6-3, 6-4). Les Bleus sont toutefois déjà assurés de rentrer avec une médaille en double et disputeront jeudi la finale contre la paire britannique Hewett/Reid.

Houdet nourrira probablement des regrets de ne pas avoir su conclure la première manche. Mieux entrée dans le match que Kunieda, qu’il n’avait battu que treize fois en soixante confrontations avant mercredi, la tête de série numéro 6 a mené 5-2 et s’est retrouvée à deux points du set. Mais le Japonais a progressivement refait son retard pour finir par empocher le premier set au terme d’un tie-break ultra-serré (9-7) et d’une bataille de près d’une heure et demie.

Vice-champion paralympique en simple à Londres en 2012, Houdet a mis trop de temps pour se relever de la perte de cette manche pour espérer revenir au score. Rapidement mené 3-0, il a fini par s’incliner logiquement. Kunieda sera opposé au prochain tour à Gordon Reid, champion paralympique en titre. Le Britannique (N°6) a sorti Gustavo Fernandez (N°4) en trois sets et 2h30′ de jeu (7-5, 3-6, 6-1).

Peifer a concédé de son côté une 18e défaite en 23 confrontations avec Hewett. Le Britannique s’est montré plus solide dans les moments-clés du match, parce que le Français s’est accroché dans chaque set, jusqu’à 3-3 dans le premier et 4-4 dans le deuxième. Mais il a craqué au moment où ça comptait, s’inclinant sur sa quatrième double-faute du match. C’était déjà Hewett qui avait sorti Peifer en huitième de finale à Rio en 2016.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *