Abonnez-vous à la newsletter

Boogaard et Ngounoue espèrent se retrouver en finale des Petits As

Les demi-finales des Petits As 2022, Mondial officieux des moins de 14 ans, auront lieu ce samedi à Tarbes.

Carel Ngounoue, Petits As 2022 © Tennis Majors

Petits As 2022 | Tableaux | Programme | Demi-finales

Le dernier carré des Petits As 2022 à Tarbes est connu chez les garçons comme chez les filles, et les têtes de série n°2 des deux tableaux n’y figurent pas. L’élimination du Bulgare Ivan Ivanov chez les garçons et de la Tchèque Laura Samsonova chez les filles ont été les deux principales surprises de la journée de vendredi.

Surprise sur le papier en tout cas. Car Ivanov a été victime, en quart de finale, de Carel Ngounoue (N.10), l’Américain qui n’a abandonné aucun set depuis le début de la semaine. Vainqueur 6-4, 6-3, le petit frère de la finaliste 2020 chez les filles, Clervie, traverse le tableau à une vitesse impressionnante – au sens propre du terme, son tennis explosif étant pour l’instant l’un des plus spectaculaires mais aussi des plus efficaces du tableau.

Ngounoue peut légitimement rêver à une finale contre son partenaire de double, le Néerlandais Thijs Boogaard, tête de série n°3, qui a réveillé tout le monde de bon matin avec un 6-0, 6-0 infligé au Roumain Yannick Theodore Alexandrescu, pourtant tête de série n°5.

Il reste un match à gagner pour Ngounoue et Boogaard avant cette finale potentielle entre deux protégés de Patrick Mouratoglou. Les deux garçons ont peut-être un ennemi commun : la fatigue. Ils vont clore la journée de samedi par la finale du double contre une paire allemande.

Ngounoue sera opposé à un compatriote, l’Américain Keaton Hance, et Boogaard affrontera un autre Roumain, le longiligne et bagarreur Matei Todoran, qui a remporté un pur bras de fer contre le gaucher équatorien Tito Chavez, tombeur de la tête de série n°1 Flynn Thomas la veille, vendredi en clôture de la journée (7-6, 7-5).

Kuharenko, la surprise chez les filles

Chez les filles, la surprise des demi-finales se nomme Polina Kuharenko. La Bélarusse, grande et puissante, peut-être plus encore que la vainqueure 2021 Mathilde Ngijol Carré, est celle qui a dégoûté Samsonova par le poids de sa balle (6-4, 6-3).

Les trois autres joueuses attendues à ce niveau des demi-finales se sont qualifiées : la tête de série n°1 tchèque, Alena Kovatchkova, la demi-finaliste de 2021, la Britannique Hannah Klugman, à nouveau brillante face à la Canadienne Nadia Lagaev (6-2, 6-1), et la tête de série numéro 3 Julia Stusek.

L’Allemande a été mise en difficulté par la Turque Ada Kumru, tête de série n°10. Son agressivité et sa longueur de balle ont fait tanguer Stusek jusqu’au début de la troisième manche, mais la droitière, à la gestuelle très étrange, marquée par une tenue de raquette verticale face à sa tête entre chaque frappe, a fait parler sa supériorité, presque son métier. De loin, ce fut la plus belle bataille de la journée à Tarbes.

Petits As 2020, demi-finales

Tableau filles

Kovackova (1) – Stusek (3) : 9h30

Klugman – Kuharenko (5)

Tableau garçons

Hance – Ngounoue (10) : 12h00

Todoran – Boogaard (3)

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.