25 août 1997 : Le jour où le Stade Arthur Ashe, court central de l’US Open, a été inauguré

Chaque jour, Tennis Majors remonte le temps pour revenir sur un événement marquant pour la planète tennis. Le 25 août 1997, le nouveau Stade Arthur Ashe est inauguré et devient le court central de l’US Open, à la place du Stade Louis Armstrong.

Arthur Ashe OTD 08_25 copy

Ce qui s’est passé jour-là : l’inauguration du plus grand court du monde

Ce jour-là, le 25 août 1997, à Flushing Meadows (New-York), le nouveau Stade Arthur Ashe est inauguré et devient le court central de l’US Open, à la place du Stade Louis Armstrong. Avant le match a lieu une cérémonie d’ouverture, avec un hommage à Arthur Ashe en présence de sa veuve, Jeanne Moutoussamy-Ashe. Whitney Houston est venue pour chanter « One moment in time », devant 38 anciens vainqueurs du tournoi. La première joueuse à gagner un match sur le nouveau court, le plus grand au monde avec ses 23 000 places, est Tamarine Tanasugarn. La Thaïlandaise domine Chanda Rubin (6-4, 6-0).

L’histoire : Arthur Ashe, l’inspiration

L’US Open (appelé US Nationals avant 1968 et le début de l’Ère Open) a été créé en 1881. Bien qu’il soit le seul Grand Chelem à avoir été disputé sans la moindre interruption depuis ses débuts, le tournoi a changé de site à plusieurs reprises. Les premières éditions se déroulent sur les courts en herbe du Casino de Newport, à Rhode Island. En 1915, l’épreuve s’installe à New-York, au West Side Tennis Club, dans le quartier de Forest Hills. L’US Open s’y jouera jusqu’en 1977 (avec une parenthèse de 1921 à 1923, où les joueurs s’affrontent à Philadelphie). A Forest Hills, le court central, construit en 1924, peut accueillir 14 000 spectateurs.

En 1978, l’US Open quitte le West Side Tennis Club, désormais trop petit pour accueillir un événement d’une telle importance. Il déménage à l’USTA National Tennis Center, situé à Flushing Meadows, à New-York. Le Tennis Center est l’un des plus grands complexes de tennis au monde et son court central est le Stade Louis Armstrong, d’une capacité de 14 000 places.

En 1990, Flushing Meadows est beaucoup critiqué par les joueurs. Beaucoup d’entre eux le désigne comme le Grand Chelem qu’ils apprécient le moins. Cela en raison du vacarme que font les avions qui transitent par l’aéroport La Guardia. La fédération américaine envisage un temps de changer de site. Elle décide finalement de rénover le stade existant pour le rendre plus attractif. L’accord entre l’USTA et la ville de New-York est conclu le 14 décembre 1993. Le nouveau projet comporte la construction d’un nouveau central, plus grand et plus moderne que le « Louis Armstrong ». Il portera le nom de l’ancien champion Arthur Ashe, décédé du SIDA en février 1993.

“Une décision unanime”

Ashe est le premier et seul joueur noir à avoir remporté l’US Open, mais aussi l’Open d’Australie et Wimbledon. Il est aussi le premier Afro-américain à avoir représenté les Etats-Unis en Coupe Davis. Ashe était très engagé sur la question des droits civiques.

« Donner au terrain le nom d’Arthur Ashe fut une décision unanime, se souvient David Dinkins, à l’époque maire de New-York (cité par theundefeated.com). C’est ce qu’il a fait pour l’ensemble de la société qui a compté, plus encore que ce qu’il a fait pour son sport. Je n’ai jamais entendu personne questionner la décision de nommer ainsi le stade. C’est remarquable. »

Arthur Ashe - 1975 - US Open

254 millions de dollars

Le Stade Arthur Ashe est achevé en 1997. Les travaux ont coûté 254 millions de dollars. Avec ses 23 000 places, le nouveau central est le plus grand court de tennis au monde. Le 25 août 1997, ses portes s’ouvrent pour la première fois au public. Avant que les matches ne démarrent se déroule une cérémonie d’ouverture, en présence de la veuve d’Arthur Ashe, Jeanne Moutoussamy-Ashe, et de 38 anciens vainqueurs de l’US Open. Une vidéo en hommage à Arthur Ashe est projetée, commentée par l’ancien maire Dinkins. Whitney Houston montera ensuite sur scène. La chanteuse interprète One moment in time, qu’elle dédie à Arthur Ashe, dont la veuve déclare ensuite : 

Arthur adorait cette ville. Il y a gagné l’US Open. C’est là que nous nous sommes rencontrés. Notre fille a vécu ici toute sa vie.

Une fois la cérémonie achevée, les premières joueuses à fouler le nouveau court sont la 32e mondiale, l’Américaine Chanda Rubin, et la Thaïlandaise Tamarine Tanasugarn, 41e mondiale. Tanasugarn, âgée de 20 ans, s’impose 6-4, 6-0. Elle n’était pourtant pas habituée à jouer sur les plus grands courts.

« J’ai joué sur le Court 1 à Wimbledon, il y a deux ans, en finale des juniors, explique-elle. C’était le plus grand court sur lequel j’aie jamais joué jusqu’à aujourd’hui (l’inauguration). Je suis très heureuse d’avoir joué sur ce terrain, et d’avoir été l’une des deux premières joueuses à jouer dans ce stade. C’est la première fois que je joue dans un grand stade, sur un court central. »

Postérité du moment : toujours le court le plus grand

En 2005, le bleu remplacera la couleur verte initiale du terrain, afin d’assurer plus de visibilité aux téléspectateurs. En 2006, le Hawk-Eye sera utilisé pour la première fois sur le court Arthur Ashe. 

Après cinq années consécutives où la finale hommes sera perturbée par les intempéries (de 2008 à 2012), un toit rétractable sera monté sur le court Arthur Ashe, pour un coût de 150 millions de dollars.

En 2020, le court Arthur Ashe sera toujours le plus grand court de tennis au monde, le deuxième étant l’O2 Arena, à Londres, où se déroule le Masters de fin d’année.

Stade Arthur Ashe - US Open -

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *