Paire sèchement battu par Coria à Cordoba

L'aventure est terminée pour Benoît Paire à Cordoba. Tête de série numéro 2 du tournoi, le Français s'est sèchement incliné face à Federico Coria, 95e mondial, en quart de finale de l'ATP 250 argentin. 6-3, 6-2 en 1h15.

partager

« Pour l’instant, je dois rester à l’hôtel, dans la bulle, mais quand j’aurai fini mon tournoi j’irai découvrir la ville, avait déclaré Benoît Paire après sa victoire face à Nicolas Jarry pour son entrée en lice. J’aime découvrir des bars pour savoir ce que je peux boire. » Après l’effort, l’heure de la fête et du réconfort est venue. En quart de finale de l’ATP 250 de Cordoba, le Français n’a pas réussi à prendre sa revanche face à Federico Coria. Déjà battu par le petit frère de Guillermo au deuxième tour de Roland-Garros fin septembre, Paire a été nettement dominé par l’Argentin ce vendredi. 6-3, 6-2, en 1h15, avec un double break dans chaque manche.

Tournant régulièrement autour de son revers pour dicter l’échange avec son coup droit, Coria a peu à peu imposé son rythme dans le premier set. S’évertuant à déplacer Paire plutôt que de le bloquer dans une diagonale, l’Argentin a réussi le premier break du match, à 2-2. S’il a perdu son avantage dans la foulée en manquant un peu de réussite – un faux rebond a offert la balle de débreak au Français -, dominateur à l’échange, il a vite repris sa marche en avant.  En étant bien aidé, aussi, par les fautes du « frenchie » à la barbe fournie. « Mal joué ça ! C’EST NUL CE QUE J’AI FAIT ! », a hurlé ce dernier après un revers « facile » envoyé dans le filet et synonyme d’une nouvelle perte de son service. Peu après, il perdait une fois de plus son engagement, et le set. Sur une double faute.

« Nul à chier… Je suis une grosse sal*** ! »

Gabarit léger, explosif au démarrage, Coria s’est notamment montré efficace pour surgir sur les amorties. Au contraire de son adversaire. Parfois approximatif dans son placement, notamment sur les frappes profondes, Paire a « donné » des points. Breaké dès l’entame du deuxième acte, il a toutefois su réagir dès le jeu suivant. Son dernier sursaut d’orgueil. Défaillant au service (55 % de premières balles, 30 % de points gagnés derrière sa seconde), mis dans les cordes par le lift du natif de Rosario, il est allé une première fois au tapis quelques instants plus tard. « T’es nul à chier… Nul, nul, nul… Je suis une grosse sal*** ! », s’est-il flagellé à 6-3, 3-1 contre lui. Malgré une raquette martyrisée lors du jeu suivant, Paire a tenté, un peu, de s’accrocher. Sauvant deux balles de match sur son service, il a finalement était mis KO sur la troisième, après une ultime faute directe résultant d’un jeu de jambes mal ajusté.

Depuis la reprise du tennis professionnel en août, Benoît Paire affiche un bilan de 10 défaites pour 2 victoires. Vivant mal la situation actuelle faite de huis clos et quarantaines répétées, il a décidé de prendre part à la tournée sud-américaine pour profiter du public. Et de la vie. Avant le tournoi de Buenos Aires la semaine prochaine, où il est annoncé, place au tourisme. « David Nalbandian m’a dit que c’était une très belle ville, avait-il confié en conférence de presse mercredi. A la fin de mon parcours, j’irai visiter. J’aime les Argentins et la fête ici. »

Federico Coria, lui, va continuer à bosser. Pour sa première demi-finale dans un évènement ATP, il affrontera son compatriote Juan Manuel Cerundolo. Surprise du tournoi, passé par les qualifications, ce gaucher de 19 ans est devenu le plus jeune argentin à atteindre ce stade de la compétition depuis Juan Martín del Potro à Adélaïde en 2007. Avant cette semaine, il n’avait pas encore gagné le moindre match sur le circuit principal.

 

 

  • partager
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus d'actualités

Des contenus exclusifs (vidéo, analyses, interviews ...), des rencontres avec les champions, des conseils techniques, et toute l'actualité du tennis... Abonnez-vous à tennismajors.com, le site que tous les passionnés de tennis attendaient !