Challenge Elite FFF, le mode d’emploi

partager

Le Challenge Elite FFT débute ce lundi à Nice. Sorte de mini-ligue ne concernant que les Français, cette épreuve permettra aux participants de se remettre dans le rythme de la compétition. Mode d'emploi.

Le Challenge Elite FFT, qu’est-ce que c’est ?

Alors que la reprise de la compétition approche à grands pas, avec le début imminent de la tournée américaine (sauf nouveau contretemps), la FFT a réfléchi à une tournée de trois dates. Elle doit permettre à ses représentants de se remettre en jambes, autrement qu’à l’entraînement. Elle doit les aider à reprendre du même coup le rythme de la compétition, notamment pour les joueurs n’ayant pas disputé l’Ultimate Tennis Showdown, ni les exhibitions des dernières semaines. De cette réflexion est née cette formule aux allures de mini-ligue fermée, avec 24 joueurs et 12 joueuses tricolores répartis en douze poules de trois (huit chez les hommes, quatre chez les femmes et des matchs disputés au meilleur des trois sets, avec super tie-break dans la dernière manche).

Les qualifiés de chaque groupe se retrouveront ensuite pour des quarts de finale, des demi-finales et une finale qui permettra aux vainqueurs de repartir avec une somme d’argent non négligeable. L’épreuve proposera un prize-money total de 300 000 euros et chaque lauréat empochera 10 000 euros. La FFT offrira également une allocation journalière à tous les joueurs pour pouvoir se loger et se nourrir. « Après les aides directes dont certains ont pu bénéficier dans le cadre du plan de soutien, on leur donne une aide indirecte avec le prize-money de ces tournois », indique le DTN Pierre Cherret sur le site de la FFT.

Dans quelles villes ?

Alors qu’il avait été question d’organiser ce Challenge Elite FFT, premier du nom, sur un seul site, c’est finalement par trois villes, entre le 6 et le 25 juillet, que devront passer les participants pour en découdre, avec donc à l’arrivée une sorte de tournée sur la Côte d’Azur qui permettra aux 24 engagés de reprendre leurs marques dans un cadre idyllique et dans des conditions climatiques qui devraient être rêvées et proches de celle des Etats-Unis.

Tournoi de Nice 2016

« L’objectif était d’éviter les déplacements au maximum et de vivre au même endroit pendant toute la durée du circuit. Au moment où on a imaginé cette épreuve, la région PACA était en zone verte et les clubs retenus nous permettaient d’organiser les tournois sur dur ou sur terre en fonction des annonces de l’US Open. On voulait une région avec du soleil et de la chaleur pour se rapprocher des conditions de la tournée américaine, d’où le choix du sud », peut-on lire sur le site de la FFT.

Le coup d’envoi sera donc donné ce lundi à Nice sur les courts du TC des Combes, où les matchs se dérouleront jusqu’au 11 juillet. Les concernés mettront ensuite le cap sur l’ASLM et Cannes, pour la suite de la phase de groupes, programmée jusqu’au 18 juillet, avant une phase finale qui aura lieu, elle, au TC de la Vanade de Villeneuve-Loubet, du 20 au 25 du mois.

Avec quels joueurs (et quelles joueuses) ?

Même si les absents de marque seront nombreux pour cette première édition (Benoît Paire, Richard Gasquet, Corentin Moutet, Lucas Pouille, Jérémy Chardy, Adrian Mannarino et le numéro 1 français Gaël Monfils ne seront pas là), le plateau proposé a malgré tout d’attrayant. Les favoris dans le tableau masculin seront Gilles Simon, toujours présent à 35 ans et originaire de la région, Pierre-Hugues Herbert, Nicolas Mahut (38 ans), l’un des autres vétérans français encore en activité, et le Francilien Grégoire Barrère, auteur l’année dernière de sa meilleure saison en carrière.

Gilles Simon, Montpellier 2020

Seront également présents les jeunes Tricolores qui montent, avec notamment en lice Antoine Hoang, Maxime Janvier, Enzo Couacaud ou Quentin Halys, qui ne devraient pas se gêner pour tenter de déjouer les pronostics. D’autant que pour la plupart, ils seront privés de l’US Open, dont les qualifications ont été annulées en raison du contexte sanitaire. Du côté des femmes, à l’exception de Caroline Garcia, retenue par une exhibition à Berlin (Allemagne), toutes les meilleures Françaises seront de la partie. Les championnes du monde Kristina Mladenovic, Fiona Ferro, Alizé Cornet et Pauline Parmentier feront notamment figure de cheffes de file dans chacun des quatre groupes.

Sur quelle surface ?

Habituellement, c’est sur terre battue que se déroulent les tournois organisés sur la Côte d’Azur. Mais avec la reprise de la saison qui se profile sur les courts américains (Cincinnati du 22 au 28 août, exceptionnellement délocalisé à New York, puis l’US Open, du 31 août au 13 septembre, là encore à Flushing Meadows), c’est le dur qui a été retenu pour ce premier Challenge Elite FFT. C’est dans ce sens que la FFT a opté pour les installations du TC Giordan (Nice), de l’ETC (Cannes) et de la All-In Académie (Villeneuve-Loubet). Ils offrent aux joueurs présents une répétition grandeur nature avant le début de la tournée aux Etats-Unis.

« Ils sont sur le court depuis le 11 mai et s’entraînent sans objectif de compétition précis. Là on leur en donne un avec trois tournois sur dur, dans des conditions proches de celles de la tournée américaine », explique Pierre Cherret.

Avec quel protocole en vigueur ?

Les plus grandes précautions sanitaires seront bien évidemment prises pour cette épreuve. Ainsi, au-delà des mesures barrières inévitables (distanciation physique, port du masque…), seront uniquement autorisés à pénétrer sur les sites les membres et licenciés des trois clubs hôtes. Quant aux joueurs et à leurs accompagnants, autres habilités sur les sites, ils se prêteront à un test au Covid-19 avant et pendant les trois étapes au programme.

« Un protocole sanitaire strict a été établi avec un collège d’experts scientifiques pour les joueurs et tous les gens qui vont travailler autour des joueurs et dans l’organisation, confirme le DTN. Tout le monde devra se soumettre à des tests réguliers, l’encadrement des joueuses et joueurs sera plus léger que sur les circuits. Il n’y a pas de huis-clos, mais l’accès aux clubs sera réservé aux licenciés des clubs hôtes. Le nombre d’arbitres et de ramasseurs sera lui aussi réduit de façon à limiter au maximum le nombre de personnes sur place. »

L’Equipe nous apprend par ailleurs ce lundi que Thierry Pham, en charge de tous les questions concernant le coronavirus pour la Fédération française de tennis, sera sur place.

  • partager

Plus d'actualités

Des contenus exclusifs (vidéo, analyses, interviews ...), des rencontres avec les champions, des conseils techniques, et toute l'actualité du tennis... Abonnez-vous à tennismajors.com, le site que tous les passionnés de tennis attendaient !