72 joueurs en quarantaine, deux joueurs positifs : ce que nous savons des trois vols contaminés

L'Open d'Australie est passé en mode gestion de crise depuis que trois avions ont annoncé ce week-end des résultats positifs aux tests Covid-19. Voici ce que nous savons de la situation et ce qui pourrait se passer ensuite.

partager

Depuis samedi, et l’annonce d’un premier vol LA – Melbourne contaminé précipitant des dizaines de joueurs en quarantaine, et l’annonce mardi de trois cas positifs, dont une joueuse et un joueur, l’Open d’Australie 2021 (8-22 février) est un thriller rythmé par des nouvelles angoissantes et des réactions plus ou moins patientes des joueuses et joueurs concernés. Soixante-douze d’entre eux sont pour l’instant soumis à une quarantaine stricte. Voici le point sur la situation, jeudi matin.

Qui sont la joueuse et le joueur positif annoncé mardi ?

On ne le sait pas. Les autorités ne communiquent jamais sur l’identité des personnes concernées par les tests et les mesures de confinement. Mais le communiqué publié mardi en fin d’après-midi (heure locale) par l’autorité de santé de l’état de Victoria a encore refroidi l’ambiance. Celui-ci annonce qu’ont été testés positifs les profils suivants :

• Une joueuse d’une vingtaine d’années ;
• Un joueur d’une trentaine d’années ;
• Un homme d’une trentaine d’années, probablement un accompagnateur de joueur.

Il fait aussi mention de deux cas positifs requalifiés en raison des antécédents médicaux des deux personnes, un joueur d’une trentaine d’années et un joueur d’une cinquantaine d’années.

La joueuse d’une vingtaine d’année pourrait être Paula Badosa, 23 ans et 67e mondiale. L’Espagnole a annoncé jeudi 21 janvier avoir été testée positive à la Covid-19.

En l’état, ces tests positifs ne modifient pas les règles de sécurité édictées suite à l’apparition de trois cas positifs dans des vols affrétés vers Melbourne. Soixante-douze joueuses et joueurs restent soumis à une quarantaine stricte. Mais la situation peut évoluer, car le mot « yet » (« pas encore ») est utilisé dans le communiqué. L’absence de nouvelle mesure stricte immédiatement applicable suggère que ces cas concernent soit des personnes qui figuraient dans l’un des trois vols infectés (QR7493, EY 8004, QR 7485), soit des joueuses et joueurs qui ne sont pas sortis de leur chambre depuis leur arrivée à Melbourne en attente du résultat de leur premier test. Ceux-ci ont pu parvenir avec un retard de trois jours.

Qui sont les joueurs obligés de suivre une quarantaine stricte ? 

Il n’y pas de liste officielle, mais Tennis Majors a établi pour vous une liste basée sur les joueurs qui ont publiquement dévoilé qu’ils devaient observer une quarantaine stricte, et en faisant le lien avec d’autres joueurs qui étaient sur les mêmes vols que les personnes en quarantaine stricte.

Nous avons également appris que les 16 qualifiés du tableau masculin ainsi que les quatre lucky losers sont tous arrivés par le vol de Doha, et devront également être mis en quarantaine. 

Ces listes seront mises à jour en fonction de nos informations.

Vol n° 1 : QR 7493 Lax – Melbourne 

Kei Nishikori, Victoria Azarenka, Tennys Sandgren, Marcelo Arevalo, Santiago Gonzalez, Sloane Stephens, Benoît Paire, Guido Pella, Juan Ignacio Londero, Vasek Pospisil, Lauren Davis, Bethanie Mattek-Sands, Artem Sitak, Nicolas Monroe, Pablo Cuevas, Philipp Oswald, Marcus Demoliner, Christina McHale, Marcus Daniell. 

Vol n° 2 : EY 8004 Abu Dhabi – Melbourne 

Bianca Andreescu, Angelique Kerber, Anastasia Potapova, Svetlana Kuznetsova, Ons Jabeur, Marta Kostyuk, Belinda Bencic, Paula Badosa, Elena Rybakina, Maria Sakkari, Sorana Cirstea, Dayana Yastremska, Heather Watson, Yulia Putintseva, Barbora Krejcikova, Anett Kontaveit, Oksana Kalashnikova.

Vol n° 3 : QR 7485 de Doha – Melbourne 

Alexandre Muller, Carlos Alcaraz, Aslan Kratsev, Sergiy Stakhovsky, Elias Ymer, Quentin Halys, Kimmer Coppejeans, Michael Mmoh, Tomas Machac, Mario Vilella Martinez, Cedric-Marcel Stebe, Viktor Troicki, Roman Safiullin, Botic Van de Sandschulp, Bernard Tomic, Henri Laaksonen et Maxime Cressy.

Des rumeurs non confirmées ont laissé entendre que d’autres joueurs pourraient bientôt compléter cette liste, mais il s’est passé 48 heures depuis l’apparition de ces rumeurs, sans nouvel élément d’information.

Andy Murray et Alejandro Davidovich Fokina ont bien renoncé à l’Open d’Australie en raison de test positifs mais ils n’ont pas embarqué pour l’Australie, ceux-ci ayant été enregistrés avant le départ.

Tennys Sandgren a été testé positif avant son départ mais son dossier a été requalifié en raison d’une contamination précédente.

Les posts de certains joueurs sur les réseaux sociaux laissent entendre qu’ils sont peut-être en quarantaine, comme Cori Gauff ou Gilles Simon. Mais ceux-ci partagent « seulement » leur dispositif d’entretien physique dans l’attente de leur résultat ou leur transfert vers Melbourne Park pour leurs cinq heures de sortie autorisée.

Les faits : Trois avions infectés par le coronavirus, 72 joueurs enfermés : Melbourne les nerfs à vif

Craig Tiley a-t-il rompu sa promesse faite aux joueurs ? 

De nombreux joueurs ont exprimé leur frustration et leur colère envers le directeur de l’Open d’Australie, Craig Tiley, qui avait dit en 2020 :

« Si un joueur doit se mettre en quarantaine et être bloqué dans un hôtel pendant deux semaines juste avant le début de la saison, le tournoi n’aura pas lieu. Vous ne pouvez pas demander à un joueur de se mettre en quarantaine pendant deux semaines et ensuite sortir et être prêt à jouer un Grand Chelem ». 

Tiley est revenu sur cette phrase lors d’une longue interview accordée au média australien Channel Nine, dimanche. Il estime que les huit jours supplémentaires qu’il y a entre la fin de la quarantaine et le début de l’Open d’Australie, le 8 février, protègent les joueurs dans ce cas. Ils ont une semaine supplémentaire pour s’entraîner. Par ailleurs, il l’avait tenue en pleine phase de négociations avec les autorités de l’état de Victoria, auprès duquel il devait alors négocier l’existence même de l’événement.

Voici ce qu’il a dit à propos de la situation actuelle : 

« Ces conditions changent constamment, mais il y a toujours un risque, nous l’avons dit clairement au début. Il y avait toujours un risque que quelqu’un soit positif à ce moment-là et doive passer 14 jours en isolement, il y avait un risque dans l’avion que quelqu’un soit cas contact, il y avait un risque que tout le monde soit cas contact. Vous ne savez pas quelle sera l’issue de cette situation avant qu’elle ne se produise réellement. »

« C’est une situation difficile et nous devons faire tout ce que nous pouvons pour la rendre aussi équitable que possible, pour les joueurs qui sont en quarantaine maintenant, et c’est l’une des principales raisons pour lesquelles nous avons huit ou neuf jours supplémentaires avant le début de l’Open d’Australie à la sortie de la quarantaine… » 

Craig Tiley, Open d'Australie

Qui décide d’envoyer en quarantaine « dure » tous ceux qui ont été testé positif à la Covid-19 ? 

Craig Tiley a souvent souligné lors de son interview que la personne qui prenait la décision finale en matière de sécurité publique était le responsable de la santé de l’Etat de Victoria, Brett Sutton. La principale mission du gouvernement est de veiller à ce que les cas de Covid-19 ne réapparaissent pas dans la région. Les cas des joueurs de l’Open d’Australie ne sont pas une priorité à ses yeux. Tennis Australia n’a obtenu le droit d’accueillir l’Open d’Australie 2021 qu’après de longues et profondes négociations avec le gouvernement de l’État de Victoria et le tennis doit se soumettre à la cause supérieure de la santé publique locale. C’est le sens de la phrase opposée par Scott Morrison, le Premier ministre australien, aux revendications d’assouplissements de Novak Djokovic. « Il est temps de respecter les règles, de suivre la quarantaine, et après ça, de jouer au tennis. »

L’Open d’Australie sera-t-il repoussé d’une semaine ? 

Craig Tiley a été formel : l’Open d’Australie ne sera pas repoussé.

« Non, nous avons prévu un début le 8 février, nous sommes impatients d’accueillir les fans à l’Open d’Australie. La vente des billets se passe bien. Nous avons deux semaines de grand tennis devant nous et nous avons l’intention de continuer avec ces dates ».

Les tournois de la semaine précédant l’Open d’Australie seront-ils annulés ? 

Non, ils se dérouleront comme prévu et les joueurs en quarantaine « dure » pourront décider s’ils jouent ou non, en sachant qu’ils n’auront pas pu toucher la raquette pendant 14 jours.

Il y a plusieurs événements prévus à Melbourne du 31 janvier au 6 février, qui commencent deux jours après la fin de la quarantaine obligatoire. Il y a deux tournois ATP 250, deux tournois WTA 500 et l’ATP Cup, qui commence le 1er février.

Les joueurs ont-ils été informés du risque de quarantaine ?

Les 72 joueurs en quarantaine sont durement touchés par la règle qui stipule qu’ils doivent observer deux semaines de quarantaine stricte et sans entraînement s’ils étaient sur un vol dans lequel quelqu’un a été testé positif, même s’ils ont eux-mêmes été testés négatifs et n’étaient pas, au sens strict, cas contact. Selon certains posts publiés sur les réseaux sociaux, les joueurs n’étaient pas au courant de cette règle.

« J’avais l’intention de jouer le tournoi car ils m’ont promis une autorisation de sortie quotidienne de 5 heures où nous pourrions aller nous entraîner, faire une séance de gym et faire de la rééducation. Mais les règles ont soudainement changé » a tweeté Sorana Cirstea.

Craig Tiley rappelle que Tennis Australia n’est pas décisionnaire sur la définition d’un cas contact. Le document remis aux joueurs le 16 décembre stipule :

Tennis Australia continue de travailler avec le Victorian Health Department and Chief Health Officer pour minimiser l’impact sur les passengers d’un éventuel test positif constaté à l’arrivée.

Le joueur de double néo-zélandais Artem Sitak avait mentionné une conférence Zoom tenue il y a un mois, avec peu de joueurs présents, à sa grande surprise, au cours de laquelle la possibilité d’une confinement total pour des passagers d’un vol infecté avait été évoquée.

Certains joueurs ont-ils violé les protocoles, et quelle est la punition s’ils le font ?

En date du lundi 18 janvier 2021, aucun joueur n’avait officiellement enfreint de règle. Cependant, certains joueurs non identifiés ont été à la limite de la violation.

« Un joueur a ouvert sa porte pour essayer d’avoir une conversation avec ses camarades d’entraînement au bout du couloir », a déclaré Emma Cassar, commissaire en charge de la quarantaine de la Covid-19 à Victoria. Un autre a acheté de la nourriture à emporter pour des amis du même étage et s’est vanté de ses efforts en ouvrant sa porte pour le faire. C’est un niveau de risque très bas, mais ce sont des actes dangereux que nous ne pouvons pas tolérer. »

« Nous prenons toutes les infractions très au sérieux. Pour les joueurs, c’est une amende pouvant aller jusqu’à 20 000 dollars, un avertissement de la police, mais ce que nous avons également envisagé aujourd’hui, c’est que pour ceux qui enfreignent constamment les règles ou qui ne veulent pas rester dans leur chambre, notre autre option serait de transférer les gens dans un hôtel avec un membre de la police de Victoria devant la porte ».

Combien de joueurs ont été testés positifs à la Covid-19 sur les 17 vols charter ? 

Aucun joueur et aucune joueuse n’a fait l’objet des premiers test positifs ayant conduit à la neutralisation passagère des passagers des trois vols. Les seuls tests positifs provenaient des membres d’équipages des vols et des entraîneurs. Tiley a assuré au public que les membres d’équipages étaient soumis aux mêmes protocoles stricts que les joueurs et leur entourage. Depuis mardi 19 janvier, nous savions qu’un joueur et une joueuse sont positifs. Jeudi 21 janvier, Paula Badosa, 23 ans et 67e joueuse mondiale, a publiée un communiqué sur Twitter expliquant qu’elle avait été testée positive à la Covid-19 et qu’elle était placée en isolement dans un autre hôtel. Pour le moment, nous ne savons pas s’il s’agit de la joueuse d’une vingtaine d’année mentionnée par les autorités le 19 janvier. 

Combien de personnes ont été testées positives à la Covid-19 sur les 17 vols charter ? 

Dans son dernier communiqué, l’autorité de santé de l’état de Victoria chiffre à sept le nombre de personnes positives actuellement à Melbourne et liées à l’Open d’Australie.

  • partager
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus d'actualités

Des contenus exclusifs (vidéo, analyses, interviews ...), des rencontres avec les champions, des conseils techniques, et toute l'actualité du tennis... Abonnez-vous à tennismajors.com, le site que tous les passionnés de tennis attendaient !