Plus rien n’arrête le prodige : Sinner s’offre un deuxième titre ATP d’affilée

Jannik Sinner a remporté dimanche son deuxième titre sur le circuit ATP, son deuxième de rang, face à Stefano Travaglia en finale du Great Ocean Road Open (7-6, 6-4). Le prodige italien, qui égale Rafael Nadal et Novak Djokovic, abordera l’Open d’Australie fort d’une série de 10 victoires consécutives.

Jannik Sinner, Melbourne, 2021

C’est du jamais vu depuis Rafael Nadal et Novak Djokovic. Vainqueur de son premier tournoi ATP à Sofia fin 2020, Jannik Sinner a enchaîné dimanche avec un deuxième titre sur le circuit principal. Le prodige italien de 19 ans a dominé son compatriote Stefano Travaglia en finale du Great Ocean Road Open (7-6, 6-4). Actuellement sur une série de 10 victoires consécutives, Sinner s’impose comme l’une des attractions de l’Open d’Australie, qu’il débutera lundi face à Denis Shapovalov. Un choc ultra-attendu, qui clôturera la première journée sur la Margaret Court Arena.

Pour tenir son rang face au Canadien, tête de série N.11 du premier Grand Chelem de la saison, Sinner devra néanmoins bien récupérer de tous les efforts consentis depuis trois jours. Il a disputé quatre matchs en 72 heures, bataillé plus de trois heures pour sortir Karen Khachanov en demi-finale (7-6, 4-6, 7-6) et encore passé plus de deux heures sur le court pour venir à bout de Travaglia dans un match où les deux hommes ont semblé à la peine physiquement.

 

Bien aidé par son envergure dans ces conditions, Sinner a néanmoins souffert sur son service. Peu de points faciles (aucun ace), une réussite mitigée au premier service (55%) et un pourcentage de points gagnés derrière sa première suspect (57%) : le natif de San Candido ne s’est pas facilité la tâche. Mais il s’est accroché, malgré le break concédé en premier pour se retrouver mené 3-1 par Travaglia, qui disputait sa première finale ATP et intégrera le Top 60 pour la première fois de sa carrière lundi. Mais Sinner est revenu à hauteur à 3-3 et a bouclé la première manche à sa troisième balle de set.

Jannik Sinner, Melbourne, 2021

Le match est alors devenu plus décousu. Les jeux à rallonge se sont enchaînés, le serveur a rarement réussi à imposer sa loi et les breaks ont défilé. Après deux chacun, Sinner a sauvé une balle de break à 4-4, pris l’engagement de Travaglia sur le jeu suivant et conclu l’affaire sur un jeu blanc.

Voir aussi : Le tableau complet du Great Ocean Road Open

Avec ce titre, Sinner devient le plus jeune joueur à avoir deux titres à son palmarès depuis Djokovic en 2006. L’Italien est aussi le plus jeune depuis Nadal, avec qui il s’est entraîné pendant les deux semaines de quarantaine, à remporter deux tournois consécutifs, ce que l’Espagnol avait accompli à 19 ans, en février 2005. Le palmarès de ceux à qui Sinner succède en termes de précocité parle de lui-même et ne fait que renforcer les attentes autour de lui dans les mois à venir. Mais ses larges épaules donnent, pour l’instant, l’impression tenace de pouvoir les supporter.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *