Abonnez-vous à la newsletter

Épuisé, Djokovic laisse échapper le titre à Belgrade (et prend une bulle dans le troisième set)

Novak Djokovic ne sera pas titré chez lui à Belgrade cette année. Il s’est incliné en trois manches face à Andrey Rublev (6-2, 6-7, 6-0)

Novak Djokovic - Belgrade 2022 Novak Djokovic – Belgrade 2022 © Darko Vojinovic / AP / Sipa

C’était le match de trop pour Novak Djokovic. Comme à chaque rencontre depuis le début du tournoi, le numéro un mondial a démarré en mode diesel. Mais cette fois-ci, le Serbe n’a pas réussi à totalement inverser la tendance. Il s’est incliné en trois manches face à Andrey Rublev (6-2, 6-7, 6-0).

C’est surtout physiquement que le natif de Belgrade a craqué après des matchs à rallonge depuis le début de la semaine (notamment un marathon de 3h21 dès son entrée en lice face à Laslo Djere). Pas de titre chez lui pour Djokovic pour la deuxième année consécutive. Plus rare encore, l’homme aux 20 titres du Grand Chelem a pris une bulle dans le dernier set.

Si la première balle de break a été obtenue par le numéro un mondial, c’est bien Rublev qui a breaké le premier (un break blanc)… puis une deuxième fois sur la mise en jeu suivante de Novak Djokovic. Le Serbe est apparu en difficultés au service tout au long du tournoi serbe. En finale ce dimanche, “Nole” a cédé six fois (!) sa mise en jeu et concédé, au total, 12 balles de break. Des statistiques inhabituelles pour l’un des meilleurs serveurs sur le circuit.

Djokovic a haussé son niveau de jeu dans le deuxième set

Devant un public totalement acquis à sa cause, le vainqueur de Roland-Garros 2021 est revenu dans le match rapidement dans le deuxième set en breakant d’entrée son adversaire. Son seul break de la rencontre malgré 9 balles de break obtenues. Mais le Serbe a rechuté sur le jeu suivant laissant échapper sa mise en jeu pour la troisième fois de la rencontre. À 5-4, il s’est procuré deux balles de set mais Rublev a très bien servi sur les points importants. Bis repetita, à 6-5, mais même résultat.

Mais surtout, déjà à ce moment-là, Djokovic paraissait épuisé, n’allait pas sur toutes les balles et finissait la majorité des points avec les mains sur les hanches. Le Serbe s’est même permis d’aller boire à sa chaise pendant un jeu. Profitant de quelques fautes évitables de Rublev, le tombeur de Karen Khachanov en demi-finales a serré le jeu et remporté le tie-break 7-4 pour faire exploser le public. Son dernier fait d’armes dans cette rencontre finalement…

Et Djokovic s’est écroulé…

Comme le laissait entrevoir la fin de seconde manche, Djokovic est revenu sur le court groggy après une pause d’une dizaine de minutes (Rublev s’est aussi absenté). Ses deux balles de break d’entrée de troisième acte sont un trompe l’oeil. Le Russe les a facilement sauvées et a remporté six jeux de suite pour remporter le tournoi de Belgrade. C’est son troisième titre cette saison après Dubaï et Marseille, le 11e de sa carrière. Le natif de Moscou a également battu pour la première fois un numéro un mondial et complète son palmarès face au Big 3, qu’il a tous battu au moins une fois.

De son côté, le Serbe finit sur une mauvaise note ce tournoi de Belgrade avec une bulle encaissée dans le troisième set. Pas de 87e titre pour lui qui n’était pas parvenu à remporter son tournoi l’année dernière (une défaite en demi-finale face à Aslan Karatsev).

À un mois de Roland-Garros, Novak Djokovic aura gagné trois matchs cette semaine et de beaux combats. Encourageant même si non niveau physique inquiète. À 35 ans, on devrait revoir le Serbe à Madrid et Rome pour finaliser sa préparation.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.