Djokovic sans pitié pour le rookie Schwartzman

Novak Djokovic a débuté doucement avant d’accélérer pour s’imposer, lundi, en deux manches (6-3, 6-2) en phase de poules du Masters contre Diego Schwartzman, qui encaisse sa sixième défaite contre le Serbe.

TENNIS :  Masters - ATP Finals - The O2 - Londres - 16/11/2020

Masters de Londres, Phase de groupes, jour 2
Djokovic bat Schwartzman 6-3, 6-2

  • L’information principale : Pour son premier match depuis son élimination surprise à Vienne, Novak Djokovic s’est facilement imposé contre Diego Schwartzman.
  • Vous apprendrez aussi : Le Serbe est devenu le troisième joueur avec le plus de victoires au Masters.
  • Pourquoi vous devez lire cet article : Vous apprendrez que Djokovic a mis du temps avant de prendre la mesure de Schwartzman.

Diego Schwartzman n’y arrive pas contre Novak Djokovic. Ce lundi, pour son premier match au Masters, l’Argentin a subi une sixième défaite en autant de confrontations contre le Serbe, vainqueur en deux manches (6-3, 6-2) d’une rencontre qu’il avait mal débutée. Le numéro un mondial prend la tête du groupe Tokyo 1970, avant la rencontre entre Alexander Zverev et Daniil Medvedev plus tard dans la soirée.

Djokovic est devenu ce lundi, avec 37 victoires, le seul troisième joueur avec le plus de succès au Masters, à deux unités d’Ivan Lendl, qu’il peut dépasser cette semaine, et à 22 de Roger Federer, absent cette année en raison d’une opération au genou droit.

S’il n’a laissé que cinq petits jeux à son adversaire, tout n’a pourtant pas été facile pour le numéro un mondial. Le premier set entre les deux hommes était plus serré que le score pourrait ne le faire penser. Schwartzman s’est emparé de la mise en jeu adverse dès le troisième jeu sur des fautes du Serbe. La balle ne semblait pas bien sortir de sa raquette au cours des premiers échanges. « Je n’ai pas fait un bon début de match », a concédé Djokovic après sa victoire.

Mais il a eu le mérite de débreaker dans la foulée avant de reprendre l’engagement adverse à 4-3 sur des fautes inhabituelles de Schwartzman, certes moins à son aise sur dur indoor que sur terre battue. Son service perd encore plus en efficacité sur cette surface : il n’a remporté que 25 % de points derrière sa deuxième balle au cours du premier set, perdu 6-3, en 41 minutes tout de même. « Il n’a pas joué son meilleur tennis aux moments importants », a lâché le Serbe à propos de son adversaire.

Diego Schwartzman London

Schwartzman faible dans les moments importants

La faiblesse de Schwartzman lors des moments chauds s’est confirmé d’entrée de deuxième manche. Après s’être procuré une balle de jeu, il s’est fait breaker par Djokovic, meilleur à partir de ce moment-là. Son bras s’est libéré, il semblait plus mobile et plus puissant, n’hésitant pas à plus entrer dans le court qu’au premier set. « J’étais moins hésitant, je suis content de mon deuxième set », s’est réjoui le protégé de Marian Vajda.

Content, Djokovic peut l’être tant il est apparu souverain et dominateur au deuxième acte. 26 coups gagnants pour 14 fautes directes, 4 sur 6 sur les balles de break, 4 aces… Tout en mettant constamment en difficulté Schwartzman lorsque ce dernier servait : « El Peque » n’a marqué que 35 % de points derrière sa deuxième balle sur l’ensemble de la partie contre 65 % pour le Serbe, qui a conclu ce premier match d’une volée gagnante. Une entrée en lice qu’il a sobrement commentée.

« C’est un bon match pour débuter ce Masters. »

Pas vu sur les courts depuis son élimination surprise en quarts de finale de l’ATP 500 de Vienne, Djokovic, absent au Rolex Paris Masters, a convaincu, notamment au deuxième set, même s’il a sans doute joué face à l’adversaire le moins dangereux de ce groupe « Tokyo 1970 ». Daniil Medvedev, qui le défiera mercredi, constituera probablement un test d’une autre envergure pour réellement jauger ses chances au cours de cette semaine londonienne.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *