Auger-Aliassime sort Berrettini et affrontera un Tsitsipas renversant contre Sonego

Felix Auger-Aliassime a pris sa revanche de Wimbledon en dominant Matteo Berrettini jeudi en huitième de finale à Cincinnati (6-4, 6-3). Le Canadien sera opposé en quart de finale à Stefanos Tsitsipas, qui est difficilement venu à bout de Lorenzo Sonego.

Felix Auger-Aliassime at Cincinnati in 2021

Un petit goût de revanche pour Felix Auger-Aliassime. Dominé par Matteo Berrettini en quart de finale de Wimbledon début juillet, le Canadien l’a écarté avec autorité jeudi en huitième de finale du Masters 1000 de Cincinnati (6-4, 6-3). La tête de série numéro 12 sera opposé au tour suivant à Stefanos Tsitsipas (N°2), qui s’est arraché pour se sortir du piège tendu par Lorenzo Sonego (5-7, 6-3, 6-4).

Auger-Aliassime a réalisé la prestation qu’il fallait pour profiter d’un Berrettini encore gêné par sa cuisse gauche, lourdement strappée. Le 17e joueur mondial a bien fait bouger son adversaire et a poussé dans les moments cruciaux, en début et en fin de set. Il a ainsi réussi le break décisif à 5-4 dans la première manche, et à 1-0 dans la seconde. Avec 88% de points gagnés derrière sa première balle et une seule balle de break concédé (contre onze pour Berrettini), il a rendu une copie propre pour boucler l’affaire en 1h35′.

“J’ai joué un super match aujourd’hui, s’est félicité Auger-Aliassime en conférence de presse après la rencontre. Je pense qu’à certains moments, il n’a pas évolué au meilleur niveau auquel je l’ai vu joué, mais c’est le tennis au bout du temps. Il y a une situation sur le terrain, et il a essayé de la gérer au mieux. J’ai réussi à m’en sortir et j’en suis heureux.”

Tsitsipas mène 4-2 dans les confrontations avec Auger-Aliassime

Après avoir sorti successivement Marton Fucsovics et Karen Khachanov, tous deux particulièrement dangereux sur surfaces rapides, Auger-Aliassime a fait le plein de confiance avant de retrouver Tsitsipas pour la septième fois de sa carrière sur le circuit ATP. “C’est un super adversaire, et demain ce serait une nouvelle grande bataille. Dorénavant ça ne sera que des grands, grands joueurs, et je vais essayer de me servir de ce momentum pour aller aussi loin que possible.”

Le Grec a bataillé près d’une heure de plus (2h27′) pour se hisser en quarts de finale, qu’il n’a pas atteint qu’une seule fois en six Masters 1000 cette saison (Madrid). Après la perte du premier set et trois balles de break sauvées dès le premier jeu de la deuxième manche, Tsitsipas a fait évoluer son plan de jeu pour inverser la tendance face à Sonego.

Stefanos Tsitsipas at Cincinnati in 2021
Stefanos Tsitsipas at Cincinnati in 2021 © Icon SMI / Panoramic

“C’était un grand obstacle à surmonter. Ce n’était pas facile, me battre pour rester dans le combat et opter pour un style de jeu agressif, c’est ce qui m’a sorti de la situation dans laquelle je me suis retrouvée. C’était un très bon exemple de bataille et de victoire à l’arrache. C’était un match dans lequel je devais toujours trouver des solutions. Me rapprocher, prendre la balle plus tôt, ça m’a vraiment aidé à avoir un plus grand contrôle de la rencontre.”

Dans leurs confrontations directes, Tsitsipas mène 4-2, après avoir remporté leurs quatre derniers affrontements, dont les deux derniers sur dur extérieur (Shanghai 2019 et Acapulco 2021). “Il joue très bien, et je trouve que c’est toujours un défi d’essayer d’arriver avec différents schémas et solutions contre lui, donc je pense que bien commencer et essayer de dicter le jeu d’entrée, ce sera important.”

Your comments

Your email address will not be published. Required fields are marked *