Delray Beach : Tiafoe lance sa saison, “papy” Karlovic fait de la résistance

Au premier tour de l’ATP 250 de Delray Beach, Frances Tiafoe, qui se sent désormais plus mature, a lancé sa saison par une victoire. Tout comme l’inusable Ivo Karlovic, 41 ans. Les deux hommes se sont respectivement défaits de Donald Young (6-3 6-4) et Pablo Andujar (6-3 5-7 6-4).

Frances Tiafoe, Open d'Australie 2019

En 2020, Frances Tiafoe avait débuté sa saison par trois défaites consécutives. 2021 commence mieux. A l’approche de ses 23 ans, l’Américain s’est imposé face à son compatriote Donald Young au premier tour de l’ATP 250 de Delray Beach, 6-3 6-4. Désormais 62e joueur mondial après avoir atteint la 29e place dans la foulée de son quart de finale de l’Open d’Australie 2019, Tiafoe a su faire avec les moyens du jour, sans jouer son meilleur tennis, pour venir à bout d’un ami qu’il affrontait pour la première fois sur le circuit.

“Ce n’est jamais facile de jouer contre quelqu’un que vous appréciez beaucoup et que vous connaissez depuis tellement longtemps, a-t-il déclaré sur le court, au moment de la traditionnelle interview d’après-match. Mais j’ai su être accrocheur, même si je ne sentais pas aussi bien la balle que je l’aurais aimé. “Avec Wayne (Ferreira) et Zack (Evenden), mes coachs, on travaille sur le fait d’essayer d’être plus dans le moment présent. Dans le deuxième set, je commençais à être un peu agacé, mais je suis resté assez neutre (en apparence) et il m’a donné des opportunités. Je continue à travailler là-dessus.”

Une victoire sans briller

Sans briller, de son propre aveu, le natif du Maryland a réussi quatre breaks. Deux dans la première manche, deux au cours de la suivante. S’il a perdu son service d’entrée de second set, il est tout de suite revenu au contact avant de faire la différence sur l’ultime jeu du duel. Grâce, notamment, à une défense solide ponctuée d’un passing de revers croisé court caressé à merveille pour s’offrir sa balle de match victorieuse.

Grâce à 64 % de points gagnés derrière son deuxième service, contre 37 % seulement dans ce domaine pour son adversaire, Tiafoe n’a perdu que 15 points sur son engagement sur l’ensemble de la rencontre.  Vainqueur du tournoi en 2018, il affrontera un autre Américain au prochain tour : Bjorn Fratangelo. 274e mondial, ce dernier s’est défait de Kevin King, 6-2 6-2, pour son entrée en lice. Ce sera la première opposition entre les deux hommes sur le circuit principal.

J’ai énormément grandi

Après une saison sinistrée par la pandémie de COVID-19, Frances Tiafoe a beaucoup appris sur lui-même. Au fil du temps, le jeune gaillard a continué de se construire pour s’affirmer de plus en plus en tant qu’homme.

“Je pense que j’ai énormément grandi en tant que personne l’année dernière, a-t-il confié après sa victoire. Avec l’arrêt du circuit, j’ai eu beaucoup de temps pour réfléchir, notamment à celui que je voulais devenir. Pourquoi ai-je chuté au classement ? Je sais que je peux être bien meilleur que ça. Parfois, il faut savoir se regarder dans le miroir et se demander : ‘que dois-je faire pour m’améliorer ?’ »

Lauréat du prix humanitaire Arthur Ashe 2020 remis par l’ATP pour récompenser ses activités et prises de position hors du court, Tiafoe se sent désormais investi d’une mission.

“Me voilà, à 22 ans, vainqueur du prix humanitaire Arthur Ashe, a-t-il écrit dans une lettre publié sur le site se l’ATP. L’enfant avec de grands rêves a désormais son nom associé au tien. C’est complètement fou. Mais j’ai conscience que ce n’est pas simplement une récompense, c’est un immense honneur et une énorme responsabilité. Je ne suis plus seulement ce gamin souriant en développement désormais. Je sais que je dois me montrer digne de reprendre le flambeau pour essayer d’améliorer ce monde.”

Karlovic : 27 aces pour marcher sur les traces de Connors

Du haut de ses 2,11 mètres, Ivo Karlovic a fait tomber les aces la nuit dernière. 27 au total. S’il a tout de même concédé son service à deux reprises, le Croate est venu à bout de Pablo Andujar, tête de série numéro 7 du tournoi, en trois sets, 6-3 5-7 6-4, et 2h16 de jeu. A l’aube de ses 42 ans, il a vu le jour un 28 février, “Dr. Ivo” est devenu le plus vieux vainqueur d’un match sur le circuit principal depuis Jimmy Connors à Halle en 1995. “A mon âge mon âge, j’écris l’histoire à quasiment chaque match que je gagne“, a-t-il souri après son son succès.

Sacré à Delray Beach en 2015, le natif de Zagreb, 148e au classement ATP, sera opposé à l’Equatorien Roberto Quiroz, 293e joueur mondial, au deuxième tour. Ils se sont affronté une fois. C’était en quart de finale du Challenger de Calgary en 2018, et le géant armé d’un lance-missile à la place du bras s’était imposé 7-6 4-6 7-6. En claquant 27 aces.

 

Les résultats de la nuit :

Tiafoe bat Young 6-3 6-4
Karlovic bat Andujar 6-3 5-7 6-4
Korda bat Kwon 6-4 6-4
Norrie bat Aragone 6-2 6-1
Quiroz bat Rubin 7-6 6-3
Querrey bat McDonald 6-3 6-4
C. Harrison bat Etcheverry 6-4 6-2
Galan bat Martin 6-4 6-4
Fratangelo bat K. King 6-2 6-2

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *