Dominic Thiem en 2020 : Enfin la consécration

A sa quatrième finale en Grand Chelem Dominic Thiem a enfin décroché, en 2020, le premier titre majeur de sa carrière après lequel il courait depuis des années. Une récompense méritée pour l’Autrichien, qui veut maintenant viser encore plus haut.

2020 recap: Dominic Thiem

Dominic Thiem préférait en rigoler. Avant la finale de l’US Open, l’Autrichien s’imaginait déjà devoir passer un coup de fil à Andy Murray en cas de défaite. Ça aurait été sa quatrième en autant de finales en Grand Chelem, une série que Murray avait connu avant de débloquer son compteur.

Finalement Thiem n’a pas eu à appeler l’Ecossais, s’imposant contre Alexander Zverev. Etant l’un des joueurs les plus populaires auprès de ses pairs et des fans, presque tout le monde était pour lui. Y compris Rafael Nadal.

“S’il y en a qui méritait de gagner un titre majeur, c’est bien lui, a avoué le Majorquin. C’est un très gros bosseur. Il est focalisé sur ses objectifs. Un bon gars. Il le méritait.”

  • Classement fin 2019 : 4
  • Classement fin 2020 : 3
  • Bilan 2020 : 25-9

Son temps fort de 2020 : Le Graal en Grand Chelem

L’US Open aura été le sommet pour Thiem en 2020. Il lui a fallu pour cela se remettre d’un début de tournoi compliqué, ce qui n’est pas si inhabituel pour les meilleurs joueurs, et encore plus pour un Thiem qui est entré dans la compétition sans repères. Thiem a dû en passer par un tie-break au premier set contre l’un des protégés de Nadal, Jaume Munar, et a mis plus d’une heure pour conclure cette manche. Mais Munar a finalement abandonné quand il était mené deux sets à zéro et Thiem n’a perdu qu’une manche sur son parcours jusqu’en finale (contre Marin Cilic, ancien vainqueur de l’US Open).

Jamais son match contre Zverev n’a atteint le niveau de la rencontre opposant Nadal à Medvedev un an plus tôt. Mais il n’a pas manqué d’émotions pour autant. Ostensiblement nerveux pendant deux sets, ce qu’il a confirmé après coup, Thiem s’est relâché dans le troisième et le quatrième pour arracher une cinquième manche. Les deux hommes ont alors servi pour le match, sans réussir à conclure, avant que l’Autrichien ne s’impose dans le tout premier tie-break au cinquième en finale de l’US Open, en dépit de ses crampes. Il est aussi devenu le premier joueur depuis 1949 à s’imposer en finale du tournoi masculin après avoir perdu les deux premiers sets.

Meilleur résultat en Grand Chelem : Consacré à l’US Open, passé proche en Australie

Sept mois avant d’être couronné à l’US Open, Thiem était passé tout près de remporter son premier titre majeur à l’Open d’Australie. Il menait deux sets à un contre Novak Djokovic, avant que le Serbe ne revienne pour poursuivre son règne à Melbourne.

Les efforts physiques et psychologiques consentis par Thiem à l’US Open ont eu un impact sur son parcours à Roland-Garros, qui débutait deux semaines après la finale à Flushing Meadows au cours de cette saison inhabituelle. L’Autrichien n’avait ainsi pas disputé le moindre match officiel sur terre battue depuis la reprise post-confinement avant d’arriver Porte d’Auteuil.

Thiem y a souffert contre l’invité Hugo Gaston en huitièmes de finale, courant après les amorties du Français pendant cinq sets. Il s’est ensuite incliné en quart au bout d’un combat de cinq heures et de cinq manches face à Diego Schwartzman. Un candidat au titre de match de l’année.

Titles: 1

Thiem n’a ajouté qu’un titre à son palmarès en 2020. Mais quel titre ! C’est certes peu, en comparaison de ses cinq trophées de 2019. Mais la pandémie de coronavirus a bien évidemment limité le nombre d’opportunités.

Le “pire” de son année : Sa préparation pour l’US Open

Avec ce qui s’était produit avant l’US Open, il était osé de parier sur une victoire finale de Thiem à New York. Il ne faut pas oublier que fin août, Novak Djokovic n’avait toujours pas perdu un match de la saison. Et les difficultés de Thiem au Masters 1000 de “Cincinnati”, délocalisé à Flushing Meadows dans le cadre d’une bulle en période de pandémie.

Le numéro 3 mondial s’était lourdement incliné dès son entrée en lice contre Filip Krajinovic en une heure (6-2, 6-1). Il n’avait pas obtenu une seule balle de break, remportant seulement deux points de retour sur 34 joués. Heureusement pour Thiem, il s’est remis à l’endroit pour l’US Open.

Il a aussi perdu face à Gianluca Mager, 138e mondial, en quarts de finale à Rio en février, sur terre battue. Mais c’était son premier tournoi depuis sa défaite frustrante face à Djokovic à Melbourne.

Sur les réseaux : Hugo Gaston adoubé

Hors du court : Engagement écolo et déclarations controversées

Thiem est publiquement engagé pour le cause environnementale et soutient 4ocean, qui souhaite nettoyer et préserver les océans, comme il l’a expliqué à l’ATP l’année dernière.

Thiem raises awareness about environmental issues and supports 4ocean, he told the ATP last year. It aims to clean up and preserve the world’s oceans.

Thiem s’est aussi retrouvé au centre d’une polémique après son positionnement à contre-courant au sujet des joueurs les moins bien classés, en difficulté financière suite à la pandémie de coronavirus.

“Je ne vois pas pourquoi je devrais leur donner de l’argent. Je préfère donner à des personnes ou à des institutions qui en ont vraiment besoin”, avait déclaré le numéro 3 mondial au quotidien autrichien Kronen Zeitung.

La joueuse algérien Inès Ibbou lui avait répondu dans une lettre ouverte, publiée sur YouTube. Thiem avait alors précisé sa position, expliquant qu’il ne voulait pas contraint de “à donner de l’argent à qui que ce soit”.

Son auto-évaluation : Toujours plus haut

Malgré sa défaite en finale du Masters contre Daniil Medvedev, Thiem était évidemment satisfait de sa saison 2020. Il ne veut pas s’arrêter là, alors qu’il termine l’année à seulement 725 points de Nadal pour la place de numéro 2 mondial au classement ATP.

“Je veux améliorer mon classement. Cette année a été incroyable. J’ai très bien joué et j’ai été en position de gagner dans beaucoup de tournois. L’objectif est de faire la même chose en 2021.”

Dominic Thiem

L’avis de Tennis Majors

Thiem est devenu seulement le troisième joueur en dehors du Big Four à soulever un trophée du Grand Chelem sur les dix dernières années, rappelant à quel point il est difficile de se défaire de Djokovic, Nadal, Roger Federer et Andy Murray, avant ses soucis de hanche.

Si Thiem n’a pas encore remporté Roland-Garros, c’est en grand partie à cause de Nadal. Mais la terre battue reste probablement sa surface de prédilection, même s’il est entré dans le débat du meilleur joueur sur dur au monde.

Thiem n’a encore jamais battu Djokovic ou Nadal en finale de Grand Chelem, mais ça pourrait ne plus tarder, vu sa qualité de jeu et l’âge de ses rivaux.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *