La fusion ATP-WTA avance : Un fonds d’investissement en discussions pour le projet “One Tennis”

Le projet “One Tennis”, porté par le fonds d’investissement CVC Capital Partners, qui s’y connait dans le sport, pourrait aboutir à la fusion des circuits masculin et féminin. Sky News révèle que le dossier est déjà bien avancé et pourrait s’accélérer d’ici la fin du mois.

Adelaide, A Day at the Drive

La fusion entre l’ATP et la WTA est un sujet de débat récurrent dans le tennis, que Roger Federer avait remis sur la table en avril 2020, quand la pandémie de coronavirus n’en était encore qu’à ses débuts. La situation sanitaire ayant sérieusement impacté les finances du sport dans son ensemble, la période paraît propice à d’importants bouleversements.

CVC Capital Partners, qui figure parmi les dix plus gros fonds d’investissement au monde, aimerait s’engouffrer dans la brèche pour faire accélérer le projet de fusion, qui réunirait les tennis masculin et féminin sous une seule entité commerciale : One Tennis. Sky News révèle que les discussions sont en cours depuis des mois et que les négociations sont bien avancés. CVC Capital Partners pourrait mettre 600 millions d’euros sur la table et détiendrait une part minoritaire de l’actionnariat de One Tennis.

CVC Capital Partners sait y faire dans le monde du sport

Une étape importante pourrait être franchie d’ici la fin du mois, le fonds d’investissement ayant prévu de présenter le projet aux conseils d’administration de l’ATP et de la WTA, pour le faire valider définitivement. Mais Sky News croit déjà savoir que Mark Webster, patron d’ATP Media, devrait prendre la tête de One Tennis. C’est dire si le projet est déjà bien avancé.

CVC Capital Partners possède une belle expérience dans l’investissement dans le sport de haut niveau. Le fonds d’investissement était par exemple le propriétaire du Formula One Group entre 2005 et 2016, avant le rachat de ses parts par Liberty Media. Il a aussi détenu des parts dans la MotoGP, les championnats de rugby britanniques et les droits commerciaux de la Fédération internationale de volleyball. CVC Capital Partners cherche aussi à investir dans le Tournoi des Six Nations.

L’objectif de CVC Capital Partners serait d’accélérer le retour à la normale pour le tennis, dont tous les acteurs ont été touchés de plein fouet par la pandémie de coronavirus. Investir sur les tournois et augmenter le prize-money pour les joueurs, moderniser la production pour la diffusion et une nouvelle plateforme digitale pour les fans : telles seraient les ambitions du fonds d’investissement. Reste à savoir à quelle échéance le projet “One Tennis” pourrait se concrétiser.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *