Ivanisevic ne pense pas que Djokovic rejouera avant la saison sur terre battue

Lors d’une interview exclusive accordée à Tennis Majors, l’entraîneur de Novak Djokovic, Goran Ivanisevic, a évoqué la blessure du numéro un mondial et a déclaré que les chances de le voir jouer avant la saison sur terre battue étaient très minimes.

Novak Djokovic, Open d'Australie 2021

Jouera, jouera pas ? Le mystère reste entier sur le fait de revoir Novak Djokovic sur un court de tennis avant le début de la saison européenne sur terre battue, début avril. Après avoir remporté son 9e Open d’Australie en battant Daniil Medvedev en finale, le numéro un mondial s’était montré très évasif sur son calendrier et avait déclaré qu’il prendrait le temps de se reposer et de soigner sa déchirure abdominale avant de revenir sur le circuit. Lors d’une interview exclusive accordée à Tennis Majors, l’entraîneur du numéro un mondial, Goran Ivanisevic, a confirmé que Djokovic ne précipiterait pas son retour.

« Il est réaliste de dire qu’il ne jouera pas avant la saison européenne sur terre battue. Maintenant, cela dépend aussi de la blessure, mais il n’est pas nécessaire de se précipiter. Le seul tournoi qu’il jouerait est peut-être le Masters 1000 de Miami (24 mars – 4 avril). Je pense que sa prochaine IRM est dans deux semaines, donc on verra. Il n’y a pas besoin de prendre de risques, je préfère le voir prêt à cent pour cent pour la saison sur terre battue afin d’essayer de remporter le titre à Roland Garros une fois de plus ».

Goran Ivanisevic, Adria Tour 2020

Djokovic ne se concentrera pas uniquement sur les Grands Chelems

Novak Djokovic a remporté son 18e tournoi du Grand Chelem à l’Open d’Australie en 2021, et n’est plus qu’à deux longueurs de Roger Federer et de Rafael Nadal qui détiennent 20 titres, record absolu. Alors que le Serbe vient d’entamer sa 310e semaine en tant que numéro un mondial, record de Federer égalé, son objectif suprême est de devenir le joueur à avoir remporté le plus de titres en Grand Chelem. Pour cela, il n’hésitera pas à bousculer son calendrier et à disputer moins de tournois.

« Est-ce que je pense à gagner plus de Grands Chelems et à battre des records ? Evidemment. Et à partir de maintenant, mon esprit et mon énergie, jusqu’à ce que je prenne ma retraite, seront focalisés sur ces tournois, pour en remporter le plus possible […] Je vais changer mon calendrier par rapport à l’année dernière ou autres saisons. »

Goran Ivanisevic s’est montré moins catégorique que son poulain en évoquant des changements très minimes dans le calendrier du Serbe, qui jouera des tournois de préparations avant les Grands Chelems pour arriver en pleine forme et avec le plein de confiance.

« Si vous regardez son calendrier des cinq ou six dernières années, ce n’est pas comme s’il jouait un tas de tournois. Je ne pense pas que l’on puisse se concentrer uniquement sur les Grands Chelems, car il faut avoir une bonne préparation. Par exemple, Novak se sentait bien avant l’Open d’Australie en raison des deux matchs difficiles qu’il avait disputés lors de l’ATP Cup. Je suis sûr qu’il jouera quelques tournois sur terre battue avant Roland Garros, un tournoi sur gazon avant Wimbledon et puis il y aura les Jeux olympiques avant l’US Open. Il pourrait jouer deux ou trois tournois de moins, ce qui n’est pas un changement significatif ».

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *