12 novembre 1978 : Le jour où McEnroe a douché Borg et le public suédois

Le 12 novembre 1978, le jeune John McEnroe, âgé de 19 ans, parvient à battre pour la première fois son futur rival Bjorn Borg, à Stockholm, la ville natale du Suédois.

McEnroe OTD 11_12

Ce qu’il s’est passé ce jour-là : McEnroe bat Borg pour la première fois

Ce jour-là, le 12 novembre 1978, en demi-finales du tournoi de Stockholm, le jeune John McEnroe affronte le légendaire Bjorn Borg pour la première fois et le renverse devant son public, 6-3, 6-4. C’est la première fois de sa carrière que Borg s’incline face à un joueur plus jeune que lui. Le duel de Stockholm inaugure l’une des rivalités les plus marquantes de l’histoire du tennis, en raison des styles de jeu et des tempéraments opposés des deux joueurs. 

Les acteurs : Bjorn Borg et John McEnroe

  • Bjorn Borg, déjà une légende

Bjorn Borg, né en 1956, est le champion qui a changé le tennis pour toujours. Sa « starisation » sans précédent et ses nombreux succès contribuent à faire du tennis un sport très populaire à la fin des années 1970. Son style de jeu, avec un usage inhabituel du lift et un revers à deux mains très curieux pour l’époque, est simplement révolutionnaire et sera copié dans le monde entier. Son surnom, « Ice Borg », reflète son attitude sur le court : il semble maîtriser ses émotions en toutes circonstances.

Ayant commencé le tennis à l’âge de 9 ans, il fait déjà partie de l’équipe suédoise de Coupe Davis à l’âge de 15 ans, et, pour sa première participation à cette compétition, il gagne son simple contre le Néo-Zélandais Onny Parun. Il passe professionnel l’année suivante, en 1973, avant même de fêter ses dix-sept ans, et il atteint bientôt la finale de Monte-Carlo, où il est battu par Ilie Nastase (6-4, 6-1, 6-2).

Sa domination commence en 1974, où, à l’âge de 18 ans, il remporte son premier titre du Grand Chelem à Roland-Garros, devenant le plus jeune vainqueur de l’histoire du tournoi. Depuis le début de sa carrière, un seul joueur a réussi à battre Borg à Paris : l’Italien Adriano Panatta, qui le domine en 1973 et en 1976. Sinon, le Suédois est invaincu à Paris où il s’est imposé à quatre reprises (1974, 1975, 1978, 1979).

Bjorn Borg Roland Garros 1974

Depuis 1976, il se montre également invincible à Wimbledon, où il remporte trois titres consécutifs : Arthur Ashe est le dernier joueur à l’avoir battu au All England Club, en 1975. Étant donné que Bjorn Borg n’a participé qu’une seule fois à l’Open d’Australie, en 1974, on considère que le seul titre majeur après lequel il court encore est l’US Open, où il a déjà perdu deux finales face à Jimmy Connors, en 1976 et 1978.

  • John McEnroe, étoile montante au tempérament de feu

John McEnroe, né en 1959, est l’étoile montante du tennis américain. Le gaucher de New-York éblouit le monde du tennis depuis ses premier pas sur le circuit, en 1977, lorsqu’à l’âge de 17 ans, il s’était aligné à Wimbledon en tant qu’amateur pour s’extraire des qualifications et atteindre les demi-finales. « Mac » est extrêmement talentueux. Son jeu est basé sur le toucher de balle et la précision, le tout agrémenté d’un service aussi original qu’efficace, souvent suivi au filet.

En 1978, après avoir remporté les championnats universitaires américains, il parvient en demi-finales de l’US Open, où il est sèchement battu par le numéro 1 mondial, Jimmy Connors (6-2, 6-2, 7-5). John McEnroe est déjà célèbre pour son comportement, qui choque à l’époque le monde bien propre et policé du tennis. Ses querelles incessantes avec le corps arbitral dénotent dans un sport dit « de gentlemen ».

Le lieu : La Kungliga Tennishallen de Stockholm

L’Open de Stockholm, fondé en 1969, a lieu à la Kungliga Tennishallen, chaque année, sur dur intérieur. C’est un tournoi prestigieux, qui compte à son palmarès des grands noms du tennis tels Arthur Ashe (1971, 1974) ou Stan Smith (1972).

L’histoire : McEnroe, 19 ans, se paie Borg chez lui

Lorsque John McEnroe, alors âgé de 19 ans, affronte Bjorn Borg en demi-finales du tournoi de Stockholm 1978, il s’agit de leur premier match sur le circuit, mais les deux protagonistes ont déjà partagé le même court par le passé : en 1971, McEnroe a officié comme ramasseur de balles alors que Borg disputait le tournoi juniors de l’US Open.

Cette fois, l’Américain n’est pas venu pour ramasser les balles. Le jeune gaucher s’est déjà fait un nom, lui qui a déjà atteint les demi-finales de Grand Chelem à deux reprises, à Wimbledon 1977 et à l’US Open 1978, butant à chaque fois sur Jimmy Connors. Bien qu’il affronte « Ice Borg », la rock star du tennis, devant son propre public, en Suède, McEnroe ne se laisse pas dépasser par l’événement.

Borg a déjà gagné neuf tournois en 1978, dont Roland-Garros et Wimbledon, et à l’US Open, il n’a été battu qu’en finale par Jimmy Connors. Pourtant, en ce 12 novembre 1978, en demi-finales de Stockholm, il est surclassé pour la première fois par un joueur plus jeune que lui (6-3, 6-4). Voici comment McEnroe racontera ce match dans son livre, Serious, paru en 2002 :

« La première fois que nous nous sommes rencontrés –  en novembre 1978, en demi-finales du tournoi de Stockholm – le scénario était idéal pour moi, parce que ça jouait en salle sur une surface rapide, qui ne convenait pas très bien à son jeu, surtout contre moi. Je pense aussi qu’il avait la pression en m’affrontant dans sa ville natale, devant un public suédois qui ne s’était intéressé au tennis que grâce à lui. C’était une grande victoire pour moi – j’étais le premier joueur plus jeune que lui à le battre – mais ça n’a pas diminué d’une once le respect que j’avais pour Bjorn. J’avais juste l’impression que je venais d’intégrer la cour des grands, et c’était en quelque sorte mon intronisation. »

Le gaucher de 19 ans, originaire de New York, vient de montrer au monde entier qu’il est prêt à concurrencer les meilleurs joueurs du monde. Sa grande rivalité avec Borg peut commencer.

La postérité du moment : Le début d’une grande rivalité

Bjorn Borg et John McEnroe s’affronteront en tout 14 fois, chacun d’entre eux l’emportant à 7 reprises. Leur rivalité, bien qu’elle se soit inscrite dans une durée très courte (entre 1978 et 1981), restera l’une des plus célèbres du tennis, en raison de son intensité, ainsi que du contraste entre leurs styles de jeu et leurs caractères.

Bjorn Borg et John McEnroe

Victime de l’attention permanente dont il est l’objet et de la pression qui en découle, Borg explosera en plein vol et prendra sa retraite à l’âge de 26 ans, comptant déjà 64 tournois à son palmarès, et ayant occupé la place de numéro 1 mondial pendant 109 semaines. Il tentera un come-back qui tournera court au début des années 1990, armé de sa raquette en bois. 

Au cours de sa carrière, John McEnroe triomphera trois fois à Wimbledon (1981, 1982, 1984), et quatre fois à l’US Open (1979, 1980, 1981, 1984). 1984 sera sa plus grande année. Remportant à la fois Wimbledon et l’US Open, mais aussi le Masters et la Coupe Davis, il sera le champion du monde incontesté avec au compteur 82 victoires pour seulement 3 défaites. Seule ombre au tableau de cette saison grandiose, sa terrible défaite contre Ivan Lendl en finale de Roland-Garros, après avoir mené deux sets à rien.

Après 1984, McEnroe ne gagnera plus le moindre tournoi du Grand Chelem. En 1986, épuisé mentalement, il fera même une pause dans sa carrière, le temps d’épouser Tatum O’Neal. Après son retour, « Mac » n’obtiendra jamais de résultats comparables à ceux d’avant et n’atteindra plus jamais la finale d’une épreuve du Grand Chelem. Au total, McEnroe aura gagné sept tournois du Grand Chelem et passé 170 semaines au sommet du classement ATP.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *