Nadal fait la leçon à Alcaraz pour ses 18 ans

Rafael Nadal a déroulé mercredi au 2e tour du Masters 1000 de Madrid, contre son jeune compatriote Carlos Alcaraz, qui fêtait ses 18 ans (6-1, 6-2). Il affrontera Alexei Popyrin jeudi au tour suivant.

Rafael Nadal, Madrid, 2021

Masters 1000 Madrid – 2e tour
Nadal (N°1) bat Alcaraz (WC) : 6-1, 6-2

  • L’information principale : Rafael Nadal a passé une heure et 15 minutes sur le court pour son entrée en lice dans le tournoi et se qualifier pour les huitièmes de finale.
  • Vous apprendrez aussi : Alcaraz s’est fait une frayeur avec son corps en début de match, sans que cela ne l’empêche finalement de terminer la rencontre.
  • Pourquoi vous devez lire cet article : Parce que vous découvrirez que Nadal n’affrontera pas l’adversaire que tout le monde attendait au tour suivant.

L’intérêt que suscitait cet affrontement n’aura pas réellement résisté à la réalité. Entre Rafael Nadal, le maître de la terre battue depuis une quinzaine d’années, et Carlos Alcaraz, son successeur désigné, l’affaire aura été vite pliée mercredi à Madrid. Le deuxième joueur mondial a déroulé, envoyant même des coups de grande classe, pour se défaire sans pitié de son cadet (6-1, 6-2). La suite pour Nadal, c’est un affrontement jeudi avec Alexei Popyrin, qui a piégé Jannik Sinner, la tête de série numéro 14 ayant servi sans succès pour le gain du premier set avant de s’écrouler (7-6, 6-2). La revanche du Nadal – Sinner nocturne en quart de finale à Roland-Garros en octobre dernier attendra…

Pour ses 18 ans, qu’il fêtait ce mercredi, Alcaraz s’était offert le plus beau des cadeaux : le central de la Caja Magica de Madrid, contre son idole. Et son début de match a démontré qu’il avait envie de croquer dedans, quand Nadal n’était pas encore réglé. Le natif de Manacor s’est ainsi retrouvé à devoir sauver une balle de break dans le tout premier jeu, pour mieux prendre l’engagement de son adversaire dans la foulée. Vite mené 0-2 15-30, Alcaraz a alors bien cru que son rêve éveillé allait prendre fin prématurément. Après une extension en fond de court pour tenter de reprendre un smash de Nadal, il s’est immédiatement plaint d’une douleur costale ou abdominale. Sur les conseils de Nadal, il a demandé un temps mort médical et n’a pas semblé gêné plus que cela par la suite.

Un Nadal inspiré et appliqué

Ce n’est pas pour autant que ça suffisait pour rivaliser. Inspiré et propre (13 coups gagnants pour 8 fautes directes), Nadal s’est retrouvé à 5-0 avant de lâcher un jeu, certainement sans forcer outre-mesure, pour finir par conclure la première manche à 6-1. Un poil libéré par la perte de ce premier set, Alcaraz a montré davantage de facettes de son jeu au cours de la deuxième manche et même connu des fulgurances qui ont régalé le public madrilène. Il s’est ainsi permis de prendre le service de Nadal, pour revenir à 3-1, puis d’écarter une balle de match sur sa mise en jeu pour contraindre son adversaire à servir pour le gain du match et prolonger ainsi le plaisir.

Carlos Alcaraz, Madrid, 2021

Parce qu’il n’était question que de ça mercredi pour Alcaraz, auteur de 28 fautes directes et qui n’a gagné que 11 des 42 échanges à plus de cinq coups de raquette dans cette rencontre. Il n’y avait qu’à voir son sourire au moment de serrer la main de son compatriote à l’issue de ce match, pourtant perdu. A coup sûr, il gardera cette journée en tête pour la vie, un gâteau d’anniversaire amené par Feliciano Lopez, le directeur du tournoi, ayant même servi à immortaliser l’instant pour de bon. Nadal lui a montré l’étendue du chemin encore à parcourir. Il n’a plus qu’à suivre la voie. Plus facile à dire qu’à faire.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *