Medvedev profite de l’abandon d’Ebden et file en finale à Marseille

Daniil Medvedev a bien été chahuté par Matthew Ebden au premier set de sa demi-finale à Marseille. Mais une blessure du qualifié australien a qualifié le Russe pour la finale, samedi.

Daniil Medvedev, 2021

ATP 250, Open 13 Marseille, demi-finale
Medvedev (N.1) bat Ebden : 6-4, 3-0 ab.

L’information principale : Daniil Medvedev s’est qualifié pour la finale de l’Open 13 en profitant de l’abandon du qualifié Matthew Ebden.

Vous apprendrez aussi : Que Matthew Ebden avait peut-être les moyens de créer la surprise s’il ne s’était pas subitement blessé.

Pourquoi vous devez lire cet article : Pour comprendre à quel point cette victoire, même tronquée, était importante pour Medvedev.

Jusqu’à 4-4 dans le premier set, franchement, il y avait match. Le qualifié australien Matthew Ebden faisait mieux que de la résistance : face à un Daniil Medvedev un peu plus lent à se roder que les jours précédents, le 287e joueur mondial – quatrième joueur issu des qualifications à se hisser dans le dernier carré à Marseille après Diego Nargiso en 1994, Dmitry Tursunov en 2013 et Ilya Ivashka en 2018 – avait pris le meilleur départ, se procurant trois balles de break consécutives à 2-2 dans le premier set. Mais Medvedev avait réussi à s’en sortir, avant de réussir lui-même ce break si important au terme d’un long jeu à 4-4.

Au changement de côté, Ebden est sorti du court avec le kiné pour se faire soigner à l’adducteur droit. A son retour, il a été accueilli par une salve d’aces et de services gagnants de Medevedv qui ont scellé ce premier set. Surtout, il ne pouvait manifestement plus bouger, trottinant pendant l’échange et s’adonnant à des vains assouplissements entre les points.

Medvedev a déjà trouvé à Marseille ce qu’il était venu chercher

Il a bien poursuivi son calvaire jusqu’à 3-0 dans le deuxième set, soit parce qu’il croyait à un éventuel miracle, soit par respect pour le public. Et puis, peut-être quand il s’est souvenu que celui-ci était en fait en carton, il a sagement fini par jeter l’éponge, à 40-15 sur le service de Medvedev.

“C’est vraiment dommage pour lui, il a joué un tennis incroyable toute la semaine et en début de match, il était meilleur que moi”, a reconnu le futur n°2 mondial à chaud au micro du speaker.

Medvedev n’a pas perdu un set

Cette fin en eau de boudin ne devra en rien gâcher le plaisir de Medvedev. D’abord parce que le protégé de Gilles Cervara, après un départ en délicatesse, avait recommencé à monter en puissance notamment au service, avec un beau 86% de premières balles dans le set initial.

Et puis, après sa défaite d’entrée de jeu à Rotterdam la semaine dernière, il relance ainsi sa dynamique de finales : ce sera sa cinquième sur ses six derniers tournois, en comptant l’ATP Cup en début de saison. Une nouvelle gorgée de confiance et de victoires, voilà ce qu’il était venu chercher à Marseille. Le voilà servi, même si Daniil, qui n’a toujours pas perdu un set cette semaine, pas même contre Jannik Sinner en quart de finale, ne sera évidemment rassasié qu’en cas de titre, demain, contre Pierre-Hugues Herbert.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *