Nadal botte en touche sur l’association Toni – Auger-Aliassime

Avant son entrée en lice à Monte-Carlo, Rafael Nadal a été interrogé sur la nouvelle collaboration entre son oncle et ancien entraîneur, Toni Nadal, et Félix Auger-Aliassime. Sans lâcher grand chose.

Rafael Nadal - Monte-Carlo 2021

Après une défaite en quarts de finale de l’Open d’Australie face à Stefanos Tsitsipas, Rafael Nadal est de retour sur les courts… et sur la surface qu’il adore. À Monte-Carlo, tête de série numéro 3, l’Espagnol s’avance évidemment comme l’un des favoris du tournoi monégasque. Pour son entrée en lice, il affrontera Adrian Mannarino ou un qualifié.

En conférence de presse, avant le lancement du tournoi, Nadal est notamment revenu la nouvelle association entre son oncle et ancien entraîneur, Toni Nadal, et le joueur canadien Félix Auger-Aliassime, annoncée en début de semaine. Le joueur de 34 ans a joué le jeu, même s’il n’a pas semblé vraiment vouloir commencer cette collaboration. Surtout quand on lui a demandé si Toni Nadal lui avait demandé son avis.

« Non je n’en ai pas parlé avec lui et  je n’ai aucun problème, non. J’ai toujours dit la même chose : je veux le meilleur pour Toni. D’abord, il n’a pas à me demander quoi que ce soit. C’est mon oncle. Je lui suis très reconnaissant pour tout ce qu’il a fait pour moi. »

Lire aussi : Toni Nadal va collaborer avec Auger-Aliassime

Nadal « excité » de pouvoir jouer sur terre battue

L’an passé, la saison sur terre battue avait été tronquée par la situation sanitaire. Seuls Rome et Roland-Garros avaient pu se jouer et à des dates bien différentes que d’habitude. Le Majorquin s’était incliné en quarts de finale à Rome et avait remporté son treizième sacre Porte d’Auteuil, face à Novak Djokovic en finale. Cette année, tous les tournois seront joués et l’Espagnol en est ravi.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Rafa Nadal (@rafaelnadal)

« Je suis excité. Plus que pour la saison sur terre battue, bien sûr, j’aime aussi jouer sur terre battue, mais j’aime être ici, à Barcelone, Madrid, Rome, Roland Garros, Paris. J’adore ces tournois. Bien sûr, ce ne sera pas la même chose sans l’atmosphère typique mais j’aurai cette chance de jouer dans des endroits que je connais très bien, des endroits avec lesquels j’ai une grande histoire. »

Le retour à la compétition de Rafael Nadal sera très attendu. Le troisième joueur mondial n’a plus gagné un Masters 1000 sur terre battue depuis Rome en 2019.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *